CARTE EXPLORER
Saint-Thégonnec.

 
SAINT-THÉGONNEC.
Et son riche enclos paroissial.

4 etoile(s) Vaut de parcourir 30 km

[Saint-Thégonnec] Cette petite ville de moins de 3.000 habitants vaut surtout pour son remarquable enclos paroissial. Typique de la Bretagne, les enclos paroissiaux sont des enceintes fermées par un mur autour d’une église. Ils comportent le plus souvent une porte monumentale, un cimetière, un ossuaire (abritant les os relevés des fosses communes), une chapelle-reliquaire (≡abritant des reliques), un calvaire (≡croix monumentale) et une fontaine. Il existe environ 70 enclos paroissiaux en Bretagne. Celui de Saint-Thégonnec compte parmi les plus beaux.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
COMMENTAIRES
ORGANISEZ VOTRE VISITE:
• Les boutons itinéraire ou parking permettent de rejoindre le point d'intérêt (Enclos paroissial) ou le parking via votre application de navigation GPS. • Cliquez sur le bouton carte pour ouvrir ou fermer la carte. Le bouton cible de la carte permet de vous géolocaliser.
ITINÉRAIRE
PUBLIEZ DES COMMENTAIRES.
Et gagnez des Smartbox!
Jeu-concours du 1 décembre au 28 février 2021. Vos meilleurs commentaires et photos vous permettent de gagner des Smartbox!
Photo: ©Pexels
AJOUTEZ UN POINT D'INTÉRÊT SUR LA PAGE:
Un musée, un monument, un parc, un restaurant...
AJOUTER
BRETAGNE.
Terre des Celtes.
[Bretagne] /Région admin./ Comme Astérix et Obélix qui luttent contre les Romains, la Bretagne a un fort caractère, hérité de son histoire. On aime tout en Bretagne! Ses galettes, ses crêpes, ses kouign-amanns, ses caramels au beurre salé, ses longues côtes escarpées, ses ravissantes stations balnéaires... Sa pluie! Car la Bretagne a sa propre pluie. Ce n'est pas une pluie qui se déverse d'un coup et vous mouille, c'est une pluie fine et légère qui se brumise pour rafraichir la péninsule. La péninsule est faite de grès et granit. Elle s'avance sur 400 kilomètres sur l'océan Atlantique et donne à la France son aspect immédiatement reconnaissable. Pourtant, on la doit aux Anglais! Au 5e siècle les peuples qui vivent en Grande-Bretagne (les Celtes) émigrent dans la région (la Petite Bretagne) et y apportent leur langue et leur culture. D'ailleurs, au fil des siècles, Anglais et Français ont tenté de mettre la main sur ce "pays". Ce fut chose faite par les Français en 1532, lors des épousailles de François 1er (roi de France) et Claude de France (Bretonne, au nom prédestiné). Malgré tout, pendant encore longtemps, ce pays breton a bénéficié de privilèges par rapport aux autres provinces du royaume, comme par exemple sur les impôts et la justice.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Yohan Lancou
AUTRES SUJETS:
Ci-dessous, classés selon la distance.
3 etoile(s) GUIMILIAU.
Son enclos paroissial est l'un des plus beaux de Bretagne.
[Guimiliau] Le nom de Guimiliau signifie littéralement le "bourg de Miliau". Miliau est un homme saint qui fut décapité par son frère au 6e siècle. Comptant 1.000 habitants, Guimiliau doit sa célébrité à son enclos paroissial, l’un des plus riches de Bretagne. Mais qu’est-ce qu’un enclos paroissial? Typiques de la Bretagne, les enclos paroissiaux sont des enceintes fermées par un mur autour d’une église. Ils comportent le plus souvent une porte monumentale, un cimetière, un ossuaire (abritant les os relevés des fosses communes), une chapelle-reliquaire (≡abritant des reliques), un calvaire (≡croix monumentale) et une fontaine. Il existe environ 70 enclos paroissiaux en Bretagne. Les plus célèbres sont ceux de Saint-Thégonnec et de Guimiliau.
