carte distances explorer
Saint-Servan-sur-Mer.

SAINT-SERVAN-SUR-MER.
Avalée par Saint-Malo, sa rivale.

5 etoile     Vaut de parcourir 100 km
[Saint-Servan-sur-Mer] Située à l'embouchure de la Rance (rivière), Saint-Servan, n'est depuis 1967 qu'un "simple" quartier de Saint-Malo. L'histoire est parfois injuste, car dès le 1er siècle (époque gallo-romaine), Alet, l'ancien nom de Saint-Servan, était une cité riche et puissante, alors que Saint-Malo n'était rien... Allez, venez faire un tour à Alet!
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ORGANISEZ VOTRE VISITE: • Les sites sont triés dans le sens du circuit. Circuit de 4 km (points rouges). Prévoir 4 heures (retour inclus), sans les visites et activités. Cliquez sur "itinéraire" pour vous rendre au début du circuit ou sur "parking" pour vous rendre au parking proche du début du circuit. • Les distances des sites sont calculées à vol d'oiseau depuis: tour Solidor (Saint-Servan).
itinéraire itinéraire
Histoire de saint-servan.
HISTOIRE DE SAINT-SERVAN. La cité d'Alet (ancien nom de Saint-Servan) est une cité riche et prospère, sujet à de nombreuses convoitises, et souvent attaquée. Etant située à l'embouchure de la Rance, elle a une position stratégique. Dès le 9e siècle elle est le siège d'un évêché, donc avec un évêque et une cathédrale. Alet devient Saint-Servan. Mais progressivement, la puissance de la cité diminue au profit de Saint-Malo. Pourquoi? Car les eaux de la mer montent de près de deux mètres, ce qui réduit la taille du port de Saint-Servan, tandis qu'à Saint-Malo, la montée du niveau de la mer permet la construction d'un nouveau port, plus grand. En outre, pour se protéger des attaques des Normands (voir ci-après "Les Vikings"), de plus en plus d'habitants fuient sur le rocher de Saint-Malo, plus facile à défendre. Pour ne rien arranger, au 12e siècle, même l'église finira par transférer le siège de l'évêché de Saint-Servan à Saint-Malo. Voilà comment, au fil des siècles, Alet est passée de cité prospère à quartier de Saint-Malo... La faute au réchauffement climatique et aux Normands!
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
LES VIKINGS. Nos ancêtres normands. Au 9e siècle, les Vikings, venus du nord sur leurs puissants drakkars, prennent l'habitude de venir chaque année piller les villes situées sur l'embouchure de la Seine, par exemple Rouen. Mais progressivement, ils ont pris goût au "shopping" et ont décidé de ne plus rentrer au pays pendant l'hiver, mais de rester et de piller sans relâche. Un peu comme si les soldes duraient toute l'année! Incapable de stopper ces envahisseurs, le roi de France, Charles le Simple, a signé un traité (traité de Saint-Clair-sur-Epte) avec Rollon, le chef des Vikings. Le roi a cédé aux Vikings le comté de Rouen pour qu'ils ne poursuivent pas leurs invasions. Voici comment les hommes du nord ("nord man") ont donné leur nom à la "Normandie". Rollon est devenu le premier Duc de Normandie. Mais il a dû faire allégeance au Roi de France. Pour ce faire, il devait s'agenouiller pour baiser le pied du roi. La légende raconte qu'il refusa et confia la besogne à l'un de ses compagnons d'armes. Mais son compagnon a soulevé le pied du roi si haut qu'il en serait tombé du trône... Les Normands ne se soumettent pas facilement! On le verra bien plus tard avec Guillaume le Conquérant, arrière-petit-fils de Rollon. À suivre...
Texte: ©Seevisit Sandra Chatelain.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
Ancienne mairie.
2 etoile

ANCIENNE MAIRIE. Et sa grande rue. (1)

