carte mode lecture distances chercher
BERLIN. La ville frontière.
8 etoile

BERLIN. La ville frontière.

L'agglomération de Berlin compte 4 millions d'habitants. Fondée au 13e siècle, elle aura un destin tragique à l'issue de la seconde guerre mondiale. Totalement détruite par les bombardements de 1945, elle sera ensuite coupée en deux, pendant près de trente ans, par le fameux "mur de Berlin". C'est ce qui rend d'ailleurs cette ville si intéressante à découvrir. Aujourd'hui le mur a disparu et Berlin est entrée dans un nouvel âge d'or: elle est jeune et branchée, elle attire les artistes de toute l'Europe, elle est la capitale des arts, de la techno et du street art.
Ordre des sites: Les sites sont triés selon le nombre d’étoiles.
ÎLE AUX MUSÉES. Et le
5 etoile

ÎLE AUX MUSÉES. Et le "Château de la République". (8)

(Museumsinsel) La Spreeinsel (Île de la Spree) se divise en deux parties: l'Île au Pêcheur (Fischerinsel) au sud et l'Île aux Musées au nord. L'Île aux Musées comporte cinq musées, dont le plus visité, le Musée de Pergame. C'est sur cette île de la Spree que l'histoire de Berlin commence au 13e siècle, née de la fusion de deux bourgs: Ber et Cölln. Au centre de l'île, jusqu'en 1950, se trouvait le Château de Berlin où résidait l'empereur. Bien endommagé lors des bombardements de 1945, la RDA décide de le raser en 1950 pour le remplacer par le Palais de la République, que l'Allemagne réunifiée décide de raser en 2008 pour le remplacer par une copie du château du Château de Berlin! ••• Mais au fait, comment dit-on "île" en allemand? (Réponse dans la section "Rédacteur").
Adresse: ~Schloßplatz 7, Berlin
0.7 km au sud-ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
PORTE DE BRANDEBOURG. Symbole de la division puis de la réunification. (2)
5 etoile

PORTE DE BRANDEBOURG. Symbole de la division puis de la réunification. (2)

(Brandenburger Tor) Lors de la séparation de la ville en deux, la porte de Brandebourg, qui se trouve dans la zone est (soviétique) se retrouve dans un no man's land, car le "mur" comporte en fait deux murs parallèles bordant un chemin de ronde (voir le paragraphe "Mur de Berlin"). Chaque fois qu'un président américain venait par exemple faire un discours face à la Porte de Brandebourg, du côté est, on tentait de dissimuler la fête avec de grands drapeaux... Lors du début de l'effondrement du mur, de nombreux ouest Allemands escaladent le mur pour se masser dans le no man's land autour de la Porte de Brandebourg.
Adresse: Pariser Platz, Berlin
2.2 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
MUSÉE DE LA RDA. C'était mieux à l'est. (6)
4 etoile

MUSÉE DE LA RDA. C'était mieux à l'est. (6)

(DDR Museum) Ce musée ouvert en 2006 attire plus de 500.000 visiteurs chaque année. Il vous propulse dans le passé, du temps de la RDA, en vous présentant un appartement aménagé avec une décoration et des objets de cette période. Le saviez vous, en RDA certains objets étaient bien plus solides qu'en RFA, pourquoi? Car un système communiste, avec un système de production sans concurrence, n'a aucun intérêt à produire des objets fragiles avec des cycles de vie courts. Par exemple, une ampoule à incandescence de RDA durait dix fois plus longtemps qu'une ampoule de RFA. Car à l'ouest on fabrique pour vendre. Avec un filament plus fin, on réduisait artificiellement la durée de vie de l'ampoule...
Téléphone: +49 30 847123731
Adresse: Karl-Liebknecht-Str. 1, Berlin
0.5 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire lien externe
MUSÉE DE PERGAME. Le musée archéologique. (9)
4 etoile

MUSÉE DE PERGAME. Le musée archéologique. (9)