Distance: 5 km au sud-ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
4 etoile(s) MORLAIX.
Et son viaduc imposant et ravissant.
[Morlaix] Cette petite ville de 15.000 habitants est dominée par un épais viaduc qui donne à la ville tout son charme. Il traverse la vallée sur plus de 200 mètres, aussi il faudrait vraiment le faire exprès pour ne pas l'apercevoir. Construit au 19e siècle pour faciliter le passage des trains, il permettait la jonction entre les rives du Léon et de la Cornouaille. Morlaix se distingue également des autres villes pour ses maisons dite "à pondalez". Ces maisons, qui possèdent une grande cour intérieure chauffée, sont l'une des particularités de la ville. Certes, Morlaix n'a pas de front de mer, mais pendant des siècles, elle fut tout de même un grand port. Aujourd'hui le port est devenu un port de plaisance. Sans aller jusqu'au port, un peu éloigné du centre, profitez de la ville, en flânant dans ses jolies rues et ruelles. Elles sont souvent pavées et bordées de ravissantes maisons à pans de bois.
Distance: 11 km au nord-est de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING
2 etoile(s) CAIRN DE BARNENEZ.
Ce cairn de 75 mètres de long date de 7.000 ans.
[Cairn de Barnenez] Dominant la mer, le cairn de Barnenez est impressionnant. Rappelons tout d'abord qu'un cairn est un amas artificiel de pierres afin de marquer un lieu important et symbolique. Le terme "cairn" signifie d'ailleurs "tas de pierres" en irlandais. D'une longueur de 75 mètres, le cairn de Barnenez est en fait constitué de deux cairns en pierres sèches accolés. De part sa longueur et son ancienneté, 7.000 ans, c'est l'un des plus grands et des plus vieux cairns d'Europe. Songez qu'il est plus ancien que les pyramides d'Egypte! Ici, les deux cairns recouvrent onze dolmens à couloir. L'accès au cairn est gratuit.
Distance: 18 km au nord de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
2 etoile(s) CHÂTEAU DU TAUREAU.
Le fort de la baie de Morlaix.
[Château du Taureau] Ce château occupe un petit îlot situé dans la baie de Morlaix et n'est donc accessible qu'en bateau. Un premier château avait été érigé sur l'îlot dès le 15e siècle afin de protéger Morlaix des attaques anglaises. En très mauvais état, le château fut remplacé par le fort actuel par Vauban, célèbre architecte militaire de Louis XIV, qui l'intègre à son système de défense protégeant les frontières et les côtes françaises. Au 19e siècle, le fort servit également de prison. Depuis les différentes terrasses du fort, vous aurez une superbe vue sur Morlaix à 10 km au sud. Pour rejoindre le fort, vous embarquez depuis la commune de Carantec (voir "embarcadère" sur la carte). Cliquez sur "parking" pour rejoindre le parking de l'embarcadère.
Distance: 18 km au nord de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
4 etoile(s) SAINT-POL-DE-LÉON.
Cité de caractère et station balnéaire.
[Saint-Pol-de-Léon] Le nom de Saint-Pol-de-Léon provient de Pol Aurélien, l'un des sept saints fondateurs légendaires de Bretagne. La cité fut longtemps le siège de l'évêché (≡lieu de résidence de l'évêque) de Léon avant de perdre ce statut au profit de Quimper. De son passé, la ville a conservé un riche patrimoine architectural religieux, notamment sa cathédrale du 13e siècle et sa chapelle Notre-Dame du Kreisker du 14e siècle dont le clocher de 78 mètres est l'un des plus hauts de Bretagne. En vous baladant dans le dédale des rues de la cité, vous découvrirez également de beaux manoirs du 16e et 17e siècle, témoins de sa richesse passée. Saint-Pol-de-Léon compte aujourd'hui 7.000 habitants. Première cité maraîchère de France, la ville est connue pour ses productions de légumes, notamment d'artichauts, de choux-fleurs et d'oignons, mais c'est surtout pour ses atouts balnéaires qu'elle attire de nombreux visiteurs. Bâtie le long de 13 km de côtes, Saint-Pol-de-Léon s'ouvre sur l'une des plus belles baies de Bretagne et offre à ses visiteurs des paysages magnifiques.
