CARTE EXPLORER
Furnes.
 

FURNES.


La plus espagnole des cités belges.
4 etoile(s) Vaut de parcourir 30 km

[Veurne] Si les orginies de Furnes remontent à l'époque romaine, c'est surtout à partir de l'installation d'une abbaye au 9e siècle que la cité commença à se développer. Lors de la Première Guerre mondiale, alors que Furnes fut le quartier général de l'armée belge et se trouvait tout près des lignes de front, la ville subit toutefois peu de dommages, ce qui explique que beaucoup de ses anciens édifices soient parvenus jusqu'à nous. La plupart des beaux édifices de la ville datent en effet du 15e siècle alors que les Provinces-Unies (≡actuels Pays-Bas, Belgique et nord de la France) étaient sous domination espagnole. Autour de son élégante Grand Place, retrouvez par exemple le pavillon des Officiers espagnols, aujourd'hui occupé par la mairie. Les fortifications de la ville datent en partie du 9e siècle, lorsque la ville devaient se protéger des attaques normandes, et du 17e siècle, sous l'occupation française. Si Furnes est réputée pour sa gastronomie, oubliez cependant tapas, paella et sangria :-), ici on est plutôt bière, pâté de Beauvoorde et boudin blanc!
Distance: 0,0 km de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
ORGANISEZ VOTRE VISITE:
• Les boutons itinéraire ou parking permettent de rejoindre le point d'intérêt (Église Saint-Nicolas) ou le parking via votre application de navigation GPS. • Cliquez sur le bouton carte pour ouvrir ou fermer la carte. Le bouton cible de la carte permet de vous géolocaliser.
ITINÉRAIRE PARKING
PUBLIEZ DES COMMENTAIRES.
Et gagnez des Smartbox!
Jeu-concours du 1 juin au 30 septembre 2021. Vos meilleurs commentaires et photos vous permettent de gagner des Smartbox!
Photo: ©Pexels
AJOUTEZ UN POINT D'INTÉRÊT SUR LA PAGE:
Un musée, un monument, un parc, un restaurant...
AJOUTER
BELGIQUE.
Le plat pays.
[Belgique] /Pays/ La Belgique est un pays de plat et de polders, en partie inondable. Pourtant, au cours des siècles, ce pays a fait l'objet de toutes les convoitises! Parfois flamand, bourguignon, espagnol, autrichien ou français... Mais finalement la Belgique est devenue indépendante en 1930 et européenne en 1951! Si pour vous, la Belgique ce n'est que des frites, des gaufres, du chocolat et des blagues, et si vous ne comprenez rien à son histoire, jetez un coup d'œil à son histoire sur cette page. En une minute, vous allez tout comprendre de cet extraordinaire pays qui, avec ses deux langues et ses deux cultures, nous déroute toujours un peu.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
AUTRES SUJETS:
Ci-dessous, classés selon la distance.
4 etoile(s) LA PANNE.
La station balnéaire belge préférée des Français.
[De Panne] Au départ, La Panne était un simple village de pêcheurs. Avec la mode des bains de mer, dans les années 1900, La Panne devint une ravissante station Belle Époque. De cette époque, elle a conservé de nombreuses villas qui contribuent à faire vivre le mythe. Située tout près de la frontière française, La Panne attire autant de Français que de Belges. Comptant à peine 11.000 habitants à l'année, la station voit sa population exploser en été. Il faut dire que tout est rassemblé ici pour passer un séjour agréable: Une très grande rue commerçante, un ravissant front de mer, de belles villas normandes, de l'Art nouveau et de l'Art déco, et même le plus grand parc d'attractions de Belgique, le Popsaland. Vous allez aimer, c'est sûr!
Distance: 6 km au nord-ouest de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
3 etoile(s) BERGUES.
Bienvenue chez les Ch'tis.
