distances explorer
Les pré-impressionnistes.

LES PRÉ-IMPRESSIONNISTES. Les oubliés.

Afin de présenter les impressionnistes (à partir de 1874) comme des peintres de génie (ce qui est probablement le cas), l'œuvre des pré-impressionnistes a été minimisée. Dès le début du 19e siècle, l'invention des tubes de peinture permit aux peintres d'être libres de peindre directement en pleine nature. En outre, tandis que jusqu'alors, les tableaux représentaient plus ou moins la réalité, l'avènement de la photographie amena certains peintres à sublimer la nature plutôt qu'à être fidèles à la réalité, par exemple en peignant par petites taches de couleur. Sans le savoir, les pré-impressionnistes (dénommés ainsi bien après) ont donc ouvert la voie au mouvement impressionniste. Ces peintres sont Millet, Corot, Rousseau, Daubigny, Dupré. Le tableau de notre photo est "L'Angélus" de Millet.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
OÙ VOIR DES PEINTRES PRÉ-IMPRESSIONNISTES?
4 etoileBARBIZON. Le village des peintres pré-impressionnistes. [Barbizon] Barbizon est célèbre pour avoir été l'un des lieux favoris des peintres pré-impressionnistes. La rue principale est bordée de galeries, de boutiques et de restaurants charmants. La rue débouche sur la forêt de Fontainebleau, lieu magique et absolument dépaysant. Le lieu idéal pour passer un dimanche ou un weekend calme et culturel non loin de Paris.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
6 etoileGOUDA. Ville du Gouda. [Gouda] Le gouda est le symbole de la Hollande et des Pays-Bas. Mais aujourd'hui, réglementation bizarre oblige, le gouda est fabriqué partout dans le monde! Si vous souhaitez acheter du vrai Gouda de Hollande, il faut acheter du "Gouda Holland". Et pour cela, rien de mieux que se rendre à Gouda, capitale mondiale du gouda. Les jeudis matin de juin à septembre, ne ratez pas son marché au fromage, pour voir, acheter et déguster du gouda. Si vous n'aimez pas le fromage, rabattez-vous sur les siroopwafels. Ce sont des gaufrettes fourrées au sirop de caramel. Gouda compte 72.000 habitants. Avec ses jolis canaux et ses ruelles pavées, le centre est ravissant. Ne pas manquer son ravissant hôtel de ville, avec son carillon et ses figurines, ainsi que l'église Saint-Jean, avec ses vitraux parmi les plus grands d'Europe.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
6 etoileHONFLEUR. La pittoresque cité des peintres. [Honfleur] Cette petite ville de 8.000 habitants a été totalement préservée des épreuves du temps, par exemple des bombardements. Elle offre une vision exceptionnelle de ce qu'était autrefois la splendeur des villes de Normandie: ruelles pavées et maisons étroites à pans de bois ou couvertes d'ardoise. De tout temps, et notamment pendant la Guerre de Cent Ans, Honfleur avait une position stratégique car elle fermait l'estuaire de la Seine, fleuve important pour le commerce car débouchant sur la Manche. Au 19e siècle, ce petit port a attiré de nombreux peintres, et aujourd'hui encore de nombreuses galeries attestent de leur présence.
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
2 etoileMOULINS DES VAUX-DE-CERNAY. Et leurs cascades. [Moulins des Vaux-De-Cernay] Au sein du Parc Régional de la Haute Vallée de Chevreuse, une jolie promenade longe le ru des Vaux, un ruisseau qui serpente élégamment dans les rochers de grès. Un moulin, des étangs, des rochers, des cascades... un endroit apprécié des peintres pré-impressionnistes et aujourd'hui des familles. Le site accueille 200.000 visiteurs par an. Les bois environnants sont parcourus de nombreux sentiers balisés, dont le GR1 (chemin de Grande Randonnée) qui fait le tour de Paris sur 500 km.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
6 etoileTROYES. Foires de Champagne et bonnes affaires. [Troyes] Troyes est une ravissante ville de 140.000 habitants (agglomération) célèbre pour le commerce. Au Moyen-Âge, Troyes accueillait les foires de Champagne. Pour ces fameuses foires, les marchands venaient de toute l'Europe pour vendre ou acheter des marchandises en gros. Aujourd'hui, Troyes abrite trois gigantesques zones de magasins d'usines. Ces magasins d'un genre nouveau furent inventés à Troyes. Il est possible, dit-on, d'y faire de très bonnes affaires. Si le commerce, en gros ou au détail, ne vous plait guère, vous tomberez malgré tout sous le charme du vieux Troyes, dit le "bouchon", qui concentre de ravissantes bâtisses et églises du Moyen-Âge. L'une de ces églises fut bâtie par un pape pour un pape...
