CARTEEXPLORER
Dubrovnik.

DUBROVNIK.
La perle de l'Adriatique.

7 etoile(s)     Vaut de parcourir 1.000 km
[Dubrovnik] Située sur la route de la soie, cette éblouissante cité s'appelait autrefois Raguse, jusqu'à la chute de l'Empire Austro-Hongrois en 1918. Dubrovnik compte 30.000 habitants. Elle se trouve nichée entre la mer Adriatique au sud, et d'imposantes falaises calcaires au nord. Entourée de solides remparts, Dubrovnik s'enorgueillit de ne jamais avoir été prise, si ce n'est par le feu. Car en 1667 la ville est totalement détruite par un gigantesque incendie. Lors de la guerre de 1990 (voir ci-après), la ville sera de nouveau détruite, à 60 %. Mais grâce à des fonds étrangers, elle a heureusement été reconstruite, pour le plus grand plaisir des Croates et des touristes.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
COMMENTAIRES
ORGANISEZ VOTRE VISITE: • Les sites sont triés dans le sens du circuit. Circuit de 4 km (points rouges). Prévoir 4 heures (retour inclus), sans les visites et activités. Cliquez sur "itinéraire" pour vous rendre au début du circuit ou sur "parking" pour vous rendre au parking proche du début du circuit. • Les distances des sites sont calculées à vol d'oiseau depuis: église Saint-Blaise (Dubrovnik).
ITINÉRAIRE PARKING
Fort Lovrijenac.
3 etoile(s)

FORT LOVRIJENAC. (1)

[Forteresse Saint-Laurent] Perché sur son éperon rocheux, ce fort est surnommé le "Gibraltar de Dubrovnik". Hors des remparts, il fut construit au 11e siècle pour protéger la ville. Si vous êtes fan de Game of Thrones, sachez que Port-Réal est en fait Dubrovnik et que Le Donjon Rouge n'est autre que le Fort Lovrijenac. Pour ceux qui ne connaissent pas Game of Thrones, sachez que c'est une série télévisée américaine multi-récompensée et qui connait un succès planétaire depuis 2011. "Game of Thrones" signifie "jeu de trônes", mais le titre français du roman d'origine est "Le Trône de Fer". Le roman et la série mêlent le médiéval et le fantastique. Ils relatent, entre autres, l'histoire de différentes familles de nobles qui s'affrontent pour conquérir le fameux trône de fer.
0,5 km à l'ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
Monastère franciscain.
2 etoile(s)

MONASTÈRE FRANCISCAIN. Pour se protéger de la guerre. (2)

[Fransican Monastery] C'est au 14e siècle que ce monastère franciscain a été bâti ici, à l'intérieur des remparts, pour protéger les moines franciscains de la guerre. Il comporte deux cloîtres, dont un cloître gothique, réservé aux moines, et un cloître roman, qui est étrangement ouvert aux visites. Ce qui va d'ailleurs à l'encontre de la définition de cloître qui, en principe, dans un monastère, est le seul lieu où les personnes extérieures ne peuvent pénétrer. Dans le cloître roman, sous les galeries, vous pourrez admirer de nombreuses peintures. L'église abrite la tombe d'Ivan Gundulic, un célèbre poète croate du 18e siècle. Elle abrite également une émouvante Vierge à l'enfant, tenant son enfant mort. Le monastère comporte également une pharmacie, la plus ancienne d'Europe, ainsi qu'une bibliothèque comptant plus de 30.000 livres. Le saviez-vous? Dans ce cas précis, on peut dire "monastère franciscain" ou "couvent franciscain". ••• Question: pourquoi? ••• Réponse: voir ci-dessous "monastère, abbaye, prieuré, couvent".
0,2 km au nord-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
MONASTÈRE, ABBAYE, PRIEURÉ, COUVENT. Quelle différence? Un monastère est un ensemble de bâtiments abritant une communauté religieuse. Un monastère peut être:
• Une abbaye, dirigée par un abbé,
• Un prieuré, dirigé par un prieur, c'est un monastère de moindre importance,
• Un couvent, pour les Franciscains et Dominicains.
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
Grande Fontaine d'Onofrio.
2 etoile(s)

GRANDE FONTAINE D'ONOFRIO. Pour fêter le nouvel aqueduc. (3)

[Velika Onofrijeva fontana] Lieu de rendez-vous facile pour tous, cette fontaine de forme polygonale comporte autant de mascarons (visages) que de côtés. On l'appelle grande fontaine, pour la distinguer de la petite fontaine qui se trouve à l'autre bout du Stradum. Elle date du 15e siècle et fut construite pour fêter l'arrivée de l'eau potable dans la ville, grâce à un aqueduc de 12 km qui apportait l'eau depuis la rivière Dubrovacka. Vous ne le voyez probablement pas d'où vous êtes (sur la place?) mais le dôme comporte un trou en son sommet. Il fut endommagé lors d'un tremblement de terre en 1667. ••• Question: combien de côtés comporte un polygone? Et cette fontaine, combien de côtés comporte-t-elle? Comment appelle-t-on un polygone à 3, 4, 5, 6, 7 et 8 côtés. ••• Réponse: un polygone comporte plusieurs côtés. Triangle pour 3 côtés, carré (4), pentagone (5), hexagone (6), heptagone (7), octogone (8).
0,3 km à l'ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
Stradun.
3 etoile(s)