(Pergamonmuseum) Avec un million de visiteurs par an, c'est le musée le plus visité de Berlin. Il présente notamment une œuvre monumentale: le Grand Autel de Pergame, démonté et reconstruit en 1886, pierre par pierre, dans une gigantesque salle du musée. Bien que l'Allemagne avait alors signé un accord avec l'Empire Ottoman, aujourd'hui la Turquie le réclame en vain.
Téléphone: +49 30 266424242
Adresse: Bodestraße 1-3, Berlin
0.9 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire lien externe
ALEXANDERPLATZ. Et sa tour de télévision. (5)
4 etoile

ALEXANDERPLATZ. Et sa tour de télévision. (5)

(Place Alexandre). Cette place, que les Berlinois appellent Alex, tire son nom de Alexandre Ier, en visite à Berlin en 1805. Au départ, elle n'est qu'une modeste place de marché. Avec la division de Berlin en deux, elle devient pour la RDA, et surtout pour les Soviétiques, une vitrine de la supériorité de l'est! C'est donc une architecture résolument moderne (des années 60) que vous trouverez sur cette place, avec sa fameuse tour de télévision, deuxième emblème de Berlin après la porte de Brandebourg.
• L'horloge universelle, haute de dix mètres, date de 1969. C'est le point de rencontre des Berlinois qui se retrouvent sur la place. Elle présente les villes principales sur chaque fuseau horaire, et d'ailleurs certaines erreurs ont été corrigées lors de sa rénovation en 1997.
• La tour de télévision (Fersehturm) souvent associée à Alexanderplatz, ne se trouve pas sur la place mais à environ 100 mètres au sud. Elle mesure 368 mètres de haut (plus haut que la Tour Eiffel). Elle fut construite en 1969, autant pour des raisons techniques (tour de radio et télévision) que pour épater l'Occident, et le moins que l'on puisse dire est que c'est vraiment réussi! C'est aujourd'hui l'un des symboles principaux de l'Allemagne réunifiée. Montez y pour profiter de son bar et la vue à 200 mètres de hauteur.
• L'hôtel Park Inn et le centre commercial Warenhaus ont été ouverts en même temps, en 1970. Le centre commercial était le plus grand de toute la RDA, et l'hôtel (à l'origine, le Stadt Berlin) le plus haut (120 mètres) et le plus grand (2.000 lits), même si l'établissement ne possédait que quatre étoiles.
Adresse: Alexanderplatz, Berlin
0.3 km au nord-est de Berlin, tour de télévision
itinéraire
BERLINER DOM. La cathédrale de Berlin. (7)
4 etoile

BERLINER DOM. La cathédrale de Berlin. (7)

(Cathédrale de Berlin) Bien que ce ne soit pas vraiment une cathédrale, on l'appelle cathédrale. ••• Mais au fait, qu'est-ce qu'une cathédrale? Réponse dans la section "Rédacteur". Cette église, donc, date de 1905. Elle est de culte protestant et fut construite à la place d'une ancienne église datant du 18e siècle. C'est Guillaume II, dernier empereur allemand, et chef de l'église protestante, qui ordonne sa construction, car il voulait un édifice grand et majestueux.
Adresse: Am Lustgarten, Berlin
0.6 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
KURFURSTENDAMM. Les Champs Elysées allemands. (13)
4 etoile

KURFURSTENDAMM. Les Champs Elysées allemands. (13)

Si vous aimez les boutiques et le shopping, c'est l'attraction à ne vraiment pas rater. Vous y trouverez également des restaurants, des cafés, des théâtres, des galeries... Surnommée les Champs Elysées allemands, l'avenue est légèrement plus étroite que l'avenue parisienne, mais elle coûte pourtant plus cher au Monopoly! (édition européenne). C'est sur cette avenue qu'en 2016 a eu lieu l'attentat sur le marché de Noël qui fit 11 morts.
Adresse: Kurfürstendamm, Berlin
6 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
MEMORIAL DU MUR DE BERLIN. Deux murs plutôt qu'un. (2)
4 etoile

MEMORIAL DU MUR DE BERLIN. Deux murs plutôt qu'un. (2)

(Gedenkstätte Berliner Mauer) Sur ce site se trouve la dernière partie du "mur" dans son intégralité. C'est-à-dire avec le mur extérieur, la clôture de signalisation, les pylônes, le chemin de ronde et le mur intérieur. (voir paragraphe "Mur de Berlin").
Téléphone: +49 30 467 98 66 66
Adresse: Bernauer Str. 111, Berlin
2.1 km au nord-ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire lien externe
PALAIS DES LARMES. Les larmes des familles déchirées entre l'ouest et l'est. (1)
3 etoile