Distance: 19 km au nord de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
2 etoile(s) CHÂTEAU DE KÉROUZÉRÉ.
Datant du 15e siècle, c'est l'un des plus vieux châteaux de la région.
[Château de Kérouzéré] Il s'agit d'une forteresse édifiée au 15e siècle à l'emplacement d'une ancienne motte féodale sur laquelle se trouvait un donjon. Rappelons qu'au Moyen-Âge, les mottes étaient très courantes. On édifiait un monticule de terre sur lequel on construisait une tour de guet ou un château pour surveiller l'ennemi. Lors des guerres de Religion, le propriétaire du château étant favorable à Henri IV, le château fut assiégé à deux reprises et perdit sa tour sud-ouest. Rappelons que ces guerres opposèrent Catholiques et Protestants qui voulaient leur propre roi sur le trône de France. Ce fut finalement le Protestant Henri IV qui gagna le trône en 1594 mais avant cela, il dut se convertir au catholicisme, prononçant sa célèbre phrase "Paris vaut bien une messe", en clair, "le trône vaut bien de se convertir!". Composé d'un logis de deux étages, le château arbore pierre de taille en granit et toits d'ardoises. Ses décorations intérieures datent du 17e siècle. Ne ratez pas les jardins; vous y trouverez un lavoir, un puits, une fontaine et un colombier pour l'élevage de pigeons. La viande de pigeon était autrefois très appréciée tandis que leur fientes servaient d'engrais pour les champs.
Distance: 19 km au nord-ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE
3 etoile(s) PRIMEL-TRÉGASTEL.
Station balnéaire de baies et de pointes.
[Primel-Trégastel] Le village de Primel-Plougastel appartient à Plougasnou, une commune de 3.000 habitants dont le centre se situe à trois kilomètres au sud-est. Petite station balnéaire, le village bénéficie d'une grande plage de sable fin au nord. Mais le village est surtout connu pour sa longue pointe de Primel-Plougastel. S'avançant sur un kilomètre sur la mer, c'est à la fois un site naturel protégé et un site historique. La pointe abrite de nombreux vestiges témoignant de l'occupation du site depuis la Préhistoire. Elle fut en effet occupée depuis le mésolithique par les hommes qui y aménagèrent une triple ceinture de remparts. Le sentier des douaniers (GR34) qui fait le tour de la pointe vous permettra de découvrir ces vestiges et de bénéficier d'un panorama exceptionnel sur la mer et sur la baie de Morlaix.
Distance: 23 km au nord-est de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
3 etoile(s) SAINT-JEAN-DU-DOIGT.
Et le doigt de saint Jean-Baptiste.
[Saint-Jean-du-Doigt] Le nom de cette petite commune de 700 habitants provient de la relique de saint Jean-Baptiste, plus exactement son doigt, qui attirait autrefois de nombreux pèlerins. Saint-Jean-du-Doigt est également réputée pour son enclos paroissial (autour de l'église) classé aux Monuments historiques. Typiques de la Bretagne, les enclos paroissiaux sont des enceintes fermées par un mur autour d’une église. En général, ils comportent une porte monumentale, un cimetière, un ossuaire abritant les os relevés des fosses communes, une chapelle-reliquaire abritant des reliques, un calvaire et une fontaine. Chaque dernier dimanche de juin, Saint-Jean-du-Doigt célèbre sa fête du pardon de la Saint-Jean. Également typiques de la Bretagne, les pardons sont des sortes de pèlerinages à date fixe mais sont bien plus festifs puisqu'ils donnent lieu à une petite fête: on danse, on chante, on mange et on boit! Certains habitants profitent de l'occasion pour porter le costume traditionnel. Ici, la procession s’achève toujours par le Tantad, un grand feu de joie. Saint-Jean-du-Doigt est également une petite station balnéaire. Avec sa grande plage de sable fin, ses sentiers de randonnée et sa côte sauvage, elle attire des touristes tout au long de l’année. De nombreux artistes peintres ont également succombé aux attraits de la commune. Cette vie artistique perdure grâce à l’école de peinture Blei Mor, installée sur la place du village, et aux nombreuses expositions de peintures organisées tout au long de l'année.