STRADUN. La rue principale. (4)

[Stradun] Cette élégante rue parallèle à la mer semble bien décidée à vous attirer et à vous garder le plus longtemps possible pour vous faire dépenser. Avec ses bars, ses restaurants et ses nombreuses boutiques de souvenirs, vous êtes ici au paradis du touriste. Aux heures de pointe, on avance serré serré! N'hésitez cependant pas à sortir "du sentier battu" pour explorer (à minima) les deux ruelles adjacentes, Od Puka et Prijeko, de chaque côté. Elles sont plus calmes, quoique, et tout aussi ravissantes.
0,2 km au nord-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
War Photo Limited.
1 etoile(s)

WAR PHOTO LIMITED. La guerre a des visages. (5)

[War Photo Limited] L'entrée de cette galerie ne paye pas de mine. Sur 350 m2 répartis sur deux étages, elle expose des photos sur les ravages de la guerre en général, mais surtout des guerres de Yougoslavie. Le but est de montrer à tous, et notamment aux plus jeunes, le résultat du nationalisme, de l'intolérance, de la violence et pour finir de la guerre. Pour vous remémorer un peu cette guerre, lisez la section "Guerres de Yougoslavie" ci-dessous.
Adresse: Antuninska 6, Dubrovnik
0,2 km au nord-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES SITE WEB
GUERRES DE YOUGOSLAVIE. Des guerres de religion. Même si au départ, le pays ne ne portait pas ce nom, la Yougoslavie fut créée en 1919, à la fin de la Première Guerre mondiale. Pour ce faire, les Serbes, parmi les vainqueurs, annexèrent des territoires de l'ancien empire austro-hongrois. Yougoslavie signifie "Pays des Slaves". Le nom à lui seul résume le problème de cette confédération. Car il n'y avait pas que des slaves en Yougoslavie, mais près de huit peuples, plusieurs langues et plusieurs religions... Sous le communisme, la confédération résista, mais après la chute de l'Union Soviétique, les nationalismes réapparurent. Dès 1991, la Yougoslavie devint un champ de bataille pour de nombreuses années. Chaque peuple cherchait à gagner son indépendance. 150.000 personnes périrent dans les conflits. En 2006, la Yougoslavie était définitivement morte; elle laissa la place à six nouvelles républiques indépendantes. Voir la carte.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
Place de l'Église Saint-Blaise.
3 etoile(s)

PLACE DE L'ÉGLISE SAINT-BLAISE. Et l'indépendance de la Croatie. (6)

[Crkva Svint Vlaha] Cette place est probablement l'une des plus élégantes de la ville.
• Située entre les deux monastères de Dubrovnik, l'église Saint-Blaise abrite une sculpture du saint patron de la ville.
• À gauche de l'église, la tour de l'horloge date du 15e siècle. Chaque heure, les ''zelenci''(les verts) en bronze sonnent l'heure avec leurs maillets. La tour a été très endommagée lors du séisme de 1667, aussi elle a été reconstruite dans le même style en 1929. Les zelenci ont été remplacés par des copies tandis que les originaux sont exposés au Palais Sponza.
• La colonne d'Orlando (au centre de la place). Admirez le joli visage d'Orlando, son sourire, ses boucles de cheveux... N'êtes-vous pas déjà un peu amoureux? Cette colonne est le symbole de l'indépendance de la République de Raguse (14e - 19e siècle), avant que les Français ne l'annexent! Aujourd'hui, la République de Raguse, l'Empire Français et la Yougoslavie ne sont plus, alors vive la Croatie! C'est le drapeau croate qui flotte en haut de la colonne, par exemple lors de la Saint Blaise, le Saint patron de la ville.
0,0 km de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
Place Gundulic.
3 etoile(s)

PLACE GUNDULIC. Et son agréable marché. (7)

[Gunduliceva poljana] Sur cette place se dresse la statue d'Ivan Gundulic, un grand poète du 18e siècle, natif de Dubrovnik. Mais ce qui risque de vous plaire encore plus, c'est l'ambiance animée de cette ravissante place. Un spot à ne pas manquer! Chaque matin, s'y tient un marché sur lequel les paysans des alentours viennent vendre leur production locale.
0,1 km au sud-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
Église Saint-Ignace.
2 etoile(s)

ÉGLISE SAINT-IGNACE. Et son escalier monumental. (8)