PALAIS DES LARMES. Les larmes des familles déchirées entre l'ouest et l'est. (1)

(Tranenpalast) Lorsque Berlin est coupée en deux, l'une des gares (Friedrichstrasse) se retrouve à Berlin est, dans la zone contrôlée par les Soviétiques, alors que la ligne de chemin de fer est à l'ouest. La gare deviendra, tout naturellement, un point de contrôle pour l'entrée dans la zone est des personnes venues de l'ouest, zone contrôlée par les Américains. Les Allemands de l'ouest allaient à l'est pour rendre visite à des membres de leur famille restés à l'est, qui eux étaient forcés de rester à l'est, car le communisme c'est "forcément" mieux... La RDA en profitait d'ailleurs pour taxer les Allemands de l'ouest à chaque passage. Le bâtiment sera vite surnommé le palais des larmes, non pas parce qu'il fallait payer des taxes (sinon aujourd'hui comme hier, on pleurerait sans cesse), mais parce qu'à leur retour à l'ouest, c'est ici que les familles étaient de nouveau déchirées. Une exposition vous fait revivre cette épisode de l'histoire de Berlin.
Téléphone: +49 30 467777911
Adresse: Reichstagufer 17, Berlin
1.5 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire lien externe
CHECKPOINT CHARLIE. Laissez passer les diplomates. (4)
3 etoile

CHECKPOINT CHARLIE. Laissez passer les diplomates. (4)

Pendant la division de Berlin par le mur, de 1961 à 1989, il existait différents points de passage dans Berlin. Celui-ci était le check point C, d'où son nom de "Charlie" selon le fameux alphabet militaire, Alpha, Bravo, Charlie... ••• Mais au fait, sauriez-vous réciter cet alphabet de mémoire? Réponse dans la section "Rédacteur". Ce point de passage était celui utilisé pour les diplomates et l'échange de prisonniers militaires. Aujourd'hui une petite guérite a été reconstituée pour les touristes, qui adorent s'y faire photographier.
Adresse: Friedrichstraße 43-45, Berlin
2 km au sud-ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
GROSSER TIERGARTEN. Le grand parc de Berlin. (12)
3 etoile

GROSSER TIERGARTEN. Le grand parc de Berlin. (12)

(Grand jardin aux animaux). Ce parc remarquable mesure trois km de long sur un km de large. Il est traversé d'est en ouest par l'avenue du 17 juin. Avec au centre l'immanquable colonne de la victoire et à l'est la porte de Brandebourg. Le parc a été créé au 17e siècle et conserve un aspect sauvage. Après la défaite de l'Allemagne nazie, il sera utilisé comme jardin par les Berlinois pour y faire pousser des légumes et survivre.
Adresse: ~Großer Stern, Berlin
4.1 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
HAMBURGER BAHNOF. Le musée d'art moderne. (11)
3 etoile

HAMBURGER BAHNOF. Le musée d'art moderne. (11)

(Gare de Hambourg) Cet édifice est l'ancienne gare de Berlin. Elle fut construite en 1856 et desservait Hambourg. Aujourd'hui, elle abrite un musée d'art contemporain.
Adresse: Invalidenstraße 50-51, Berlin
2.7 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire écrire lien externe
POSTDAMER PLATZ. L'une des anciennes portes de Berlin. (3)
3 etoile

POSTDAMER PLATZ. L'une des anciennes portes de Berlin. (3)