Distance: 23 km au nord-est de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
4 etoile(s) ROSCOFF.
Joli port vers les îles britaniques.
[Roscoff] Avec sa jolie rue commerçante, sa longue estacade (≡jetée) et ses jolies maisons de granit, ce petit port de 4.000 habitants pourrait bien vous séduire d'emblée, que vous ne fassiez d'ailleurs que passer par son grand port ferry pour embarquer pour Plymouth (Angleterre) ou Cork (Irlande) ou au contraire que vous y veniez pour séjourner et profiter de ses établissements de thalassothérapie. Roscoff est en effet réputée pour ses embruns iodés et la douceur de son climat qui, grâce à un courant marin, ne varie guère qu'entre 8 et 18 °C toute l'année. Dans cet ancien port de pêche, les températures clémentes permettaient également la culture d'oignons roses que les paysans allaient vendre jusqu'en Angleterre. Ce sont ces oignons roses ("rosko" en breton) qui donnèrent son nom à Roscoff.
Distance: 23 km au nord de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING
5 etoile(s) LE FOLGOËT.
Basilique Notre-Dame et pardons.
[Le Folgoët] Le nom du Folgoët provient du surnom "fou du bois" ("foll ar c'hoad" en Breton) que les habitants donnaient à Salomon le Fou, un ermite aujourd'hui vénéré qui vivait dans le bois où se trouve actuellement la commune. Aujourd'hui, Le Folgoët compte 3.200 habitants. La ville a acquis sa renommée grâce à sa grande basilique Notre-Dame. Rappelons qu'une basilique est une église ayant reçu une distinction particulière par le pape. En juin et en septembre, la basilique accueille de nombreux pèlerins (ou tout simplement des visiteurs) venus pour célébrer le pardon. Très fréquents en Bretagne, les pardons sont des sortes de pèlerinage à date fixe mais plus festifs puisqu'on y mange, on y danse et on y boit... Aussi, quitte à visiter Le Folgoët, mieux vaut venir pendant l'un des pardons car le reste de l'année, la ville est bien plus tranquille.
Distance: 29 km à l'ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
2 etoile(s) CHÂTEAU DE ROSANBO.
Ses propriétaires furent guillotinés à la Révolution.
[Château de Rosanbo] Bâti sur des fondations de mille ans, le château de Rosanbo est surélevé au dessus de la vallée du Bô. D'où l'origine de son nom qui signifie en breton "roc sur le Bô". Sa fonction était d'ailleurs d'empêcher la remontée du Bô aux envahisseurs nordiques. Vaste quadrilatère aménagé sur six siècles et entouré d'un domaine, il constitue l'un des plus importants châteaux de Bretagne. Si le château est resté dans la même famille depuis le 14ème siècle, lors de la Révolution française, ses occupants ‒ le comte, la comtesse, leur fille et son mari ‒ furent toutefois guillotinés. Le fils échappa à la guillotine mais ne revint jamais au château. Si à cette époque, tous les nobles ne furent pas guillotinés, en revanche, tous furent dépossédés de leurs châteaux, souvent vendus par l'État au plus offrant. Une fois que la tempête révolutionnaire fut passée, certaines familles purent toutefois racheter leur propre château... Votre visite du château vous permettra de revivre l'histoire de la famille Rosanbo. Les appartements intérieurs comprennent un salon du 18e siècle, une bibliothèque, une salle bretonne et les anciennes cuisines qui recréent l'atmosphère des pièces de service.