[Crkva Sveti Ignacija] Rejoignez cette église impérativement depuis la rue "Uz Jésuite", sinon vous allez rater le magnifique escalier qui mène à l'église. Si vous connaissez Rome, ce ravissant escalier du 18e siècle pourrait bien vous rappeler l'escalier de Piazza di Spagna. L'église Saint-Ignace date également du 18e siècle. Elle est de style baroque. Rappel: le style baroque commence en Italie à partir du 16e siècle. C'est un style qui adore "exagérer". Voir ci-dessous "style des églises".
0,2 km au sud-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
STYLES DES ÉGLISES. Apprenez à les reconnaître. (Photos de gauche à droite, de haut en bas).
• Le byzantin (du 6e au 15e siècle) est le prolongement du style romain dans l'Empire Romain d'Orient. Les édifices ont un plan en croix grecque et souvent un dôme.
• Le roman (du 10e au 12e siècle) se reconnait à sa simplicité et ses murs épais.
• Le gothique (du 12e au 17e siècle) correspond à une architecture élancée et légère. Légère, sauf si une gargouille vous tombe sur la tête :-)!
• Le renaissance (16e siècle) se caractérise, d'une part par ses pilastres (≡piliers carrés à moitié encastrés dans le mur), et d'autre part par son décor, riche et varié, représentant des scènes d'époque ou de la mythologie.
• Le baroque (16e siècle) est un style italien qui exagère!
• Le néoclassique (18e siècle) imite le style gréco-romain (colonne, fronton...).
• L'éclectisme (19e siècle) mélange différents styles.
• Le contemporain (20e siècle) utilise majoritairement le béton, permettant toutes sortes de formes surprenantes.
Et vous, quel est votre style :-)?
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
Aquarium.
1 etoile(s)

AQUARIUM. (9)

[Aquarium] Pour ne pas être déçu, ne vous attendez pas à un très grand aquarium. Les bassins sont petits (dommage pour les poissons) mais le décor est assez joli (tant mieux pour les humains). À faire si vous êtes, par exemple, avec des enfants, pour changer un peu des vieilles pierres.
Adresse: Ul. kneza Damjana Jude 2, 20000, Dubrovnik
0,2 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES SITE WEB
Musée Maritime.
1 etoile(s)

MUSÉE MARITIME. (10)

[Pomorski muzej] Ce musée fut fondé en 1949. Il est hébergé dans le Fort Saint-John. Ce fort gardait autrefois l'entrée du port (voir point suivant). Sa construction remonte au 14e siècle, mais il fut remanié au 19e siècle, par exemple par l'ajout de fenêtres. Le musée présente des collections d'objets qui pour la plupart sont des donations. Elles retracent l'histoire maritime de Dubrovnik depuis l'Antiquité.
Téléphone: + 385 20 323 904
Adresse: Ul. kneza Damjana Jude 12, 20000, Dubrovnik
0,2 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES SITE WEB
Vieux Port.
2 etoile(s)

VIEUX PORT. (11)

[Gradska luka] Le fort Saint-Jean contrôle l'entrée du port depuis le 14e siècle. C'est ici qu'autrefois on fabriquait et entretenait les bateaux. Avancez sur le quai qui s'élance sur la mer pour prendre une belle photo.
0,1 km à l'est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
Remparts.
4 etoile(s)

REMPARTS. (12)

[City walls] Les remparts de Dubrovnik font 2 km de long. Ils n'ont jamais été pris par l'envahisseur, sauf par l'envahisseur touriste! Il est possible de marcher sur les remparts, mais l'entrée est payante. Conseil, pour visiter les remparts, ou même tout la ville d'ailleurs, mieux vaut éviter le milieu de la journée, car les hordes de touristes risquent sérieusement de ruiner un peu votre visite. Nous vous avons indiqué l'un des points d'entrée, mais il en existe plusieurs, qui ont tous en commun le fait de ne pas accepter les euros!
0,1 km au nord-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
Téléphérique.
3 etoile(s)

TÉLÉPHÉRIQUE. Il vous mène au Fort Impérial. (13)

[Téléphérique] Pour avoir la plus belle vue sur Dubrovnik, les remparts, le port et les bateaux..., embarquez dans l'une des deux cabines orange du téléphérique de Dubrovnik. En quatre minutes environ, il vous mène sur le Mont Srd, à 405 mètres de hauteur. Il fut inauguré en 1969, et fut très endommagé pendant les guerres de Yougoslavie. Il a été remis en service en 2010. Dans la gare d'arrivée se trouve un restaurant panoramique. Idéalement, essayez de faire la visite juste avant le coucher du soleil. Au sud, vue sur la ville, au nord, vue sur les montagnes de Bosnie, à l'ouest, vue sue les îles Kolocep et Lopud. Le fort impérial qui se trouve au sommet a été construit par les Français en 1806 qui, à l'époque napoléonienne, occupèrent le pays pendant plusieurs décennies. Après le départ des Français, l'empire d'Autriche-Hongrie, qui domine dorénavant la zone, continue d'entretenir et de renforcer le fort. Lors des guerres de Yougoslavie, l'armée serbe occupe toute la ville de Dubrovnik, sauf le fort! Les Serbes lancent une attaque le 6 décembre 1991. Le fort subit d'importants dégâts, mais il tient bon! Aujourd'hui, le fort abrite un petit musée retraçant l'histoire du fort et des guerres de Yougoslavie (voir également "Guerres de Yougoslavie" sur la page).
0,3 km au nord-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
Plage Banje.
3 etoile(s)