(Place de Postdam). Cette place se trouve à l'emplacement de l'une des treize anciennes portes d'entrée de Berlin, lorsque la ville était protégée par des remparts. Avant sa destruction en 1945 par les bombardements alliés, cette place était très animée: beaucoup de gens, mais aussi beaucoup de voitures... C'est d'ailleurs sur cette place que fut installé le premier feu de signalisation d'Allemagne (une reconstitution existe toujours sur la place). Lors de la construction du mur de Berlin, la place devint un no man's land car elle se trouvait précisément à cheval sur les zones est et ouest. Après la chute du mur, en 1989, on décida de reconstruire cette place. Le lieu devint pour quelques temps la plus grande zone de construction d'Europe. La place fut découpée en quatre zones (ça recommence!) dédiées à quatre projets, par exemple à Daimler ou à Sony, avec son immeuble d'acier et de verre (le Sony Centre, siège européen de la marque), bel exemple de l'architecture moderne de Berlin.
Adresse: Potsdamer Platz, Berlin
2.6 km au sud-ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
TEUFELSBERG. Une montagne artificielle édifiée avec les débris des bombardements.
2 etoileTEUFELSBERG. Une montagne artificielle édifiée avec les débris des bombardements. (La montagne du diable). À la fin de la seconde guerre mondiale, en 1945, Berlin est en ruine, bombardée par les Alliés. Pendant les 20 années de reconstructions, les débris des immeubles détruits seront donc acheminés ici pour former une montagne de 120 mètres de haut. Beaucoup de villes allemandes ayant été détruites, il existe de nombreuses montagnes de ce type en Allemagne, mais ce qui rend celle-ci très particulière est que dessous se trouve l'université militaire nazie, plus facile à recouvrir qu'à détruire! Jusque dans les années 80, sur cette montagne, se trouvait une tour d'écoute des signaux hertziens pour espionner la RDA et l'URSS.
12 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
MUR DE BERLIN. Frontière entre deux mondes.
MUR DE BERLIN. Frontière entre deux mondes. En 1945, après la capitulation, les Alliés occupent l'Allemagne. Le pays, et Berlin elle même, sont divisés en quatre zones d'occupation, par les Américains, les Soviétiques, les Anglais et les Français. Mais, les Soviétiques espèrent que les occidentaux abandonneront vite leur trois zones de Berlin, située en zone soviétique. Parallèlement, les Allemands de l'est profite de Berlin comme zone de passage pour aller s'installer à l'ouest, où les conditions sont plus favorables. Ce sont presque 4 millions de personnes qui passent à l'ouest pour fuir le "paradis communiste", menaçant l'Allemagne de l'est de disparition pure et simple. C'est pour cela qu'à l'été 1961, les Soviétiques décident d'encercler les trois zones occidentales de Berlin est, pour bloquer tout passage. On retourne les pavés des rues, on installe un mur de barbelés, puis un mur en béton. Après 28 longues années, le mur de la honte tombe! En 1989, peu de temps avant l'effondrement du bloc communiste. Pendant quarante ans, Berlin devient pour le monde entier un formidable observatoire de performance de deux systèmes: à l'ouest le capitalisme, à l'est le socialisme. Prenez un même pays, coupez le en deux et observez! Ce n'est pas de l'histoire, c'est de la science.
ENSEIGNA. Apprenez une nouvelle langue. Accom Enseigna Formation est spécialisé dans les formations pour les salariés des entreprises et administrations à Paris, Bordeaux, Toulouse, Marseille et Lyon. Toutes nos formations sont éligibles au Compte Personnel de formation (CPF)
Ajoutez un point d'intérêt sur cette page: écrire
ALLEMAGNE. L'outre-rhin. [Pays] (Deutschland) Comment penser à l'Allemagne sans penser au 20e siècle, ce siècle qui a vu tant changer l'Allemagne, l'Europe et le monde. Aujourd'hui le monde entier admire, ou craint, la puissance allemande et son fameux "made in Germany", gage de sérieux et de qualité. Sur le plan touristique, l'Allemagne est plus à la peine, le pays ne se classant que 9e parmi les pays les plus visités. Pourtant, c'est un pays fascinant qu'il faut se presser de découvrir. Venez briser la glace avec la Mer du Nord et la Mer Baltique! Avec 83 millions d'habitants, l'Allemagne est un pays millénaire et jeune à la fois, un pays qui pourrait bien vous enivrer, surtout pendant la fête de la bière à Munich! Berlin figure aujourd'hui comme l'une des villes les plus branchées d'Europe, mêlant art, clubs et culture pop. Les amoureux d'histoire ne seront pas en reste car l'Allemagne a beaucoup à offrir: palais, châteaux romantiques, cités médiévales, cathédrales, nature et gastronomie.