[Ancienne mairie] Saint-Servan ayant été rattachée à Saint-Malo en 1967, tout comme la commune de Paramé au nord, elle a perdu sa mairie, mais a conservé son hôtel de ville. Mais ne vous imaginez pas que tout le monde ici se sente malouin (de Saint-Malo) pour autant! On est Servanais (de Saint-Servan) avant tout! Aujourd'hui ce bâtiment est donc une annexe de la mairie. Il date de 1860; il est de style néo-renaissance. Il se trouve tout naturellement au centre de l'ancienne cité de Saint-Servan, le long de la rue Ville-Pepin (la grande rue commerçante) et face à la place Bouvet.
Adresse: 2 place Bouvet, (Saint-Servan), Saint-Malo
0,9 km au nord-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire
Port.
2 etoile

PORT. Sa plage et sa promenade. (2)

[Port] Cette digue promenade de 700 mètres de long en arc de cercle se trouve à l'emplacement des anciennes corderies et chantiers de construction navale. À partir des années 1890, de jolies villas, puis un joli café en forme de rotonde remplacent les anciennes corderies et chantiers de construction navale. Le port des Sablons se transforme et accueille maintenant des petits bateaux de plaisance.
Adresse: Digue des Sablons, (Saint-Servan), Saint-Malo
0,5 km au nord-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire
Port Solidor.
3 etoile

PORT SOLIDOR. Et sa fameuse tour. (3)

[Port Solidor]
• La tour Solidor date du 14e siècle. Elle fait partie du système défensif de la cité notamment pour protéger l'embouchure de la Rance. Aujourd'hui, elle abrite un musée qui, sur quatre étages, retrace les aventures des cap-horniers, ces navires qui franchissaient le Cap Horn.
• Dans le port, on a retrouvé les vestiges d'une ancienne station de pompage gallo-romaine, ainsi que ses canalisations, qui alimentaient les navires en eau douce, depuis 6 fontaines disséminées dans la cité.
• Sur le Rocher de Bisieux, se trouve une statue de la Vierge. La particularité de cette vierge, de 5 mètres de haut, et qu'elle présente une vierge dominatrice. Elle lève la tête au ciel et domine la mer, les paumes de ses mains tendues semblant vouloir la contenir.
Adresse: cale Solidor, Saint-Malo
0,0 km de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire
Vestiges de la cathédrale d'Alet.
2 etoile

VESTIGES DE LA CATHÉDRALE D'ALET. (4)

[Vestiges de la cathédrale d'Alet] Il existait ici une cathédrale carolingienne dès le 4e siècle, mais les vestiges que vous voyez sont ceux de la cathédrale du 11e siècle, détruite au 13e siècle, lors d'un conflit d'impôts avec Saint-Malo.
Adresse: allée Gaston Buy, Saint-Malo
0,2 km au nord de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire
Chemin du littoral.
3 etoile

CHEMIN DU LITTORAL. (5)

[Chemin du littoral]
0,3 km à l'ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire écrire
Blockhaus.
1 etoile

BLOCKHAUS. (6)

[Blockhaus] Ce blockhaus est de type Tobrouk. Il est conçu pour une seule personne et en principe on y pénètre par le dessus. Il est couvert, soit d'une cloche en acier de 30 cm d'épaisseur (comme ici), soit d'une tourelle de char. Sur le rocher d'Alet, les blockhaus sont reliés entre eux par des galeries de près de 2 km de long. Les impacts de balles nous laissent imaginer la violence des batailles qui se sont menées ici lors de la Libération.
0,3 km à l'ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire
MUR DE L'ATLANTIQUE. 13.000 blockhaus. En 1941, l'Allemagne décida de créer une ligne défensive le long de l'Atlantique car elle craignait une invasion du continent par les Alliés depuis l'Angleterre. Au départ, cette ligne défensive se trouvait particulièrement dans les ports, car les Allemands pensaient qu'un débarquement ne pourrait avoir lieu que dans un port. Mais ensuite, les Allemands pensèrent qu'il fallait tout protéger, y compris les plages. Commença alors la construction d'environ 13.000 blockhaus, par les soldats allemands, les prisonniers, et même les entreprises françaises! En moyenne, le mur de l'Atlantique comportait un blockhaus tous les 300 mètres. On sait maintenant, que cela n'a pas suffit!
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
Mémorial 1939-1945.
2 etoile

MÉMORIAL 1939-1945. (7)