[Bergues] Cette ravissante ville de 4.000 habitants a surtout été popularisée par l'immense succès du film "Bienvenue chez les Ch'tis" qui dépeint avec humour la vie douce-amère des habitants du nord de la France. Si vous êtes un inconditionnel du film, sachez que l'office de tourisme de Bergues propose même un circuit thématique pour retrouver les lieux de tournage. Bien avant les Ch'tis, Bergues fut créée au 9e siècle sur la colline de Groenberg qui donna son nom à la ville. À cette époque, Bergues se trouvait aux Pays-Bas. Pour se défendre des attaques, notamment vikings et françaises, Bergues dut rapidement se doter d'épaisses murailles. Ces murailles furent régulièrement renforcées et améliorées au fil des siècles. Elles existent toujours aujourd'hui et constituent l'un des attraits de la ville. Un canal paisible coule au cœur des remparts. Il donne à Bergues des airs de petit Bruges. Vous longerez ce canal en suivant notre circuit. Maintenant que nous avons parlé des Ch'tis, des remparts et du canal, il est grand temps de vous parler du magnifique beffroi de Bergues. Situé au cœur de la cité, c'est véritablement la star! Bien que détruit et reconstruit à deux reprises, c'est toujours l'un des plus beaux beffrois du nord. Bienvenue!
Distance: 20 km au sud-ouest de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit David Mani
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
5 etoile(s) DUNKERQUE.
Ville aux quatre tours.
[Dunkerque] Dunkerque compte aujourd'hui 180.000 habitants (agglomération). La ville a pu considérablement s'agrandir en absorbant des communes alentours. Comme par exemple la ravissante Malo-les-Bains qui, avec son front de mer, devrait vous ravir. Dunkerque a été détruite à 90% par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Contrairement à d'autres villes, où la folie destructrice de la guerre céda la place à la folie architecturale de la reconstruction, ici la reconstruction est plutôt réussie. Des immeubles bas et fonctionnels, souvent de briques, s'alignent harmonieusement le long de larges rues lumineuses. Et comme les immeubles sont bas, cela nous permet d'admirer aisément les quatre tours emblématiques de la ville: De gauche à droite, sur notre photo, l'ancienne tour des remparts, la tour Marine des années 1970, la tour de l'église Saint-Éloi et enfin la tour de l'hôtel de ville. À Dunkerque, Jean Bart, ancien corsaire natif de la ville, est partout: À Saint-Éloi, à l'hôtel de ville, et bien entendu sur la place Jean Bart, la grande place de Dunkerque. C'est sur cette place que les carnavaleux du célèbre carnaval de Dunkerque viennent lui rendre hommage avant de partir à l'assaut des rues...
Distance: 20 km à l'ouest de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
4 etoile(s) OSTENDE.
Cité balnéaire et royale.
[Ostende] On ne connait rien des origines d'Ostende si ce n'est qu'elle fut longtemps un simple petit port de pêche au hareng. C'est à partir du 18e siècle que la ville se développa profondément avec la mode des bains de mer. Ancienne cité "royale", Ostende attirait les souverains belges qui aimaient y venir en villégiature. Aujourd'hui, grande station balnéaire forte de 90.000 habitants, Ostende est active presque toute l'année. Si l'on oublie le front de mer, défiguré par des immeubles "de masse" qui ont remplacé les anciennes villas bourgeoises Belle-Époque, la station est plutôt agréable. Sa longue plage de sable bordant sa digue-promenade est l'un de ses principaux points d'intérêt et attire de nombreux touristes, dont beaucoup de touristes britanniques. C'est d'ailleurs grâce à cette plage et à ses touristes qu'Ostende est parfois surnommée "la reine des plages" ou encore "la ville belge la plus britannique". La ville a toutefois d'autres atouts, notamment quelques musées tels que le musée des beaux-arts et deux bateaux musées (un trois mats et un chalutier) qui plairont peut-être davantage aux enfants.
Distance: 25 km au nord-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
5 etoile(s) YPRES.
Victime du gaz moutarde.