PLAGE BANJE. L'une des plus belles plages de sable de Croatie. (14)

[Banje Beach] Les plages de sable sont très rares en Croatie, alors venez profiter de cette plage. Ok, le sable a été apporté mais on s'en fiche, non? Après votre longue balade, profitez de la ravissante vue sur Dubrovnik et ses remparts dont on ne se lasse pas. Et pourquoi ne pas prendre un verre en vous prélassant dans une chaise longue? Face à vous, l'île de Qarth de Game of Thrones (voir la section "Île de Lokrum".
0,5 km à l'est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
PALMA SPEAK. Apprenez l'anglais dix fois plus vite. Pour apprendre l'anglais, la bonne méthode, c'est celle qui fait parler. Grâce à notre méthode, en cours individuel ou en groupe de trois, vous progressez jusqu'à dix fois plus vite qu'avec les autres méthodes.
Photo: ©Seevisit Palma Speak
Île de Lokrum.
2 etoile(s)ÎLE DE LOKRUM. Et sa vue ravissante sur Dubrovnik. [Lokrum Island] Connue dans la série "Game of Thrones" sous le nom de Qarth, l'île boisée de Lokrum est située à 600 mètres à peine au large de Dubrovnik. Vous pouvez rejoindre cette île dans le cadre d'une excursion en bateau ou, pour les plus courageux, en kayak de mer! Depuis l'île, vous aurez une superbe vue sur Dubrovnik.
1,5 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE COMMENTAIRES
AJOUTEZ UN POINT D'INTÉRÊT SUR LA PAGE: Un musée, un monument, un parc, un restaurant...
AJOUTER
CROATIE. Joyau de l'Adriatique. [Hrvatska] /Pays/ Bien que maritime et montagneux, donc difficile à conquérir, ce petit pays d'à peine 4 millions d'habitants a de tout temps été le sujet de convoitise: Des Français du temps de Napoléon, des Autrichiens du temps de l'empire austro-hongrois, des Italiens du temps de la Seconde Guerre mondiale, des communistes, du temps de la Yougoslavie... Après l'effondrement du bloc soviétique, les choses ont changé si rapidement que les nationalismes se sont réveillées brutalement, et ce fut la guerre! Une guerre de quinze ans qui a vu l'éclatement de la Yougoslavie (la fédération à laquelle la Croatie appartenait) et l'indépendance du pays en 1991. Aujourd'hui, toute l'Europe se presse pour découvrir ce "nouveau" pays, mais cette fois-ci les envahisseurs sont des touristes! Car avec 12 millions de visiteurs par an, trois fois sa population, la Croatie a de quoi faire.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
Terminal croisière.
TERMINAL CROISIÈRE. [Cruise terminal] Lors de l'escale à Dubrovnik le paquebot peut être soit au mouillage devant la vieille ville, avec une débarque en chaloupe, soit au port situé à quelques kilomètres de là. D'après le bureau d'information touristique de Dubrovnik, il faut compter environ 30 minutes à pied, en suivant le sentier pédestre, pour rejoindre la vieille ville. On peut aussi prendre l'un des bus suivant: n° 1, 1a, 1b, 3 – prix du ticket: 10 HRK. Les tickets peuvent être achetés en kiosque ou directement dans le bus. Le coût du taxi est d'environ 70 HRK pour ce trajet.
2,8 km au nord-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE
CROISIÈRES EN EUROPE. Toutes les destinations. Quoi de plus grisant qu'une croisière? La nuit, vous voyagez tranquillement de port en port. La journée, vous visitez et découvrez les merveilles d'une nouvelle cité. Le soir, vous profitez des loisirs de votre bateau: bars, restaurants, piscine, spectacles, cinéma, casino, soirées dansantes... Visiter une ville librement en une journée demande un peu d'organisation, mais avec Seevisit, c'est facile!
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
AUTRES SUJETS: Classés selon la distance.
4 etoile(s)CAVTAT. La station chic de la Riviera. [Cavtat] Située sur l'Adriatique, Cavtat est une ravissante petite ville portuaire d'à peine plus de 2.000 habitants. Ravtat dispose de deux ravissantes baies, au nord et au sud de la presqu'île sur laquelle elle est construite. Avec ses résidences d'été, ses palais et ses églises, Ravtat va vous surprendre par son élégance. C'est la station balnéaire qui monte sur la Riviera! Cavtat a été fondée sur les ruines de l'ancienne cité romaine Epidaurum. Au Moyen-Âge, la population de Cavtat fuit les invasions slaves, et fonde une nouvelle ville à 20 km plus au nord. Cette ville c'est Dubrovnik, autrefois dénommée Raguse.
11 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE
5 etoile(s)SHKODER. Ville antique de convoitises. [Shkoder] Située sur les rives du grand lac de Skadar, cette cité de 200.000 habitants est très ancienne puisqu'on a trouvé des traces de peuplement remontant au néolithique, soit 6.000 ans avant JC. La ville a de tout temps bénéficié d'un microclimat favorable lui permettant de se développer et de s'enrichir. Ce qui la rend d'ailleurs objet de toutes les convoitises. Notamment des Ottomans qui "occupent" l'Albanie du 14e siècle au 20e siècle. Les Turcs parviennent à éradiquer presque totalement la langue albanaise et la foi chrétienne, et le pays devient musulman. En 1945, lors de l'arrivée des communistes au pouvoir, c'est la foi musulmane que l'on tente d'éradiquer. On détruit et on tue. Mais juste après la chute du mur de Berlin en 1989, la ville prend sa revanche et devient haut lieu de la résistance contre le communisme, qui finit par tomber en 1992. Aujourd'hui, son château, ses théâtres, ses musées, ses églises et ses mosquées participent au rayonnement de la ville. Empruntez ses jolies ruelles et découvrez ses maisons de pierre du 19e siècle, sa citadelle de Rozafa et sa tour de l'horloge. Sans oublier ses nombreux édifices religieux qui à Shkoder, vous l'aurez compris, ont une grande importance.
132 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE
7 etoile(s)SPLIT. Station balnéaire et grand port. [Split] Comptant 450.000 habitants (agglomération), Split est la deuxième ville de Croatie. Pour le visiteur, Split se vit comme une ravissante station balnéaire, avec casinos, yachts, palmiers, clubs, bars et restaurants... Mais aussi comme une cité millénaire chargée d'histoire. Car la ville a été fondée au 3e siècle par l'empereur romain Dioclétien. Son palais (palais Dioclétien) est toujours debout, et il constitue l'un des monuments les plus importants de la ville. Rajoutez à cela ses ruines romaines, ses remparts du Moyen-Âge, ses ravissantes petites églises, ses musées, ses palais vénitiens et austro-hongrois, ses beaux marchés et sa longue promenade (Riva)... Joyeuse et vivante, Split vous réserve plein de bonnes surprises!
167 km au nord-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Flickr Theo Crazzolara
ITINÉRAIRE
6 etoile(s)DURRËS. Sur la Riviera albanaise. [Durrës] Fondée au 7e siècle avant JC, Durrës est un grand port depuis l'antiquité et c'est aujourd'hui le plus grand port albanais. Comptant 210.000 habitants (agglomération), Durrës est la seconde ville d'Albanie, mais c'est surtout la "capitale" de la Riviera albanaise. S'étirant sur cent kilomètres au sud de l'Albanie, le long de la mer ionienne, la Riviera offre aux visiteurs ses petites plages de sable fin, ses petits villages authentiques et ses stations balnéaires. Depuis les années 1990, avec la fin du communisme et l'ouverture du pays, Durrës a connu une croissance rapide. C'est la station balnéaire préférée des vacanciers et des Albanais, notamment des habitants de Tirana (la capitale). Mais sa croissance rapide rime aussi avec bétonnage et pollution! Malgré tout, Durrës ne manque pas d'attraits. Le centre-ville se trouve dans l'ancienne cité antique. Certains monuments de cette période, tels que l'amphithéâtre romain, sont partiellement ou totalement enfouis sous la ville moderne avec ses immeubles du 19e et 20e siècle. Laissez-vous guider par la rue Tregëtare, qui, avec ses bars et ses restaurants, vous mène agréablement jusqu'à la grande mosquée.
185 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
6 etoile(s)BARI. La cité de Saint-Nicolas. [Bari] Cette ville de 700.000 habitants (agglomération) est le deuxième pôle économique du sud de l'Italie après Naples. Bari est la neuvième ville d'Italie en termes de population. Ville millénaire, elle doit son développement au commerce, notamment avec le Moyen-Orient mais également au reliques de Saint-Nicolas, attirant les pèlerins catholiques et orthodoxes du monde entier. La ville est constituée de deux parties, la vieille ville (Bari Vecchia) et la ville plus moderne (quartier Murat). La ville moderne est très agréable à visiter et, outre sa grande rue piétonne, comporte beaucoup de jolis monuments et édifices. La vie à Bari est agréable, car la ville jouit d'un climat doux toute l'année, avec peu de pluie, même en hiver!
197 km au sud-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING
6 etoile(s)TIRANA. La capitale chaos-muniste. [Tiranë] Tirana est une ville jeune puisqu'elle n'a été fondée qu'au 17e siècle. Elle est cependant la capitale de l'Albanie depuis 1920. Elle compte alors seulement 12.000 habitants, contre 600.000 aujourd'hui. Tirana a beaucoup souffert de son isolement du monde pendant la période communiste de l'Albanie. En outre, avec l'arrivée massive d'Albanais du nord, la ville a grandi trop vite et pâtit aujourd'hui de la pollution et de la surpopulation. Centre-ville chaotique, fils électriques dans tous les sens, boulevards embouteillés... Considérez que tout cela fait partie du spectacle et du dépaysement et vous commencerez à vous détendre! Tirana vous offre ses anciens bunkers et monuments communistes, ses châteaux, ses théâtres et ses mosquées, mais également son grand musée historique de Skanderbeg. Pour avoir résisté à l'Empire ottoman, Skanderbeg est un mythe en Albanie. Sa statue est partout. Par exemple sur l'immense place Skanderberg, et sur notre photo d'illustration!