0 km de Berlin, tour de télévision
itinéraire
Rédacteur. Patrick Palmas. ••• Réponses aux questions. • (Checkpoint Charlie) L'alphabet international, à l'origine celui utilisé par l'Otan pour l'aviation et les communications radio: Alpha, Bravo, Charlie, Delta, Echo, Fox-trot, Golf, Hotel, India, Juliette, Kilo, Lima, Mike, November, Oscar, Papa, Quebec, Romeo, Sierra, Tango, Uniforme, Victor, Whiskey, X-ray, Yankee, Zoulou. • (Berliner dom) to Une cathédrale est une église dans laquelle réside l'évêque de l'évêché. • (Île aux musées) En allemand, "île" se dit "insel".
Autres sujets qui pourraient vous plaire:
6 etoileDRESDE. Florence du nord. (Dresden) Dresde était la plus grande ville de l'ex RDA. Mais, Dresde fut surtout, pendant 700 ans, la ville des ducs et des rois. Construite sur les bords du fleuve Elbe, ils la choisissaient pour sa beauté, son harmonie et sa douceur de vivre. Lors de la Seconde Guerre mondiale, Dresde a été presque totalement détruite par les bombardements alliés. Enclavée à l'est, Dresde a malgré tout eu la chance d'être reconstruite à l'identique, ou presque. Depuis la chute du mur, et l'ouverture à l'ouest, la ville bénéficie d'un second souffle. Dresde, la Florence du Nord, peut être de nouveau admirée du plus grand nombre, pour sa richesse architecturale, son château, son opéra...
165 km au sud de Berlin, tour de télévision
itinéraire
7 etoileLÜBECK. Reine aux sept tours. Cette ville-joyau de 200.000 habitants est surnommée "la reine de la Hanse". Du 13e au 15e siècle, la puissante Hanse regroupait les grandes villes marchandes du nord de l'Europe, avec Lübeck à sa tête. Située dans une boucle de la rivière Trave, Lübeck est presque une île. Le centre de la ville, dans la boucle, est presque totalement dédié aux piétons. La visite est donc très agréable. Bien que provenant de différents styles (baroque, Renaissance, gothique...), son architecture de briques rouges confère à Lübeck un aspect régulier et ordonné. Le centre est d'ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Les tours de ses sept églises dominent la ville depuis le Moyen-Âge.
236 km au nord-ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
7 etoileHAMBOURG. Porte sur le monde. (Hamburg) Avec une population de 1,8 millions d'habitants, Hambourg est la deuxième ville d'Allemagne. Comptant parmi les plus grands ports au monde, Hambourg est une ville riche et prospère. La ville possède de très beaux musées, notamment un grand musée des Beaux-Arts. Si vous préférez les balades, sachez qu'avec ses soixante kilomètres de canaux et ses deux mille ponts, c'est l'une des villes les plus vertes d'Europe. Tout du moins si on oublie le béton. Car, comme la plupart des grandes villes allemandes, Hambourg a été presque totalement détruite à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais ici, la reconstruction a largement favorisé le béton, ce matériau magique du 20e siècle, pratique et pas cher. Si la magie du béton n'opère pas sur vous, consolez-vous avec quelques bières dans ses nombreux bars, et pourquoi pas dans son quartier rouge, le plus grand d'Europe. Car, ne l'oubliez pas, vous êtes ici dans un port! Vice et délice se côtoient.
255 km au nord-ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
6 etoileHEIDELBERG. Temple du romantisme. Venez flâner dans les ravissantes rues de cette cité romantique médiévale. Son château, rose, s'illumine dans le soleil couchant. Logée sur les rives de la rivière Neckar, Heidelberg compte 150.000 habitants. En allemand, Heidelberg signifie littéralement la "montagne aux myrtilles". Pleines d'antioxydants, les myrtilles sont bonnes pour la santé... et pour les études! Car Heidelberg est réputée pour son université. Fondée au 14e siècle, c'est la plus ancienne d'Allemagne. La ville a beaucoup souffert au cours de l'histoire. Au 17e siècle, elle a été totalement détruite par les troupes de Louis XIV. Mais elle a été entièrement reconstruite dans un style baroque, style qu'affectionnaient particulièrement les poètes romantiques. Contrairement à la majorité des villes allemandes, en 1945 la ville a été épargnée par les bombardements des Alliés. Peut-être par pur romantisme...