[Ieper] Bien moins connue que Bruges et Gand, au Moyen-Âge, Ypres faisait pourtant jeu égal avec ses deux rivales. Ypres se développa surtout grâce à ses draps qu'elle exportait dans toute l'Europe et notamment en Angleterre. Objet de toutes les convoitises, la ville fut assiégée à de multiples reprises, par les Français, les Anglais et les Hollandais, et ce jusqu'au 17e siècle. Aujourd'hui transformées en agréable promenade, les anciennes fortifications de la ville témoignent encore de cette époque. Lors de la Première Guerre mondiale, Ypres fut une nouvelle fois au centre des batailles. En quatre ans de guerre, la ville fut le théâtre de quatre grandes batailles qui firent plus d'un million de morts! Entre les batailles, les soldats s'observaient mutuellement et vivaient dans des tranchées, que l'on appelle ici des "saillants". C'est à Ypres que les Allemands utilisèrent pour la première fois le fameux gaz moutarde, un gaz irritant à base de chlore qui brûle les yeux, les poumons et la peau, même à travers les vêtements. Ce gaz est d'ailleurs parfois nommé "gaz ypérite" en référence à la ville d'Ypres! Si la ville fut presque totalement rasée lors de cette guerre, elle fut totalement reconstruite dans un style médiéval. Aujourd'hui, il est amusant de savoir que la plupart des touristes qui visitent la ville n'ont pas la moindre idée du fait que cette ville du Moyen-Âge est en fait totalement fausse! Fausse, mais, il est vrai, tellement agréable!
Distance: 29 km au sud-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
5 etoile(s) BELLEWAERDE.
Parc animalier et de loisirs.
[Bellewaerde] Insolite, ce grand parc d'attractions occupe l'un des anciens champs des batailles d'Ypres de la Première Guerre mondiale! Le parc doit son nom à l'ancien château de Bellewaerde qui se trouve toujours à proximité de l'entrée. Si lors de sa création en 1954, le parc était un parc animalier, au fil du temps, il est également devenu un grand parc d'attraction. Aujourd'hui, sur plus de 50 hectares, il dispose d'une trentaine d'attractions et de plus de 300 animaux répartis sur six zones thématisées. Avec 800.000 visiteurs par an, Bellewaerde se classe parmi les plus grands parcs d'attractions de Belgique.
Distance: 32 km au sud-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES SITE WEB
4 etoile(s) BRUGES.
La Venise du nord.
[Brugge] Bruges, ville de Flandre de 100.000 habitants, est la capitale de la Flandre Occidentale, l'une des dix provinces de Belgique. Bruges est aussi
la ville la plus visitée de Belgique. Elle fait l'unanimité. Tout le monde adore. C'est un joyau, un musée à ciel ouvert, avec une incroyable richesse architecturale. Ses canaux, ses rues pavées, ses bâtiments médiévaux, ses balades en bateau ou en calèche... Vous allez adorer!
Distance: 42 km à l'est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
3 etoile(s) SAINT-OMER.
La cité aux trois grandes places.
[Saint-Omer] Cette jolie ville de 60.000 habitants (agglomération) présente deux visages assez différents selon que vous soyez à l'est ou à l'ouest. À l'est, le berceau historique de Saint-Omer et les anciens quartiers des affaires religieuses, avec la cathédrale, les églises, les collèges et surtout la très grande abbaye de Saint-Bertin, presque entièrement démontée pierre par pierre à la Révolution. Ces quartiers de l'est pourraient vous paraître bien calmes. Si vous êtes accro à la vie et au shopping, "go west" (allez à l'ouest). Ici, Saint-Omer dispose de trois grandes places disposées en "C" et autour desquelles la vie moderne s'organise. Avec cinéma, boutiques, cafés et de restaurants...
Distance: 46 km au sud-ouest de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
4 etoile(s) DAMME.
Ancien avant-port de Bruges.