203 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
6 etoile(s)CASTELLANA GROTTE. Des châteaux et des grottes. [Castellana Grotte] Le centre de cette délicieuse petite ville de 20.000 habitants regorge d'églises et de palais. Mais Castellana Grotte, comme son nom l'indique, est surtout connue pour ses grottes naturelles. En effet, les sols calcaires de Castellana abritent un ensemble de grottes parmi les plus remarquables d'Europe.
211 km au sud de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING
3 etoile(s)CASTEL DEL MONTE. Le château mystérieux. [Castel del Monte] Ce château, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, date du 13e siècle. Le château se dresse sur une colline qui domine la chaîne de montagnes des Murges. Il fut construit par Frédéric II, souverain du Royaume de Sicile (voir la section "Royaume Normand de Sicile". Et le moins que l'on puisse dire est que son château est tout aussi mystérieux et "érudit" que son hôte Frédéric II, surnommé "Stupor Mundi" (stupeur du monde) pour sa culture et ses connaissances. On pourrait penser que le château n'a jamais eu de rôle véritablement défensif, car il n'y a pas de pont-levis et de douves... Le style du château est surprenant pour son époque. Il mêle d'ailleurs différents styles: militaire, gothique, arabe et romantique. Il semble avoir été dessiné pour jouer avec la lumière du soleil, notamment lors des solstices (quand les jours rallongent ou raccourcissent) et des équinoxes (début du printemps ou de l'automne).
231 km au sud-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
4 etoile(s)BERAT. Ville blanche aux mille fenêtres. [Berat] Cette magnifique ville de 60.000 habitants (agglomération) est classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Baignée par la rivière Osum, Berat est entourée de ravissantes collines, notamment la colline de Tomor à l'est, aujourd'hui grand parc national. Impossible de visiter l'Albanie sans passer par Berat. C'est la ville d'Albanie avec le plus riche patrimoine architectural et culturel. Au cours de son histoire, Berat a été disputée et dominée par différents peuples, ce qui explique qu'aujourd'hui son architecture emprunte les styles de ces différentes cultures, romaine, grecque, serbe, byzantine... En slave ancien, Berat signifiait ville blanche, mais la ville est aussi souvent qualifiée de ville au mille fenêtres. En raison du fait que les fenêtres occupent presque la totalité des façades. À Berat, on visite l'ancienne citadelle, les anciens quartiers (Gorica, Mangalem) et on admire les églises byzantines, richement décorées, et les mosquées, parmi les plus anciennes d'Albanie.
264 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
4 etoile(s)GJIROKASTRA. Et sa cultissime beauté. [Gjirokastra] Gjirokastra (ou Gjirokastër) compte près de 60.000 habitants (agglomération). On la surnomme "ville aux mille marches". Son ancien centre historique est classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Admirablement bien conservée, c'est un bel exemple de ville ottomane avec ses petites maisons blanchies à la chaux. Pendant la période communiste de l'Albanie (1945-1992), Gjirokastra devient haut lieu du tourisme albanais. Car les communistes avaient du goût pour la beauté mais surtout car c'est dans cette ville qu'était né l'un de leur dirigeants! Sa maison natale devint un véritable lieu de culte et de pèlerinage! Mais comme les temps ont changé, comme pèlerinage on vous conseille plutôt sa grande mosquée, sa citadelle ou encore son grand bazar! Car le culte n'exclut pas le commerce:-)
332 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE PARKING
4 etoile(s)SARANDE. Station balnéaire albanaise. [Sarandë] Cette petite ville de 20.000 habitants située au sud de l'Albanie est plus de deux fois millénaire. Connue dans l'Antiquité comme Onhezmi, elle prend ensuite le nom de Sarande, qui signifie quarante saints, en rapport avec une abbaye du même nom. Aujourd'hui, c'est l'une des principales stations balnéaires du pays. Elle est située au pied de la montagne Sarande, ce qui lui procure un élégant écrin naturel. Son front de mer, de près de 6 km de long, est à la fois calme et ravissant. Tout est ici fait pour le plaisir des touristes. Jolie promenade, vendeurs de rue, bars, restaurants, hôtels, marina, plages...
346 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ITINÉRAIRE PARKING