[Mémorial 1939-1945] Après la défaite française de 1940, les Allemands occupent tous les lieux militaires stratégiques. Le Rocher d'Alet en fait partie. Les Allemands occupent donc le fort (qui date du 18 siècle), mais font également construire une trentaine de blockhaus et tourelles pour mitrailleuses, tous reliés entre eux par près de 2 km de galeries creusées à l'explosif. Sous le fort, sont installées des zones de vie (dortoirs, cuisines, infirmerie...) pouvant accueillir jusqu'à 200 hommes. Le musée est installé dans l'un des blockhaus, mais malheureusement les tunnels ne se visitent pas.
0,4 km au nord-ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire lien externe
Mur Gallo-Romain.
1 etoile

MUR GALLO-ROMAIN. Situé dans la Cité d'Alet, berceau de Saint-Malo. (8)

[Mur Gallo-Romain] Les Romains occupent Alet du 1er au 4e siècle. Ceci est le modeste vestige de l'une de leur constructions. Un mur défensif de près d'un mètre d'épaisseur, vestige d'un castelum romain.
0,4 km au nord de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire
ENSEIGNA. Apprenez une nouvelle langue. Accom Enseigna Formation est spécialisé dans les formations linguistiques pour les salariés des entreprises et administrations à Paris, Bordeaux, Toulouse, Marseille et Lyon. Toutes nos formations sont éligibles au Compte Personnel de Formation (CPF)
Photo: ©Seevisit Accom
AJOUTEZ UN POINT D'INTÉRÊT SUR LA PAGE: Un musée, un monument, un parc, un restaurant...
écrire
7 etoileCÔTE D'ÉMERAUDE. La Riviera bretonne. [Côte d'Émeraude]
22 km à l'ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Yohan Lancou
itinéraire itinéraire
BRETAGNE. Terre des Celtes. [Bretagne] /Région admin./ Comme Astérix et Obélix qui luttent contre les Romains, la Bretagne a un fort caractère, hérité de son histoire. On aime tout en Bretagne! Ses galettes, ses crêpes, ses kouign-amanns, ses caramels au beurre salé, ses longues côtes escarpées, ses ravissantes stations balnéaires... Sa pluie! Car la Bretagne a sa propre pluie. Ce n'est pas une pluie qui se déverse d'un coup et vous mouille, c'est une pluie fine et légère qui se brumise pour rafraichir la péninsule. La péninsule est faite de grès et granit. Elle s'avance sur 400 kilomètres sur l'océan Atlantique et donne à la France son aspect immédiatement reconnaissable. Pourtant, on la doit aux Anglais! Au 5e siècle les peuples qui vivent en Grande-Bretagne (les Celtes) émigrent dans la région (la Petite Bretagne) et y apportent leur langue et leur culture. D'ailleurs, au fil des siècles, Anglais et Français ont tenté de mettre la main sur ce "pays". Ce fut chose faite par les Français en 1532, lors des épousailles de François 1er (roi de France) et Claude de France (Bretonne, au nom prédestiné). Malgré tout, pendant encore longtemps, ce pays breton a bénéficié de privilèges par rapport aux autres provinces du royaume, comme par exemple sur les impôts et la justice.
63 km au sud-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Yohan Lancou
itinéraire itinéraire
AUTRES SUJETS: Classés selon la distance.
6 etoileDINARD. La perle anglaise. [Dinard] "Venez vous embourgeoiser" dans cette magnifique station balnéaire: plages de sable fin, falaises, villas Belle Époque, Casino, bars, restaurants, boutiques, soleil (pas toujours)... Tout ou presque est réuni ici pour passer un merveilleux séjour. Pourtant, jusque dans les années folles, Dinard n'était qu'un modeste village. En faisant construire de somptueuses villas en bord de mer, ce sont les Américains et les Anglais, venus de Dinan, qui transformèrent ce village en superbe station balnéaire. Dinard est également connue pour son festival annuel du film britannique.
2,0 km à l'ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
7 etoileSAINT-MALO. Cité des corsaires. [Saint-Malo] Saint-Malo est une ravissante ville de Bretagne comptant environ 45.000 habitants. Mais zéro corsaires, car ils ont disparu aujourd'hui. La ville existe depuis l'époque gauloise, mais c'est grâce aux corsaires, notamment Surcouf, que Saint-Malo se développa énormément du 15e au 18e siècle. La vieille ville intra-muros (à l'intérieur des murs) a conservé ses remparts. En revanche, pour la plupart, les maisons ont été détruites lors des bombardements alliés de 1944, mais ont été reconstruites, soit à l'identique, soit dans un style historisant.