[Damme] Le nom de cette coquette ville de 11.000 habitants signifie tout simplement "barrage" en néerlandais. Il témoigne du fait qu'au 11e siècle, la ville se dota de longues digues pour se protéger des inondations mais aussi pour créer de nouvelles terres cultivables. L'histoire de Damme est intimement liée à l'histoire de Bruges (située à 5 km au sud-ouest) puisque Damme fut l'avant-port de Bruges pendant des siècles. Plus exactement entre le 12e siècle, lorsque Bruges se retrouva reliée à la mer par un bras de mer après une grande tempête, et le 16e siècle, lorsque ce bras de mer, en s'ensablant, finit par ruiner les ports de Bruges et de Damme. Au 19e siècle, Napoléon, qui souhaitait créer un canal entre Anvers et le nord de la France, fit creuser un canal qui réutilisa l'ancien canal entre Bruges et Damme. Mais le grand canal Napoléon ne dépassa jamais seize kilomètres de longueur! Aujourd'hui, le canal constitue toutefois un point d'intérêt supplémentaire pour Damme, ville mélancolique et littéraire. C'est en effet à Damme qu'au 13e siècle naquit Jacob van Maerlant, considéré comme l'un des fondateurs de la prose néerlandaise. Avec ses nombreuses librairies et son marché du livre, Damme rend d'ailleurs hommage aux belles lettres.
Distance: 48 km au nord-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
5 etoile(s) COUPOLE D'HELFAUT-WIZERNES.
Base de lancement des fusées V2 nazies qui devaient détruire Londres.
[Coupole d'Helfaut-Wizernes] Sauf si vous avez accès à des sites militaires stratégiques, il y a peu de chances pour que vous visitiez un autre site de ce type un jour dans votre vie! C'est ici en effet que, sous une coupole en béton de 5 mètres d'épaisseur et de 71 mètres de diamètre, les Nazis firent construire la base de lancement de leurs fusées V2 qui devaient détruire Londres. Vous ferez bientôt la différence entre les fusées V1 et V2. Les V1 décollaient sur des rampes obliques fixes ou mobiles et furent massivement utilisées en 1944 pour bombarder Londres. Les fusées V2, beaucoup plus puissantes, décollaient verticalement et montaient jusque dans la stratosphère. Au rythme de 50 fusées lancées par jour, elles devaient rayer Londres de la carte. Après la guerre, ce sont d'ailleurs les fusées V2 qui permirent aux États-Unis et à l'URSS de développer leurs programmes spatiaux, en recyclant au passage les ingénieurs nazis! La construction du site débuta en 1942, et employa 1.300 ouvriers jour et nuit. La base fut installée dans une ancienne carrière de craie. Heureusement pour Londres, et probablement pour l'humanité, aucune fusée V2 ne pu décoller du site, car les Alliés retardèrent les travaux en bombardant régulièrement le site. Après le débarquement, Churchill demanda à ses troupes de murer le site pour qu'il ne puisse jamais servir. Ce fut chose faite jusqu'en 1997, année de réouverture du site à des fins éducatives et touristiques.
Distance: 50 km au sud-ouest de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Boris Labre
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES SITE WEB
5 etoile(s) COURTRAI.
Capitale du lin, capitale flamande!
[Kortrijk] Édifiée sur les rives de la Lys, Courtrai est une cité étonnante de 80.000 habitants. La ville fut fondée par les Romains et à l'époque on la nommait Cortoriacum. Au 14e siècle, avec le développement du commerce des draps de lin avec l'Angleterre, les Flamands commencèrent à se rebeller contre les Français auxquels ils faisaient traditionnellement allégeance. Le 11 juillet 1302, bien que minoritaires, les rebelles flamands de la ville parvinrent à écraser l'armée française non loin de Courtrai. Cette bataille, dite des Éperons d'Or, fit entrer Courtrai dans l'histoire! Sur le champ de bataille, les rebelles ramassèrent les éperons d'or, symbole de l'armée française, afin de les exhiber dans l'église Notre-Dame. Depuis, le 11 juillet est fête nationale flamande! Aujourd'hui dotée d'un riche centre ville commerçant, Courtrai attire de nombreux touristes qui viennent autant pour ses boutiques que pour son patrimoine architectural remarquable. Avant votre shopping, ne ratez pas la fameuse église Notre-Dame, le Beffroi, l'hôtel de ville et les tours Broel.