4 etoile(s)BUTRINT. La cité abandonnée. [Butrint] Butrint fut habitée depuis la préhistoire (50.000 ans avant JC), puis fut habitée par des Grecs, des Romains, des Vénitiens... La ville se développe considérablement grâce au commerce, car elle se trouve alors sur une route marchande. Cependant, à partir de la fin du Moyen-Âge (15e siècle), à cause des marais environnants, la ville perd de plus en plus d'habitants et finit par être totalement abandonnée. Aujourd'hui, le site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Un musée présente les différentes périodes de développement de la ville. Parmi les monuments encore "debout", on trouve un théâtre romain, des bains romains, une chapelle (5e siècle), la Porte du Lion (l'une des entrées dans la forteresse médiévale)... Le site archéologique (40 km2) fait aujourd'hui partie du Parc Naturel de Butrint (86 km2), incluant entre autres un petit lac de 16 hectares. Rappel: 100 hectares = 1 km2.
360 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Flickr
ITINÉRAIRE PARKING
7 etoile(s)CORFOU. L'île entre Italie et Albanie. [Corfu] /Région touristique/ Corfou compte 110.000 habitants. C'est l'île la plus au nord de toute la Grèce. Située entre l'Italie et l'Albanie, Corfou a de tout temps été sujet de convoitise, notamment pour le commerce... et aujourd'hui pour le tourisme de masse. Corfou a récemment été inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco pour son caractère unique, mêlant de multiples cultures, à la fois byzantine, italienne, française, anglaise, mais surtout grecque! La beauté sauvage de Corfou a inspiré de nombreux écrivains et artistes, tels que Goethe ou Sisley. L'impératrice Sissi y avait même fait construire un ravissant palais.
369 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Pxhere
ITINÉRAIRE
8 etoile(s)NAPLES. Insoumise et sulfureuse. [Napoli] Fondée par les Grecs, cette cité de plus de 3 millions d'habitants (agglomération) est presque aussi vieille qu'Athènes! Pendant trois millénaires elle a enduré les invasions et dominations diverses sans jamais se soumettre totalement... Car à Naples la résistance se fait en secret. En effet, comment penser à Naples sans penser à sa réputation sulfureuse de ville mafieuse? Sa Camora, célèbre "groupement d'intérêt", est née au 19e siècle, en résistance à l'unification de l'Italie. Aujourd'hui encore, elle continue de défrayer la chronique et de nourrir tous les phantasmes. D'ailleurs, Naples est un phantasme à elle seule. Construite entre baie et Vésuve, la ville est pour le moins photogénique, mais dangereuse. Son volcan, le Vésuve, est le seul d'Europe encore actif. Sa dernière éruption date de 1944. Alors si vous sentez le soufre, enfourchez votre vespa et roulez vite! Avant cela, on espère que vous aurez le temps de découvrir la ville. Faites du shopping sur son avenue Spaccanapoli, perdez-vous dans ses quartiers espagnols, visitez ses musées du centre historique, montez en funiculaire sur sa colline du Vomero, sirotez des Martini ou des Spritz dans son quartier de Chiaia...
379 km au sud-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Pixabay
ITINÉRAIRE
7 etoile(s)PÉCS. La plus turque des villes hongroises. [Pécs]
383 km au nord de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE
7 etoile(s)ZAGREB. Capitale de la Croatie. [Zagreb] Avec plus d'un million d'habitants (agglomération), Zagreb est la capitale et la plus grande ville de Croatie. Un cinquième de la population vit à Zagreb. Pourtant ce n'est pas la ville préférée des touristes. Il faut dire qu'il y a peu de monuments et de surcroit, la ville n'a pas la chance d'être située en bord de mer, sur la côte dalmate. Pourtant Zagreb cache bien quelques secrets. On rejoint la ville haute par funiculaire, ou bien en empruntant ses ruelles pavées, par endroits encore éclairées au gaz. Berceau historique de la ville, fondée au 13e siècle, la ville haute est calme et propice à la rêverie. Ses palais austro-hongrois vous rappelleraient presque Vienne ou Prague. Avec ses maisons aux façades "historisées", la ville basse ne manque pas de charme non plus. Le soir venu, c'est en tout cas là qu'il faut être. Ses cafés, ses restaurants et ses clubs s'animent et vous rappellent, s'il en était besoin, que vous êtes à Zagreb dans une capitale jeune et bien vivante.
392 km au nord-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Pixabay
ITINÉRAIRE
6 etoile(s)CAPRI. Dolce Vita & Gabbana. [Capri] Dès l'Antiquité, cette petite île, d'à peine six kilomètres de long, était connue pour son incroyable beauté. À l'époque romaine, elle était déjà un lieu de villégiature pour les riches et les puissants. Au 19e siècle, quand il faisait trop chaud en été à Rome, l'aristocratie romaine venait passer ses vacances à Capri, pour profiter de sa fraîcheur. Dans les années 1950-1960, un peu grâce au cinéma et à Godard, Capri est devenue irrésistiblement à la mode. C'était une vraie vague Dolce Vita! Toute la jet-set (arrivée en yacht) se retrouvait à Capri et arborait la tenue locale: sandales de cuir, colliers de corail, pantalon corsaire... Ce style a inspiré de grands créateurs, à commencer par Dolce Gabbana... Aujourd'hui l'île semble un peu victime de son succès... ll y a trop de touristes et la production locale de sandales ne suit pas... Non, c'est une blague! Bleu intense de la Méditerranée, ruelles étroites, maisons au blanc éclatant, placettes de cinéma... Capri se savoure à chaque coin de rue ou de rocher! On pourra visiter la grotte bleue (aux eaux bleues et cristallines), les villas du 19e siècle, les ruines des villas romaines... Mais Capri vous réserve encore beaucoup de lieux sauvages et secrets...