2,0 km au nord de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
3 etoileSAINT-SULIAC. Et son panorama grandiose sur l'estuaire de la Rance. [Saint-Suliac] Ce village de 900 habitants compte parmi les plus beaux villages de France.
8 km au sud-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Photo: ©Flickr
itinéraire itinéraire écrire
4 etoileCANCALE. Venez déguster ses huîtres. [Cancale] Cancale est un joli petit port de 5.000 habitants renommé pour ses huîtres. Plates (naturelles) ou creuses (d'élevage), à vous de choisir! L'histoire de Cancale est étroitement liée à l'activité maritime. Dès le 11e siècle, les marins de Cancale étaient réputés pour la pêche à la morue au large de Terre Neuve. Ils auraient même découvert l'Amérique bien avant Christophe Colomb. Au 18e siècle, les Anglais ont tenté à plusieurs reprises d'attaquer Cancale pour mieux pouvoir prendre Saint-Malo par les terres. Mais ce fut sans succès, car Vauban fit protéger Cancale en fortifiant l'île des Rimains! Cancale se compose d'une ville basse (le port) qui enchantera les touristes et une ville haute, plus classique.
13 km à l'est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
3 etoilePOINTE DU GROUIN. Et la Route du Rhum. [Pointe du Grouin] À 40 mètres au dessus de la mer, perché sur la pointe du Grouin, profitez d'une vue à couper le souffle. À l'ouest, sur une succession d'anses et de pointes rocheuses, jusqu'au cap Fréhel; au nord, sur les Îles Chausey; à l'est, sur la Baie du Mont Saint-Michel. La Pointe du Grouin sert de ligne de départ de la Route du Rhum.
16 km au nord-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
4 etoileSAINT-CAST-LE-GUILDO. Le petit port aux praires et coquilles Saint-Jacques. [Saint-Cast-le-Guildo]
17 km à l'ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
itinéraire itinéraire écrire
6 etoileDINAN. Cité médiévale. [Dinan] Construite sur les flancs d'un plateau au dessus de la rivière Rance, cette gracieuse ville de 28.000 habitants (agglomération) se fait discrète devant son château qui domine l'horizon, à 75 mètres au dessus de la rivière. C'est le célèbre Guillaume le Conquérant qui le fit ériger, mais à l'époque il était en bois. Il est très agréable de se balader dans Dinan, le long de son petit port de plaisance ou dans sa cité médiévale toujours protégée par ses trois kilomètres de remparts, les mieux conservés de Bretagne. Derrière les remparts, laissez-vous enchanter par les nombreuses ruelles piétonnes, aux maisons de granit ou à pans de bois.
20 km au sud de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Yohan Lancou
itinéraire itinéraire
4 etoileCAP FRÉHEL. Roi de la Côte d'Emeraude. [Cap Fréhel]
22 km à l'ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
itinéraire itinéraire écrire
7 etoileCÔTE D'ÉMERAUDE. La Riviera bretonne. [Côte d'Émeraude]
22 km à l'ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Yohan Lancou
itinéraire itinéraire écrire
3 etoileÎLES CHAUSEY. Un "quartier" de Granville. [Îles Chausey] Bien que situées à 15 km de Granville, ces îles sont rattachées à Granville. L'archipel de Chausey s'étend sur près de 12 km d'est en ouest et de 6 km du nord au sud. Il comporte une dizaine d'îles, avec Grande Île pour île principale. Certains habitants résident ici à l'année mais ils sont rares (une vingtaine). En revanche, l'île se remplit à la belle saison, de résidents estivaux mais surtout de touristes venus passer une belle journée. Ces îles sont granitiques, et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle pendant près de huit siècles on y a extrait du granit pour construire les demeures alentours. Pendant des siècles, cet archipel a été l'objet de rivalités entre les Anglais et les Français, mais ces îles sont restées françaises.
