ARQUES-LA-BATAILLE. Et son château en ruine.
2

ARQUES-LA-BATAILLE. Et son château en ruine.

Ce petit bourg de moins de 3.000 habitants tient son nom de la bataille décisive que le roi de France Henri IV remporta contre les troupes de la Ligue, qui s'opposaient à son sacre. Ce sont 37.000 soldats qui se livrent bataille pour prendre le château. Même si le château est aujourd'hui en ruine, il justifie un petit détour à Arques-la-bataille, à condition de savoir grimper.

Ordre des sites:

Les sites sont triés selon le nombre d’étoiles.
CHÂTEAU D'ARQUES-LA-BATAILLE. (4)
2

CHÂTEAU D'ARQUES-LA-BATAILLE. (4)

Fait rare, ce château se trouve à la fois sur un promontoire rocheux naturel (la colline) mais aussi sur une motte castrale. Au Moyen-Age, les mottes castrales sont très courantes, comme par exemple à Dieppe, à 7 km au nord-ouest. On édifie un monticule de terre sur lequel on construit une tour de guet en bois pour surveiller l’ennemi. Le château actuel a donc été édifié au 12e siècle sur cette ancienne motte. • En 1204, Arques fut la dernière forteresse normande à déposer les armes devant le roi de France victorieux, Philippe Auguste. • En 1589, Henri IV, en pleine reconquête du Royaume de France, parvient à reprendre le château avec ses 7. 000 hommes. Il met en déroute les 30.000 soldats de la Ligue qui n'accepte pas son sacre (voir "Guerres de religion" plus bas) • Par la suite, Louis XIV déclare le château inutile et c'est le début de la fin du château qui sert de carrière de pierres. • Jusqu’à la fin des années 1970, il était encore possible de le visiter, mais ensuite il fut fermé pour risque de chutes de pierres. • Aujourd'hui, il est possible d'en faire le tour et la balade est très distrayante, car vous longez ce vaisseau fantôme de tout près, sans jamais pouvoir y entrer. La balade se déroule sur une sorte de crête d'un mètre de large, avec d'un côté la pente abrupte de la colline, et de l'autre la pente abrupte des douves. Pour effectuer le tour, il faut être bien chaussé et ne pas avoir peur du vide, car à l’arrière du château, la crête monte et descend sur plusieurs mètres et il n'a pas d'escaliers.
Adresse: Rue du Bel, 76880 Arques-la-Bataille, France
0 km d'Arques-la-Bataille, château
GUERRES DE RELIGION. Le roi de France ne sera pas Protestant! • Dès 1517, le Protestant Luther proteste contre les dérives de l'église catholique, par exemple contre le paiement d'indulgences pour (r)acheter ses péchés. Le nombre de Protestants va croissant et des heurts, puis des guerres, éclatent en France. • A la mort d'Henri II, ses enfants sont trop jeunes pour régner et la reine, Catherine de Médicis, a grand peine à diriger le pays. • Lorsque Henri III devient enfin roi de France en 1574, son autorité n'est que partiellement reconnue. La guerre civile fait rage entre les protestants dirigés par Henri de Bourbon, cousin du roi et prétendant au trône, et les catholiques (la Ligue) dirigés par le duc Henri de Guise, qui souhaite lui aussi devenir roi. On compte des milliers de morts. L'Espagne et l'Angleterre s'allient à la Ligue pour faire tomber l'héritier légitime. Le puissant Henri de Guise force le roi Henri III à combattre les Protestants, donc son propre héritier, Henri de Bourbon! Mais, lorsque Henri III perd (exprès?) des batailles contre les Protestants, il est chassé de Paris par les Catholiques et il se réfugie à Blois. Il fait assassiner Henri de Guise, avant d'être assassiné lui-même par un moine fanatique, en 1589. • Henri de Bourbon se convertit au catholicisme et peut dès lors devenir roi de France, c'est Henri IV. Mais il doit reconquérir un royaume qui se refuse à lui...
ANCIEN BAILLAGE. (3)
1

ANCIEN BAILLAGE. (3)

Adresse: Rue des Halles, 76880 Arques-la-Bataille, France
0.4 km au nord d'Arques-la-Bataille, château
ÉGLISE NOTRE-DAME-DE-L'ASSOMPTION. (2)
1

ÉGLISE NOTRE-DAME-DE-L'ASSOMPTION. (2)

Adresse: Rue des Bourguignons, 76880 Arques-la-Bataille, France
0.5 km au nord d'Arques-la-Bataille, château
GROUPE SCOLAIRE. Et son architecture typique des années 1930. (1)
1