397 km au sud-ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE
3 etoile(s)SZENNA. Son musée en plein air rassemble de belles maisons typiques. [Szenna] Ce village de 800 habitants est surtout connu pour son grand musée en plein air, comptant parmi les plus beaux de Hongrie. Autour de son église réformée du 18e siècle, le musée rassemble des maisons traditionnelles hongroises, avec murs blanchis à la chaux et toits de chaume. La plupart des maisons, qui datent du 19e siècle, sont meublées.
409 km au nord de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Éric Moise.
Photo: ©Wikipedia
ITINÉRAIRE
7 etoile(s)THESSALONIQUE. Que d'art et de vie dans ce grand port! [Thessaloniki] Celle que l'on nomme également Salonique est une ancienne importante ville des empires byzantin (4e-15e siècle) et ottoman (16e-20e siècle). Aujourd'hui, avec ses 800.000 habitants (agglomération), c'est la deuxième ville de Grèce, mais aussi le second port. Car vous êtes ici dans un grand port! Comme tous les ports, nourrie de diverses cultures au fil des siècles, Thessalonique est une ville riche, vivante et contrastée, loin de l'image de ville-musée de sa grande sœur Athènes. D'ailleurs, Thessalonique est le premier pôle universitaire de Grèce. Certes, Thessalonique est une ville portuaire, commerçante et industrielle, mais c'est aussi une ville d'art. Pour vous en convaincre, longez ses remparts, rejoignez la ville-haute (Ano Poli), flânez dans ses rues pour découvrir ses musées, ses églises byzantines, son grand marché... et laissez l'Orient vous enivrer.
461 km au sud-est de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Pxhere
ITINÉRAIRE PARKING
9 etoile(s)ROME. Capitale de l'Empire. [Roma] L'agglomération de Rome compte un peu plus de 4 millions d'habitants. C'est la ville la plus peuplée d'Italie. C'est la seule ville au monde comportant un État (Le Vatican) sur son territoire; Rome est donc la capitale de deux États! Ce n'est pas si surprenant quand l'on sait que Rome a été la "capitale du monde" pendant la domination romaine, avant que Londres, puis New York ne lui volent la vedette! Dès cette époque, tous les chemins mènent à Rome... et aujourd'hui encore, des millions de touristes se rendent à Rome chaque année pour découvrir son incroyable patrimoine architectural, comptant près de 900 églises. Si vous n'aimez pas les églises, allez plutôt au Colisée et revivez (dans votre tête) les exécutions des condamnés à mort; ce n'est pas "chrétien", mais tellement divertissant! Si vous aimez marcher, Rome est un enchantement car c'est un musée à ciel ouvert. En revanche, si vous aimez le métro, vous serez déçus, car il n'y a que deux lignes. En effet, Rome est un site archéologique géant, alors ce n'est pas facile de créer de nouvelles lignes en creusant au pinceau!
470 km à l'ouest de: église Saint-Blaise (Dubrovnik)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Richard Elaine
ITINÉRAIRE PARKING
CONDITIONS GÉNÉRALES. • L'utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d'un éventuel préjudice en cas d'information erronée. • Seevisit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d'aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos s’engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils autorisent leur utilisation gratuite. • Seevisit ne collecte et n'utilise aucune information personnelle sur ses utilisateurs, hormis l'e-mail s'il a été renseigné.
AUTEURS. Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap. Les auteurs des textes et des photos sont indiqués à la fin de chaque section.
Présentation de la page. Faire du tourisme à Dubrovnik, en Croatie et visiter la ville de Dubrovnik en 1 jour, en 2 jours ou 3 jours ? Seevisit.fr vous propose un plan de Dubrovnik et son circuit touristique gratuit avec le top 10 des choses à faire et à voir à Dubrovnik et autour de Dubrovnik. Cette visite guidée gratuite de Dubrovnik vous présente les dix meilleures choses à visiter et à faire, soit en faisant une visite rapide (les attractions essentielles) ou en faisant le circuit complet de Dubrovnik (voir la carte de Dubrovnik). See Visit vous propose également les points d'intérêts près de Dubrovnik.
PDF

658 visites sur cette page. 570.561 visites sur les pages seevisit