30 km au nord-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Lionel Bigot.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire
3 etoileCAROLLES. Et ses mines d'or. [Carolles] Carolles, petite cité de 800 habitants doit son nom à "karr" signifiant rocher. Et le rocher en question, le Pignon Butor, est du pur granit! Il culmine à 60 mètres de haut. Pour leur position stratégique, en hauteur, plusieurs édifices (villa Jeanne d'Arc, villa Eole) furent occupées par les Allemands pendant la guerre 39-45. Ces villas sont aujourd'hui utilisées pour les colonies de vacances. Depuis le 18e siècle on raconte que l'on aurait trouvé de l'or dans les grottes (creusées par la mer dans le granit) au pied des falaises de Carolles! Enfin, ce n'est qu'une légende, ou pas... Depuis le pignon Butor, vous pouvez descendre jusqu'à une charmante plage et ses cabines de plage toutes blanches. Ou montez si vous arrivez de la plage.
36 km à l'est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit David Mani .
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
3 etoileJULLOUVILLE-LES-PINS. L'œuvre d'un mégalo. [Jullouville-les-Pins] Cette petite station balnéaire de 3.000 habitants a été créée de toute pièce par un promoteur un peu mégalo, Armand Jullou, qui en toute simplicité nomma sa ville Jullouville. Mais des mégalos, il en faut, sinon aurions-nous eu Versailles ou la Tour Eiffel?! Pour créer sa ville, il acheta 40 hectares de dunes et fit construire 80 villas, deux hôtels et un casino, qui d'ailleurs ne fut jamais casino. Aujourd'hui, c'est devenu un immeuble d'habitation avec un restaurant. Cette station est très appréciée (l'été) par les familles pour sa plage (de 8 km de long) et ses activités balnéaires. La promenade le long de la mer est très agréable, inspirée de Cabourg.
37 km au nord-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
7 etoileMONT SAINT-MICHEL. Sa baie et ses grandes marées. [Mont Saint-Michel] Le Mont-Saint Michel est l'un des sites les plus touristiques de France, avec environ 3 millions de visiteurs par an. C'est un site remarquable car deux fois par jour, grâce aux marées qui peuvent atteindre jusqu'à 15 mètres de hauteur, cet éperon rocheux de 92 mètres de hauteur redevient une île. Vous pouvez rejoindre l'îlot à pied, mais méfiez-vous des marées qui, dit-on, avancent à la vitesse d'un cheval au galop... Un vieux cheval!
38 km à l'est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Seevisit Patricia Goujon
itinéraire itinéraire
4 etoilePLÉNEUF-VAL-ANDRÉ. La plus belle station du nord de la Bretagne. [Pléneuf-Val-André] Pléneuf-Val-André est une petite station balnéaire de bord de mer que beaucoup appellent tout simplement Val-André. Sa population est de 4.000 habitants à l'année, mais en été elle peut monter jusqu'à 20.000 personnes. Il faut dire qu'avec sa très longue plage de sable fin, Val-André a de quoi plaire. C'est d'ailleurs l'une des plus belles plages de sable fin de la Bretagne nord. Même si vous ne vous baignez pas, avec sa longue digue-promenade et ses ravissantes villas de la fin du 19e siècle, Val-André devrait tout de même vous enchanter. Pour les jours de pluie, peut-être un peu moins. Mais vous pourrez toujours vous rabattre sur le casino.
39 km à l'ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patricia Goujon
itinéraire itinéraire
5 etoileGRANVILLE. La Monaco du nord. [Granville] Granville est une ravissante station balnéaire de 13.000 habitants située sur la Manche et surnommée le Monaco du nord, référence au fait qu'elle est perchée sur un rocher. La ville a été fondée au 11e siècle à l'époque de Guillaume le Conquérant (qui conquit l'Angleterre) pour protéger le Mont Saint-Michel. Au 19e siècle, la ville se transforma en station et grâce à son casino, son golf et son hippodrome, elle attira les riches et les artistes.
39 km au nord-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit David Mani.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