GROUPE SCOLAIRE. Et son architecture typique des années 1930. (1)

Adresse: Rue de Rome, 76880 Arques-la-Bataille, France
0.4 km au nord d'Arques-la-Bataille, château
RUE SAINT-JULIEN. En route pour Paris ou Londres.
1 RUE SAINT-JULIEN. En route pour Paris ou Londres. La rue Saint-Julien qui longe l'église fait partie de l'Avenue Verte, circuit de 450 kilomètres qui relie Londres et Paris. Voir "Avenue Verte" sur cette page.
Adresse: Rue Saint-Julien, 76880 Arques-la-Bataille, France
0.6 km au nord d'Arques-la-Bataille, château
L'AVENUE VERTE. Paris-Londres à vélo. L'avenue verte relie Paris et Londres. D'environ 450 km de longueur, elle est entièrement cyclable de Dieppe à Newhaven, sauf bien entendu pour traverser la Manche, . Le projet a été lancé dans les années 2000, et l'objectif à terme est que cette avenue verte soit composée majoritairement de voies cyclables. Parfois appelée véloroute Paris-Londres, elle emprunte soit des routes où le trafic automobile est faible, soit des voies dédiées, parfois aménagées sur d'anciennes voies de chemin de fer. Si vous aimez le vélo, c'est un excellent projet de vacances qui vous permet de relier les deux villes en deux semaines environ. L'occasion de découvrir les bords de Seine, la vallée de l'Oise, le Parc naturel du Vexin, la Normandie et la campagne anglaise.
Apprenez l'anglais dix fois plus vite. Pour apprendre l'anglais, la bonne méthode, c'est celle qui fait parler. Grâce à notre méthode, en cours individuel ou en groupe de trois, vous progressez jusqu'à dix fois plus vite qu'avec les autres méthodes.
Ajoutez un point d'intérêt sur cette page:
NORMANDIE. Pays des vikings. [Région] L'origine du nom de cette magnifique région provient des hommes du nord (nord man). À partir du 10e siècle, ces Normands, plus couramment appelés Vikings, s'emparent d'une partie du Royaume de France et acceptent de faire allégeance (très relative) au roi de France. En échange de quoi ils cessent d'attaquer la région. Aujourd'hui, la Normandie est beaucoup plus paisible qu'autrefois, du temps des Vikings et du Débarquement de 1944! Malgré les bombardements, ses magnifiques stations balnéaires n'ont pour la plupart rien perdu de leur charme d'autrefois, lorsqu'à la Belle Époque, le tout-Paris s'y pressait pour profiter de ses bains de mer à la mode. Mais la Normandie ne serait pas la Normandie sans son adorable bocage normand (l'arrière-pays) avec, comme dit la chanson, ses pommiers dans la prairie, ses cerisiers blancs, ses bons œufs, son bon cidre doux et ses vaches rousses blanches et noires sur lesquelles tombe la pluie... C'est ça la vie "made in Normandy"! (Pour écouter la chanson de Stone et Charden, cliquez sur le bouton internet.)
49 km au sud d'Arques-la-Bataille, château
Rédacteur. Patrick Palmas.
Autres sujets qui pourraient vous plaire: Classés selon la distance.
5 DIEPPE. Les bains de mer et le débarquement raté. Pendant des siècles, cette ravissante ville de 40.000 habitants a vécu essentiellement grâce à son port. Notamment grâce à la pêche au hareng et au commerce de l'ivoire. Le port de Dieppe aurait pu être encore plus grand et plus prospère si les Anglais n'avaient détruit la moitié de la ville en 1694, à coup de bombes incendiaires... Les grands marchands quittent la ville pour s'établir dans d'autres ports, tels que le Havre, et Dieppe se reconstruit lentement, sans retrouver sa puissance d'antan. Mais à toute chose, malheur est bon, car au 19e siècle, Dieppe devient la toute première station balnéaire française. En atteste sa longue plage de galets, sa ravissante promenade, avec piscine, casino, mini golf et festival international de cerfs-volants... On vous attend!
7 km au nord-ouest d'Arques-la-Bataille, château
3 FORGES-LES-EAUX. Les eaux préférées de Louis XIV. Autrefois cette ravissante station thermale de 4.000 habitants s'appelait Forges-en-Bray, et ce nom fait pleinement référence à deux ressources importantes de la ville. Le fer que les forges utilisent jusqu'au 15e siècle, et plus tard l'argile (la bray) que les faïenceries utilisent pour fabriquer de la vaisselle. Mais la troisième ressource qui a donné ses lettres de noblesse à la ville ce sont ses eaux. Elles sont ferrugineuses et seront rendues célèbres par Anne d'Autriche, venue à Forges soigner son infertilité. Le miracle a lieu. Forges-les-Eaux et la reine donnent à la France un futur grand roi: Louis XIV. Avec une telle histoire, toutes les têtes couronnées viennent à Forges-les-Eaux, et vous aussi vous pouvez venir, avec ou sans couronne d'ailleurs. Le grand parc, l'établissement de cure, le casino et le golf vous attendent...