Distance: 31 km à l'est de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
3 etoile(s) BRIGNOGAN-PLAGES.
Ancien village de naufrageurs.
[Brignogan-Plages] Jusqu'au 18e siècle, le petit village littoral de Brignogan avait la réputation d'être un village de naufrageurs. Ses habitants faisaient naufrager les bateaux pour les vider promptement de leurs riches cargaisons... Aujourd'hui station balnéaire de 700 habitants, Brignogan se targue d'être bien plus huppée que ses stations voisines. La station a toutefois une ambiance très familiale et bon enfant. Le nom de "Brignogan" proviendrait d'un mot breton signifiant "colline", même si la commune est relativement plate! L'atout principal de Brignogan est surtout ses nombreuses plages de sable fin. La plus grande et la plus animée est la plage des Crapauds, la seule à être surveillée en été. La meilleure façon de visiter la station est de longer le littoral vers l'ouest, peut-être jusqu'au phare de Pontusval et la ravissante chapelle Pol construite dans les rochers. Depuis 2017, Brignogan a fusionné dans une commune plus grande, Plounéour-Brignogan-plages, comptant 2.000 habitants.
Distance: 32 km au nord-ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
5 etoile(s) PLOUGASTEL-DAOULAS.
Garrigues et fraises Gariguettes.
[Plougastel-Daoulas] Plougastel-Daoulas compte 13.000 habitants, mais sa population est dispersée sur plus de 150 villages et hameaux. Car la commune occupe la totalité d’une presqu’île d’une vingtaine de kilomètres de long qui s’avance dans la rade de Brest. Rappelons que l’on parle de "rade" lorsqu'une baie forme une embouchure très étroite sur la mer. Plougastel-Daoulas compte plusieurs ports (Caro, Tinduff et Auberlac'h) mais ils n’accueillent aujourd’hui que des bateaux de plaisance, l’activité de pêche ayant presque totalement disparu. C’est dans ces ports qu’au 18e siècle furent ramenées les premières fraises du Chili. Aujourd’hui, ces fraises s’appellent les Gariguettes, une variété comptant parmi les meilleures fraises. Plougastel est restée assez sauvage et bien moins tournée vers le tourisme que par exemple la presqu’île de Crozon qui lui fait face, au sud. Profitez de ses côtes sauvages et déchiquetées pour de longues balades avec de beaux points de vue, par exemple au Rocher de l’Impératrice avec son point de vue sur Brest ou la Pointe de Kerdeniel avec son point de vue sur Crozon. Autres spots remarquables: l'ancienne abbaye de Daoulas ou encore le ravissant calvaire Plougastel-Daoulas. Comptant 180 statues, il fut édifié au 17e siècle après la grande peste de 1598.
Distance: 35 km au sud-ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
3 etoile(s) LANDÉVENNEC.
Et son abbaye en ruines.
[Landévennec] Niché au fond de la rade de Brest, sur la presqu'île de Crozon, Landévennec est un petit village de 300 habitants. Un peu enclavé, le village est surtout connu pour sa ravissante abbaye en ruines. Fondée au 5e siècle, c'était l'une des plus anciennes et plus importantes abbayes de Bretagne. Lors de la Révolution française, comme toutes les abbayes, elle fut confisquée aux moines par les Révolutionnaires puis vendue. Les moines quant à eux durent soit faire allégeance à la nouvelle République, soit fuir, soit mourir. Au nom de la République, environ 2.000 religieux furent ainsi fusillés, guillotinés ou noyés! Depuis 1958, de nouveaux moines se sont installés dans l'abbaye mais dans de nouveaux bâtiments. Les ruines sont quant à elles toujours présentes pour nous rappeler la folie des hommes...
Distance: 35 km au sud-ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
2 etoile(s) MENEHAM.
Hameau fantôme.