Distance: 50 km au sud-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
4 etoile(s) KNOKKE-HEIST.
La grande station belge.
[Knokke] Knokke est la grande station balnéaire belge. La station est immense (30.000 personnes en hiver et 150.000 en été). Elle est née de la fusion de quatre communes, dont Knokke et Heist, mais cela vous vous en doutiez. En revanche, le Zoute, qui donne souvent son "titre de noblesse" à la station, plutôt connue comme Knokke-le-Zoute, est un quartier de la ville, mais c'est le quartier où il faut aller. Les riches commerçants et industriels y ont forcément leur villa, tout comme la famille royale d'ailleurs. Si vous venez à Knokke ne vous contentez pas de rester sur le front de mer, bétonné, mais passez derrière pour voir les belles villas anglo-normandes. Si vous n'aimez pas les belles villas, peut-être préférerez-vous la baignade, la thalassothérapie, le golf, le casino, l'art moderne, les bars et restaurants, le shopping... Il y a tant de choses à faire à Knokke-le-Zoute!
Distance: 53 km au nord-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
7 etoile(s) LILLE.
Capitale de la Flandre française.
[Lille] L'agglomération de Lille compte un million d'habitants, ce qui en fait la quatrième ville de France, après Paris, Lyon et Marseille. L'Eurométropole est même deuxième (2 millions d'habitants) si l'on inclut les banlieues belges! On raconte que Lille fut fondée au 7e siècle par deux géants. De son épée, Lydéric tua Phinaert et venga ses parents. Il reçut ses terres et fonda la cité d'Isla (île) au cœur d'un méandre de la rivière Deûle. Isla devint Lille et, de tout temps, fut sujet de convoitise: elle fut tour à tour flamande, bourguignonne, espagnole puis française. Et toutes ces époques ont laissé d'extraordinaires témoignages dans sa culture et son architecture. Outre pour la beauté de son vieux centre, venez à Lille pour profiter de sa célèbre brocante, de son beau marché de Noël, de son carnaval et de ses géants... Pas étonnant que les habitants aient cette réputation de gens chaleureux et bons vivants!
Distance: 56 km au sud-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
4 etoile(s) ROUBAIX.
L'industrielle désargentée.
[Roubaix] Pendant des siècles, cette grande cité industrielle de 98.000 habitants fut l’une des grandes capitales mondiales du textile. La Redoute et Les Trois Suisses sont originaires de Roubaix! Mais, à partir des années 1980, entre la concurrence des pays émergents et les entraves à la française, cette industrie florissante, qui fit la richesse de la ville, finit par s’effondrer et disparaitre complétement, laissant derrière elle un immense champ de ruines... Roubaix est aujourd’hui l’une des villes les plus pauvres de France. Près de la moitié de sa population, majoritairement composée d’anciens ouvriers immigrés, vit en dessous du seuil de pauvreté... Si Roubaix n’est plus une destination touristique depuis longtemps, elle constitue cependant un beau voyage d'étude des conséquences de la mondialisation... La ville tente de surmonter ses difficultés en vendant des maisons à un euro ou en réinventant une nouvelle industrie textile: école du textile (ENSAIT), boutiques de créateurs... Elle a conservé de nombreux édifices témoins de son passé industriel, tels que ses petits châteaux-usines, ses 36 cheminées classées ou encore sa Piscine, une ancienne piscine Art Déco accueillant aujourd’hui un musée.
Distance: 56 km au sud-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Stéphanie Lemans
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
4 etoile(s) CALAIS.
La porte vers l'Angleterre.