42 km au sud-est d'Arques-la-Bataille, château
7 ROUEN. Jeanne d'Arc et le feu. Capitale de la Normandie, l’agglomération de Rouen compte 470.000 habitants. Située sur la Seine, c'est une importante ville portuaire, et déjà à l'époque romaine et au Moyen-Age, c'est une cité de toute première importance. Le vieux Rouen, qui est pavé et qui comporte de nombreuses maisons à colombage, invite à la flânerie... Ou à la peinture, car c'est ici que le célèbre peintre impressionniste Claude Monet a passé une partie de sa vie. A Rouen, il a notamment peint la Cathédrale Notre-Dame, dont la flèche du 13e siècle domine le centre-ville. Pas sûr cependant que Jeanne d'Arc aie eu beaucoup de temps pour flâner, car c'est ici que la pauvre fut tuée par le feu, accusée d’hérésie par l'église. Rouen, elle aussi, subira le feu: lors des bombardements allemands de 1940, et lors de la libération de 1944 par les Alliés. Une importante partie de la ville a alors été détruite, et reconstruite dans un style plus contemporain fonctionnel mais austère.
49 km au sud d'Arques-la-Bataille, château
3 JUMIÈGES. Et son abbaye détruite à la Révolution française. Ce ravissant bourg de 2.000 habitants est lové au cœur d'un méandre si serré de la Seine qu'il forme une presqu'île. Jumièges est surtout connu pour son abbaye, fondée au 6e siècle. C'est grâce à l'abbaye que le port de Jumièges sur la Seine put se développer considérablement, envoyant ses navires jusqu'au large de Terre Neuve pour la pêche à la morue. À la Révolution française, les moines de l'abbaye furent dispersés puis l'abbaye fut transformée en carrière de pierre... pour être démontée pierre par pierre. Mais ce fut peut-être une chance, car aujourd'hui l'abbaye compte parmi les ruines les plus belles et le plus romantiques de France...
54 km au sud-ouest d'Arques-la-Bataille, château
4 FÉCAMP. Venez goûter sa Bénédictine. Fécamp est une charmante petite ville de 20.000 habitants. Son histoire se confond avec celle de son port, fondé des le 12e siècle. Pendant des siècles, la ville vit essentiellement de la construction navale et de la pêche, surtout au hareng puis à la morue. Si vous goutez peu le hareng et la morue, venez au moins goûter la liqueur Bénédictine, fabriquée à Fécamp dans un palais somptueux.
56 km à l'ouest d'Arques-la-Bataille, château
3 LYONS-LA-FORÊT. Et sa ravissante place de marché. Ce charmant village de 800 habitants fait partie des plus beaux villages de France. Les jours de marché, ses halles, qui occupent la place au centre du village, sont ravissantes et dépaysantes. Bienvenue dans la France d'autrefois, la France de carte postale! Le village se trouve au cœur d'une vaste forêt de hêtres de 110 km2, la forêt de Lyons, qui a d'ailleurs donné son nom au village. Car autrefois le village s'appelait Saint-Denis, comme son église du 12e siècle. Ses maisons à colombage, en briques roses ou en torchis devraient vous enchanter. Tout comme ses restaurants, ses cafés, ses antiquaires et ses boutiques... Le lieu idéal pour passer un petit week-end en amoureux.
59 km au sud-est d'Arques-la-Bataille, château
2 YPORT. Petit village de pêcheurs devenu petite station balnéaire. Avec ses rues étroites, ses passages et ses impasses, Yport est un joli petit village de 1.000 habitants. À l'origine, port de pêche, le village n'a pas réchappé pendant les années folles à la mode des stations balnéaires. En atteste son casino, toujours en activité et géré par le groupe Tranchant.
60 km à l'ouest d'Arques-la-Bataille, château