478 km au sud-ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
7 etoileCOLOGNE. Et son célèbre carnaval. (Köln) Cette ravissante ville d'un million d'habitants (agglomération) est célèbre pour son eau de Cologne, fraîche et légère, inventée à Cologne par un immigré italien. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville était presque entièrement détruite. Sa reconstruction a été en partie faite à l'identique, notamment sa fabuleuse cathédrale. Mais les immeubles sans charme de l'après-guerre peuvent un peu rebuter le visiteur. Cependant, l'ambiance de ses bars et restaurants le long du fleuve, ou les couleurs de son célèbre carnaval auront vite fait de vous faire oublier les moins beaux immeubles. Le saviez-vous? Le carnaval de Cologne compte parmi les dix plus beaux dans le monde! Pour les moins fêtards, sachez que Cologne compte également de nombreux musées passionnants. Comme par exemple, le musée Ludwig, dédié au surréalisme, au pop art et à l'art abstrait.
478 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
7 etoileMUNICH. Et sa fête de la bière. (München) Voisine des Alpes, cette superbe ville de 2 millions d'habitants est la deuxième destination touristique d'Allemagne, après Berlin. Munich est une ville qui s'est considérablement développée au 20e siècle, jusqu'à devenir le premier pôle industriel allemand et l'une des villes les plus riches d'Europe. Cependant, Munich est surtout connue pour sa grande fête de la bière (Oktoberfest). Cette fête est vieille de deux siècles. Elle mêle fête foraine, restauration et consommation de bière. Elle dure une quinzaine de jours fin septembre. Les (gros) buveurs se réunissent dans de grandes tentes pour reprendre en cœur des chansons allemandes... Parfois debout sur les bancs, voire sur les tables. La bière, ça aide! D'ailleurs, ici on ne boit pas des demis (25 cl), mais des mass (un litre)! Et même les enfants (nein, das ist ein blague). En dehors de cette incroyable période festive, la ville est certes plus calme, mais tout autant attrayante. Les amateurs d'art se rendront par exemple dans le quartier des musées et des galeries d'art. Munich a accueilli les Jeux olympiques en 1972, aussi les amateurs de sport pourront par exemple visiter l'Olympia Park, qui propose de nombreuses activités. Les noctambules pourront se rendre sur la Maximilianplatz qui regorge de bars branchés et de boîtes de nuit...
505 km au sud de Berlin, tour de télévision
itinéraire
5 etoileENKHUIZEN. L'ancien port rebelle. Cette petite ville de 18.000 habitants fut autrefois un grand port pour la pêche au hareng. Au début du 20e siècle, la construction de la grande digue de l'Ijsselmeer coupa toutefois l'accès à la mer, et Enkhuizen perdit son statut de port maritime. La ville put par bonheur se reconvertir à la culture de bulbes de fleur et au tourisme, notamment au tourisme de plaisance, car si aujourd'hui Enkhuizen n'est plus baignée par la mer, elle l'est par un grand lac. Ville de pêcheurs presque insulaire du bout du monde, Enkhuizen a de tout temps été très attachée à sa culture et à ses traditions. Au 16e siècle, elle compta d'ailleurs parmi les premières villes des Pays-Bas à se révolter contre la tutelle espagnole. (voir "Histoire des Pays-Bas" sur la page). Depuis, les Pays-Bas ont gagné leur indépendance et la ville est plus calme. Avec ses jolies rues pavées et ses jolies façades du 17e siècle, le centre-ville d'Enkhuizen témoigne de la richesse passée de cette cité.
549 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
4 etoileMARKEN. Presqu'île aux maisons de bois. Marken, ancien port de pêche, était autrefois situé au bord de la mer Zuiderzee, et depuis les années 1920 au bord du lac Markermeer (voir Musée de Marken). Avec ses jolies maisons vertes en bois peint, cette petite ville de 2.000 habitants plait beaucoup aux visiteurs. Ses anciennes maisons de pêcheurs étaient construites collées les unes contre les autres pour économiser les pilotis. Ses deux quartiers, Havenbuurt et Kerkbuurt, s'organisent respectivement autour du port et de l'église, mais c'est bien sûr le quartier du port que l'on préfère! Depuis 1957, suite à la construction d'une digue-route au sud, Marken n'est plus une île mais une presqu'île. Au nord de l'île, une autre digue s'élance sur deux kilomètres dans le vide. Cette digue devait constituer une digue bien plus grande pour poldériser (assécher) le lac Markemeer. Si le projet avait été mené à terme, Marken aurait alors été, ni une île, ni une presqu'île, mais un simple bout de continent!