[Calais] Avec son grand port ferry pour l'Angleterre, Calais peut s'enorgueillir d'être le deuxième plus grand port de passagers au monde après le Pirée en Grèce. Cette position stratégique avec l'Angleterre n'a pas apporté à Calais que des avantages. La ville faisait encore récemment la une des journaux pour les nombreux migrants souhaitant rejoindre l'Angleterre... Le problème semble avoir été résolu depuis. Mais Calais est familière de ces déboires venant lui gâcher la vie parce qu'elle se trouve "trop" près de l'Angleterre. Lors de la Guerre de Cent Ans (14e - 15e siècle), elle fut conquise par les Anglais, et six bourgeois de la ville furent forcés de s'humilier publiquement devant le roi d'Angleterre et de lui remettre les clefs de la ville. Cet épisode fut immortalisé par Rodin avec une sculpture monumentale. Lors de la Seconde Guerre mondiale, Calais a souffert une nouvelle fois, car la ville fut presque totalement détruite par les bombardements... Si vous passez par Calais, prenez le temps de découvrir la ville. Elle est le fruit de l'unification de deux villes. Au sud: l'ancien Calais, ses bourgeois, ses commerces et son port, au nord: l'ancien Saint-Pierre, ses ouvriers et ses machines à tisser. Depuis un siècle, les choses ont bien changé, mais le très bel hôtel de ville, symbole de l'unification des deux villes, lui, est resté le même. C'est la star de la ville qu'il ne faut pas manquer!
Distance: 59 km à l'ouest de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
3 etoile(s) VILLENEUVE D'ASCQ.
Ville nouvelle de Lille.
[Villeneuve d'Ascq] Avec ses 63.000 habitants, Villeneuve d'Ascq fait partie intégrante de l'agglomération de Lille comptant plus d'un million d'habitants. Villeneuve d'Ascq est en fait l'une des neuf villes nouvelles créées de toutes pièces dans les années 1960 afin de désengorger les grandes métropoles françaises. Rappelons que cette politique s'est révélée catastrophique car au lieu de développer des villes de tailles moyennes, elle a accéléré la croissance de villes qui n'en n'avait pas besoin, notamment Paris avec ses cinq villes nouvelles! Mêlant grands immeubles prétentieux, boulevards surdimensionnés, et centres commerciaux géants, ces petits Brasilia sont souvent d'ailleurs totalement ratés. Villeneuve d'Ascq ne déroge pas à la règle. Mais la visite vaut le coup, ne serait-ce que pour constater où la folie des urbanistes perchés des années 1960 a pu mener. Le musée des Moulins (photo) nous rappelle qu'avant de devenir une banlieue dortoir de Lille, Villeneuve d'Ascq était autrefois un paisible village peuplé de fermes et de moulins...
Distance: 59 km au sud-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Stéphanie Oné
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
5 etoile(s) AUDENARDE.
La perle des Ardennes flamandes.
[Oudenaarde] Située entre le fleuve Escaut et les Ardennes flamandes, cette ravissante cité millénaire compte 30.000 habitants. Forte de ses anciennes manufactures de tapisseries, la ville est mondialement connue pour ses verdures, de grandes tapisseries représentant des scènes végétales. Pour certains, Oudenaarde évoquera plutôt sa bière brune Adriaan Brouwer... Chacun ses références! :-) Cité provinciale, Audenarde est paisible et attachante. Lors de votre visite, vous ne raterez pas son beau beffroi qui orne la Grand Place ainsi que son ravissant hôtel de ville du 16e siècle de style gothique flamboyant.
Distance: 71 km à l'est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
4 etoile(s) LENS.
La ville des mineurs.