2 ABBAYE DE MORTEMER. Et ses fantômes. Vous entrez dans une abbaye tourmentée. Elle fut fondée au 11e siècle par le roi d'Angleterre, du temps ou les rois d'Angleterre étaient normands (voir "Normandie anglaise" plus bas). Lors de la Révolution française, les révolutionnaires persécutent et assassinent les quatre moines qui séjournent encore à l'abbaye. L'abbaye sera vendue et démontée pierre par pierre (voir "Bande noire"), mais les moines, eux, sont peut-être restés. C'est en tout cas ce que racontent ceux qui pensent les avoir aperçus la nuit dans les bois environnants... Ou bien s'agit-il seulement de la dame blanche Mathilde, ou de la femme louve Marache... Si vous les rencontrez, racontez-nous! Et puisque l'on parle de rencontre, sachez que si vous n'avez pas encore rencontré votre mari, une fontaine miraculeuse va vous le permettre. Au 11e siècle, les moines l'utilisaient pour se laver les mains et les pieds avant le repas. Mais aujourd'hui, jetez y une pièce ou une épingle à cheveux pour trouver un mari dans l'année. En principe, ça ne marche que pour les jeunes filles et les maris, mais comme les temps changent, de nouvelles combinaisons doivent être possibles... mais le résultat n'est pas garanti.
62 km au sud-est d'Arques-la-Bataille, château
5 ÉTRETAT. Et son arche rocheuse. Cette ravissante petite station balnéaire de 1.400 habitants n'est à l'origine qu'un petit village de pêcheurs. On y élevait également des huitres. Les restes des parcs à huîtres sont toujours visibles à marée basse près de la falaise aval, au sud, celle avec la fameuse aiguille monumentale taillée dans la roche crayeuse. C'est ce cadre grandiose qui a d'ailleurs contribué à l'énorme succès d'Etretat. Au 19e siècle, le village se transforme en station balnéaire.
69 km à l'ouest d'Arques-la-Bataille, château
4 LES ANDELYS. Et leur château Gaillard. Cette jolie ville de 8.000 habitants est surtout connue pour son Château Gaillard, trônant fièrement sur son éperon rocheux, entre les méandres de la Seine. Il a été construit pour se défendre des Français, car à l'époque le duché de Normandie est anglais. La ville est en fait composée de deux Andelys: Le petit Andely, le plus intéressant, avec sa vieille ville, ses falaises et son front de Seine. Et le Grand Andely, plus commun.
73 km au sud d'Arques-la-Bataille, château
Devenir rédacteur et évaluateur. Rédigez un nouveau point d'intérêt et figurez parmi nos auteurs. Cliquez sur "Rédiger" ou écrivez-nous à redaction@seevisit.com. Vous pourrez également faire partie de notre groupe d'évaluation si vous le souhaitez.
Faire paraître votre activité commerciale. Pour rédiger un point d'intérêt lié à un événement (fête, brocante...) ou à une activité commerciale (restaurant, bar, boutique, parc d'attractions, musée...), cliquez sur "Rédiger". C'est gratuit.
Conditions générales. Seevisit ne collecte pas d'information personnelle sur ses utilisateurs, hormis leur position si ceux-ci l'acceptent. • L’utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d’un éventuel préjudice en cas d’information erronée. • Seesivit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d’aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos sur Seevisit s'engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils donnent à Seevisit le droit d'utilisation gratuite sans limite de temps.
Auteurs. Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap (lien ci-dessous). Les auteurs des photos sont indiqués sur les noms des photos.
www.umap.openstreetmap.fr/fr/
Présentation de la page. Faire du tourisme à Arques-la-Bataille, en Seine Maritime, en Normandie, et visiter la ville de Arques-la-Bataille en 1 jour, en 2 jours ou 3 jours, pour un week-end? Seevisit.fr vous propose un plan de Arques-la-Bataille et son circuit touristique gratuit avec le top 10 des choses à faire et à voir à Arques-la-Bataille et autour de Arques-la-Bataille. Cette visite guidée gratuite de Arques-la-Bataille vous présente les dix meilleures choses à visiter et à faire, soit en faisant une visite rapide (les attractions essentielles) ou en faisant le circuit complet de Arques-la-Bataille(voir la carte de Arques-la-Bataille). See Visit vous propose également les points d’intérêts près de Arques-la-bataille. Avec les photos de Arques-la-Bataille, See-visit vous permet de découvrir les attractions immanquables, à faire absolument à Arques-la-Bataille. Pour plus d’information, si vous restez 24h ou 48h et que vous souhaitez découvrir les alentours, vous trouverez des informations à l’office de tourisme.


263 visites sur cette page. 226.886 visites sur les pages seevisit