563 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
6 etoileMAASTRICHT. Un joyau pour un traité. Cette ville de 180.000 habitants (agglomération), aussi discrète que ravissante, est entrée dans l'histoire en 1992. Souvenez-vous, c'est ici que les chefs d'État européens de l'ancienne CEE (Communauté économique européenne) se sont réunis pour élaborer et signer le fameux traité de Maastricht donnant naissance à l'Union Européenne. Maastricht se trouve au carrefour de trois pays (Belgique, Pays-Bas et Allemagne), ainsi le choix de Maastricht ne semble pas avoir été laissé tout à fait au hasard. Maastricht est une ville joyeuse et vivante qui pourrait bien vous rallier à sa cause. Maisons de pierres, anciennes murailles, rues piétonnes, grandes places avec leurs cafés et leurs restaurants... Maastricht a tout pour plaire. Sachez enfin que chaque année en mars, Maastricht accueille le plus grand salon d'antiquaires au monde.
564 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
5 etoileHOORN. Le port "banlieue" chic d'Amsterdam. Le nom de cette ravissante ville signifie littéralement "corne" en néerlandais. Car la ville se trouve sur une presqu'île en forme de corne. Jusqu'au début du 19e siècle, elle prospérait du commerce maritime, notamment grâce à la puissante Compagnie des Indes. Aujourd'hui encore, la trace de la compagnie et des riches familles de négociants et de navigateurs est partout, notamment sur les belles façades du 17e siècle qui embellissent la cité. Progressivement, les bateaux de commerce ont laissé la place aux bateaux de plaisance. La ville compte aujourd'hui 70.000 habitants et doit son développement démographique récent à la proximité d'Amsterdam, dont elle est presque devenue la banlieue. Mais attention, une banlieue chic! Pour son port, ses voiliers, ses terrasses, sa beauté et son charme, Hoorn est d'ailleurs très fréquentée le week-end et pendant les vacances.
565 km à l'ouest de Berlin, tour de télévision
itinéraire
Devenir rédacteur et évaluateur. Rédigez un nouveau point d'intérêt et figurez parmi nos auteurs. Cliquez sur "Rédiger" ou écrivez-nous à redaction@seevisit.com. Vous pourrez également faire partie de notre groupe d'évaluation si vous le souhaitez.
Faire paraître votre activité commerciale. Pour rédiger un point d'intérêt lié à un événement (fête, brocante...) ou à une activité commerciale (restaurant, bar, boutique, parc d'attractions, musée...), cliquez sur "Rédiger". C'est gratuit.
Conditions générales. Seevisit ne collecte pas d'information personnelle sur ses utilisateurs, hormis leur position si ceux-ci l'acceptent. • L'utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d'un éventuel préjudice en cas d'information erronée. • Seevisit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d'aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos sur Seevisit s'engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils donnent à Seevisit le droit d'utilisation gratuite sans limite de temps.
Auteurs. Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap (lien ci-dessous). Les auteurs des photos sont indiqués sur les noms des photos.
lien externe
Présentation de la page. Faire du tourisme à Berlin, dans .... et visiter la ville de Berlin en 1 jour, en 2 jours ou 3 jours ? Seevisit.com vous propose un plan de Berlin et son circuit touristique gratuit avec le top 10 des choses à faire et à voir à Berlin et autour de Berlin. Cette visite guidée gratuite de Berlin vous présente les dix meilleures choses à visiter et à faire, soit en faisant une visite rapide (les attractions essentielles) ou en faisant le circuit complet de Berlin (voir la carte de Berlin). Seevisit vous propose également les points d’intérêts près de Berlin.
PDF facebook instagram

1128 visites sur cette page. 271.503 visites sur les pages seevisit