[Meneham] Cet ancien hameau appartient à la commune de Kerlouan. Au 16e siècle, le lieu n'était qu'un simple corps de garde créé par l'architecte militaire Vauban afin de surveiller les côtes. Puis, attirant quelques habitants, notamment des douaniers, Meneham finit par devenir un hameau au 17e siècle. Si le hameau put vivre de la pêche et du ramassage du goémon (≡algues), il perdit peu à peu ses habitants pour devenir un hameau fantôme dans les années 1970. Entre 2004 et 2008, le hameau fut toutefois restauré à l'identique et aujourd'hui, il est possible de le visiter comme un village-musée. Logées derrière d’énormes blocs de pierre aux formes étranges, ses maisons de pêcheurs aux toits de chaume sont surprenantes. Dans le hameau, vous trouverez également un espace muséographique, l'ancien corps de garde, l'ancienne caserne ou encore l'ancien four à pain fonctionnant avec du goémon comme combustible. Le gîte étape, quant à lui, accueille toujours des visiteurs dans ses sept chambres aménagées dans deux anciennes maisons.
Distance: 35 km au nord-ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
2 etoile(s) PONT DE L'IROISE.
Un deuxième pont pour la rade de Brest.
[Pont de l'Iroise] Depuis 1994, ce pont double le pont Albert-Louppe datant de 1930 et avec lequel il est parallèle. Long de 800 mètres, le pont de l'Iroise permet de franchir le bras nord de la longue rade de Brest; il n'y a d'ailleurs qu'à cet endroit que la rade de Brest dispose d'un pont... de deux ponts! Pour sa portée de 400 mètres, c'est le troisième plus long pont à haubans de France, après le pont de Normandie et le pont de Saint-Nazaire. Pour admirer le pont de l'Iroise, vous pouvez vous garer sur le parking indiqué (cliquez sur "parking") et emprunter le pont Albert-Louppe à pied, d'ailleurs aujourd'hui bien plus fréquenté par les cyclistes que par les automobilistes.
Distance: 36 km au sud-ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
3 etoile(s) ÎLE MILLIAU.
Comme en attestent ses mégalithes, l'île fut habitée dès 5.000 ans avant JC.
[Île Milliau] Située sur la Côte de Granit Rose, cette petite île longue d'un kilomètre environ abrite mille trésors, notamment des mégalithes de plus de 7.000 ans. Pour accéder à l'île, il vous suffit d'attendre la marée basse et d'y aller à pied via le gois (≡passage) d'une centaine de mètres. Renseignez-vous bien sur les horaires des marées avant de partir. L'île fut occupée par un monastère à partir du 13e siècle puis délaissée, elle fut achetée par Madame Jourdan, l'épouse d'un riche patron de presse, qui y fit construire une villa. Aujourd'hui, l'île appartient au Conservatoire du Littoral. L'île abrite un gîte installé dans une ancienne ferme du 16e siècle. À proximité, vous trouverez une allée couverte de dolmens datant de 3.000 ans avant JC. Quant à la villa de Madame Jourdan, en ruine, elle fut totalement détruite en 2009 malgré son intérêt historique.
Distance: 38 km au nord-est de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE
4 etoile(s) MÉNEZ-HOM.
Montagne sacrée de Bretagne.
[Ménez-Hom] Avec ses 330 mètres de hauteur, le Ménez-Hom est le plus haut sommet des Montagnes Noires. Pourtant, compte tenu de sa proximité avec la mer, il semble plus haut. C'est également l'une des montagnes sacrées de Bretagne. Le massif des Montagnes noires ferme la presqu'île de Crozon. De là-haut, vous aurez un beau point de vue sur la presqu'île ainsi que sur la rade de Brest. Il y a bien longtemps que les hommes ont compris l'intérêt stratégique de cette montagne qui permet de surveiller facilement les alentours. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands avaient aussi compris son intérêt et y avaient fait construire de nombreux blockhaus. Aujourd'hui, profitez paisiblement du panorama. Un parking se trouve à moins de 200 mètres du sommet. Vous pouvez également en profitez pour parcourir l'un des très nombreux chemins de randonnée qui parcourent le site. À moins que vous ne préfériez vous initier à l'ULM ou au parapente.