3 etoileSAINT-PAIR-SUR-MER. Détrônée par Granville. [Saint-Pair-sur-Mer] Saint-Pair fut créé dès l'époque gauloise et se développa grâce à l'agriculture et au commerce des métaux avec l'Angleterre. Au Moyen-Âge, la ville était une place forte bien plus importante que Granville, et c'est d'ailleurs ici que les Ducs de Normandie avaient leur château (aujourd'hui disparu). Mais les temps changent, et à partir du 15e siècle, sa rivale, Granville, lui vola la vedette. À la belle époque, elle devint station balnéaire, et attirait les familles aisées venues se distraire dans son casino et sur sa longue plage de sable fin.
39 km au nord-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
3 etoileMONCONTOUR. Sur les traces des révoltes chouannes. [Moncontour] Ce village de 900 habitants compte parmi les plus beaux villages de France.
54 km au sud-ouest de: tour Solidor (Saint-Servan)
Photo: ©Wikipedia
itinéraire itinéraire écrire
6 etoileJERSEY. La belle anglo-normande. [Jersey] /Région touristique/ Jersey est la plus grande île des îles anglo-normandes, c'est-à-dire des îles normandes, donc un peu françaises. Ces îles furent volées par les vilains Anglais, nos ennemis favoris depuis des siècles! Pour autant l'île utilise tout de même l'anglais et le français comme langues officielles. 100.000 personnes vivent à Jersey. Vous serez impressionnés par la beauté de ses paysages, entre falaises et marées.
61 km au nord de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Lionel Bigot.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire
5 etoileCOUTANCES. Ancienne capitale religieuse et judiciaire de la Manche. [Coutances]
63 km au nord-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Wikipedia
itinéraire écrire
7 etoileRENNES. Capitale des ducs de Bretagne. [Rennes] Rennes fut la capitale du Duché de Bretagne, rattaché à la France en 1532. Aujourd'hui Rennes est plus modestement capitale de la région Bretagne. Jusqu'à la Révolution française (1789), Rennes avait conservé son propre parlement. Véritable emblème de la ville, l'immeuble existe toujours mais a perdu sa fonction première. Rennes présente un double visage: À l'est, des rues en damier et des immeubles classiques, tels que le parlement, l'hôtel de ville, le palais du commerce... À l'ouest, le vieux Rennes avec ses rues tortueuses et ses maisons à colombages abracadabrantes... Presque au centre de ces deux mondes, chaque samedi se tient le marché des Lices, le deuxième plus grand marché de France. Animation assurée! L'agglomération de Rennes compte 330.000 habitants, dont près de 70.000 étudiants. Rennes est donc une ville très vivante! Pas étonnant donc que la rue de la soif la plus célèbre de France se trouve à Rennes! (photo) Animation assurée!
63 km au sud-est de: tour Solidor (Saint-Servan)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
CONDITIONS GÉNÉRALES. • L'utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d'un éventuel préjudice en cas d'information erronée. • Seevisit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d'aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos sur Seevisit s'engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils donnent à Seevisit le droit d'utilisation gratuite sans limite de temps. • Seevisit ne collecte et n'utilise aucune information personnelle sur ses utilisateurs, hormis leurs e-mails en cas d'envoi d'un texte ou d'une photo.
AUTEURS. Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap. Les auteurs des textes et des photos sont indiqués à la fin de chaque section.
Présentation de la page. Faire du tourisme à Saint-Servan, un quartier de Saint-Malo, en 1 jour, en 2 jours ou 3 jours ? Seevisit.com vous propose un plan de Saint-Servan et son circuit touristique gratuit avec le top 10 des choses à faire et à voir à Saint-Servan et autour de Saint-servan. Cette visite guidée gratuite de Saint-Servan vous présente les dix meilleures choses à visiter et à faire, soit en faisant une visite rapide (les attractions essentielles) ou en faisant le circuit complet de Saint-Servan (voir la carte de Saint-Servan). Seevisit vous propose également les points d'intérêts près de Saint-Servan.
PDF

3918 visites sur cette page. 491.083 visites sur les pages seevisit