[Lens] L’histoire de cette ville de 30.000 habitants fut au 19e et 20e siècle intimement liée à sa grande activité minière. Portée par le charbon, lui-même porté par la révolution industrielle, la ville vit sa population multipliée par dix en très peu de temps. L’extraction du charbon était si importante que lors de la Première Guerre mondiale, après avoir occupé la ville pendant quatre ans, les Allemands noyèrent et détruisirent les puits avant de quitter la ville. Pendant l’entre-deux guerres, Lens se remit au travail et l’activité grandit. Forte de son succès, la ville inaugura une nouvelle mairie, une nouvelle gare, des nouveaux bureaux pour la Compagnie minière... Lors de la Seconde Guerre mondiale, Lens ne subit finalement que peu de destructions... Le pire était en fait à venir. Car après la guerre, la concurrence des pays étrangers à faible coût de main d’œuvre rendit l’activité minière si peu rentable que les puits durent fermer les uns après les autres. C’est en 1972 que les derniers puits fermèrent, laissant derrière eux la fin d'une épopée, beaucoup de souvenirs, des corons (≡maisons des mineurs) à perte de vue, une ville à l’agonie... Population en baisse, chômage en hausse, fermeture de cinémas, de magasins... Heureusement, grâce à de nouvelles industries, Lens a pu retrouver un nouvel essor, même si la ville reste assez marquée par son passé récent. La ville s’efforce de rénover et de valoriser le peu d'édifices qui a réchappé à la destruction des guerres, souvent d'ailleurs des édifices liés au charbon. Les anciens bureaux de la Compagnie minière sont aujourd’hui occupés par la faculté Jean-Perrin, les anciennes cités ouvrières ont été réhabilitées (mais restent assez tristes), les terrils sont devenus des sites de loisirs, l’ancien carreau minier s’est mué en musée: le fameux musée du Louvre Lens. Ouvert en 2012, il incarne à lui seul le renouveau de Lens.
Distance: 73 km au sud de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
6 etoile(s) TOURNAI.
Première capitale de France.
[Tournai] Vieille de plus de 2.000 ans, Tournai est la plus ancienne cité de Belgique francophone, mais elle fut surtout la première capitale de France. Capitale des rois mérovingiens, elle fut en effet la capitale de Clovis qui, d'origine germanique, devint le premier roi de France après avoir conquis une partie de la Gaule (voir également "les Francs" ci-dessous). Logée principalement sur la rive ouest de la rivière Escault, Tournai, qui compte aujourd'hui 150.000 habitants (agglomération), séduit d'emblée les visiteurs. Dominée par son beffroi et les cinq tours de son imposante cathédrale, sa Grand Place vivante et commerçante est un délice dont on ne se lasse pas. À elle seule, elle justifie votre visite! Notre circuit vous fera cependant sortir un peu de la place pour découvrir les autres richesses de la ville, notamment ses grands musées: tapisserie, histoire naturelle, porcelaine, marionnette... il y'en a pour tous les goûts!
Distance: 73 km au sud-est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Stéphanie Oné
Photo: ©Seevisit Stéphanie Oné
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
7 etoile(s) GAND.
Monarque et majesté.
[Gent] Comptant 450.000 habitants (agglomération), Gand est est la capitale de la Flandre Orientale, l'une des dix provinces de Belgique. C'est aussi la première ville étudiante de Belgique. Son étudiant le plus célèbre est sans nul doute Charles Quint, né à Gand en 1500. Souvenez-vous de vos cours d'histoire. Charles Quint, c'est le grand monarque qui hérite du Royaume de Naples, du Duché de Bourgogne et des provinces des "anciens" Pays-Bas (donc Belgique inclue). Avec ses quartiers médiévaux, Gand est une ville chargée d'histoire. Construite au confluent de la Lys et de l'Escaut, ses cours d'eau et ses nombreux canaux lui donnent sa majesté.
Distance: 74 km à l'est de: Église Saint-Nicolas (Furnes)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING COMMENTAIRES
CONDITIONS GÉNÉRALES.
• L'utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d'un éventuel préjudice en cas d'information erronée. • Seevisit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d'aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos s’engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils autorisent leur utilisation gratuite. • Seevisit ne collecte pas d’informations personnelles, hormis, conformément à la loi, l’IP et l’email (s’il a été renseigné) lors de la publication d’un commentaire.
AUTEURS.
Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap. Les auteurs des textes et des photos sont indiqués à la fin de chaque section.
PRÉSENTATION DE LA PAGE. • Furnes, faire du tourisme
• Furnes, weekend et vacances
• Furnes, meilleures activités
• Furnes, autour et à proximité
• Furnes, plan et circuit de visite
• Furnes, que faire
PDF

202 visites sur cette page. 1.092.078 visites sur les pages seevisit