Distance: 40 km au sud-ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Flickr
ITINÉRAIRE PARKING
4 etoile(s) LANNION.
Capitale du Trégor, l'une des neuf anciennes provinces de Bretagne.
[Lannion] Cette petite cité de caractère de 20.000 habitants (45.000 pour l'agglomération) fut longtemps la capitale du Trégor, l'une des neuf provinces qui constituaient autrefois la Bretagne. Lannion n'est pas située en bord de mer, mais elle constitue toutefois un bon point de départ pour de nombreux touristes qui souhaitent visiter en étoile la fameuse Côte de Granit rose. Avec sa technopôle dédiée aux télécommunications, Lannion a su mêler avec élégance modernité et tradition. La ville étant bâtie à flanc de colline, elle se compose d'une ville haute ancienne et d'une ville basse plus moderne. Dans la vieille ville, vous trouverez de vieilles demeures aux façades à pans de bois ou couvertes d'ardoises. Dans la rue des Chapeliers, vous pourrez par exemple admirer de belles maisons datant du 15e siècle et sur la place du Marhallac'h, deux maisons à tourelles. Pour un point de vue magnifique sur la ville et la région, les plus courageux pourront monter les 140 marches des escaliers de Brélévenez, l'équivalent de 14 étages. Les moins courageux resteront au centre-ville pour profiter de ses boutiques et cafés.
Distance: 43 km au nord-est de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Pierre Vendres
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
5 etoile(s) BREST.
Deuxième port militaire de France.
[Brest] Le port de Brest, deuxième port militaire de France après Toulon, est le siège de l'état-major de la défense maritime atlantique. Situé à l'embouchure naturelle d'un fleuve, Brest a de tout temps joué le rôle de défenseur des côtes françaises. C'est d'ailleurs ce rôle stratégique qui lui valut sa perte lors de la Seconde Guerre mondiale, car la ville fut en effet presque totalement détruite par les bombardements alliés. À la lecture des différents points d'intérêt de la ville, vous constaterez bientôt que tout ou presque à Brest vous ramène à la guerre! Même si Brest n'est pas l'une des destinations touristiques majeures de Bretagne, grâce à ses 200.000 habitants (agglomération), ses universités et son port de croisière, Brest est tout de même une ville vivante et attachante pour un peu que l'on oublie les traditionnelles rues tortueuses et maisons à colombages... Il faut en effet visiter Brest avec un œil neuf, presque avec un œil d'enfant. Avec ses nombreux hangars réhabilités, son majestueux pont levant, son grand téléphérique, son château fort et le va-et-vient de ses bateaux militaires sur le fleuve (vedettes, bateaux-pompes...), le port de Brest ressemble presque à un gigantesque jeu de Playmobil! Sauf qu'ici le Playmobil, c'est vous!
Distance: 42 km à l'ouest de: Enclos paroissial (Saint-Thégonnec)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING
CONDITIONS GÉNÉRALES.
• L'utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d'un éventuel préjudice en cas d'information erronée. • Seevisit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d'aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos s’engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils autorisent leur utilisation gratuite. • Seevisit ne collecte et n'utilise aucune information personnelle sur ses utilisateurs, hormis l'e-mail s'il a été renseigné.
AUTEURS.
Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap. Les auteurs des textes et des photos sont indiqués à la fin de chaque section.
PRÉSENTATION DE LA PAGE. • Saint-Thégonnec, faire du tourisme
• Saint-Thégonnec, weekend et vacances
• Saint-Thégonnec, meilleures activités
• Saint-Thégonnec, autour et à proximité
• Saint-Thégonnec, plan et circuit de visite
• Saint-Thégonnec, que faire
PDF

59 visites sur cette page. 739.737 visites sur les pages seevisit