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
JOOBLE. Jooble, vous permet d'accéder en un clic à toutes les offres d'emploi en France.
Photo: ©Seevisit Jooble
AUTRES SUJETS:
LES IMPRESSIONNISTES. Et leur peinture qui fait tâche! De toute l'histoire de l'art, les peintures impressionnistes sont les plus aimées du grand public. Car ces peintures sont faciles d'accès. Ces petites taches de couleur "imprécises" vous transportent immédiatement dans un univers coloré, désuet et romantique. Mais au départ, les impressionnistes étaient détestés. On leur reprochait de ne pas savoir peindre. Car contrairement aux peintres académiques, les traits étaient perçus comme imprécis. Le mouvement impressionniste a commencé dans les années 1800 avec ce qui a été qualifié plus tard de pré-impressionnisme (voir "Pré-impressionnistes" plus bas). Mais on peut dire que l'impressionnisme est né "officiellement" en 1874 lorsque des peintres ont été "refusés" pour exposer à l'officiel Salon de Paris. Alors ils se sont réunis pour créer leur propre exposition. Cela a été un succès car beaucoup sont venus pour se moquer. Un critique à tourné en dérision la toile "Impression, soleil levant" de Monet (image 2), en la qualifiant d'"impressionniste"! Il a lancé un "buzz" bien malgré lui. Les impressionnistes étaient nés! Parmi les peintres et les œuvres impressionnistes majeurs on retrouve: Manet et "le Déjeuner sur l'herbe" (image 1), Renoir et le "Bal du moulin de la Galette" (image 3), et Van Gogh et "La Nuit Etoilée" (image 4).
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
MAGRITTE. Et le surréalisme. Magritte (1898-1967) est un peintre belge surréaliste de génie. Il définissait le surréalisme comme la "connaissance immédiate du réel". Mais qu'est-ce que le surréalisme exactement? Le surréalisme, c'est peindre en suivant ses rêves ou son inconscient, on se libère des contraintes physiques et esthétiques. Mais René Magritte n'est pas qu'un peintre, c'est surtout un artiste complet ayant touché à presque tout: peinture, sculpture, publicité, cinéma, photographie... Après la Seconde Guerre mondiale, il étudia à l'académie royale des Beaux Arts de Bruxelles. Il faisait partie de cette génération de jeunes gens révoltés par la guerre, aussi était-il très enclin à faire la fête avec l'argent qu'il commençait à gagner grâce à des commandes de peintures impressionnistes. À Paris, il rencontra Salvador Dali. Il abandonna un temps le style impressionniste pour se consacrer au surréalisme. ce style s'amuse à représenter des objets familiers (une pomme, une pipe, une montre...) placés dans un univers irréel.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
RUBENS. Quel désordre! Rubens est un peintre flamand du 17e siècle. Avant la Renaissance (16e siècle), l'art était géométrique, calme et symétrique, un art qui plaisait d'ailleurs aux Protestants, qui recherchaient la rigueur. Avec la Renaissance, l'art baroque est quant à lui appuyé par l'Église catholique: vive les courbes, les couleurs et des chairs! Après un voyage en Italie, Rubens se convertit au catholicisme, religieusement (pour se protéger) et artistiquement. Son style est un vrai "désordre" baroque: chairs, drapés, couleurs et mouvements.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
ART NOUVEAU ET ART DÉCO. Désordre et ordre. Pour simplifier, on peut dire que l'Art nouveau est courbe et fleuri, tandis que l'Art déco est droit et sobre.
• L'Art nouveau (photo de gauche) apparut au moment de la révolution industrielle. Son style est fleuri, chargé et coloré. C'est un hommage permanent à la nature: ses formes rondes évoquent les plantes et les fleurs. Dans l'Art nouveau, le métal, le verre et le bois s'associent à travers des savoir-faire remarquables.
• L'Art déco (photo de droite) apparut après la Première Guerre mondiale. Il prit son essor à Paris en 1925 lors de l'exposition internationale des arts décoratifs. L'Art déco mêle ordre, géométrie et symétrie.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas / Ewige Helmer. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
DORIQUE, IONIQUE, CORINTHIEN. Quelle différence? Comment distinguer les trois ordres (?styles) du classicisme grec? C'est facile!
• Le style dorique (photo de gauche) est le plus ancien car il date du 6e siècle avant JC. Ses chapiteaux (?dessus) sont sobres, sans décoration.
• Le style ionique (photo du milieu) date du 4e siècle avant JC. Ses chapiteaux comportent des volutes orientées vers le bas.
• Le style corinthien (photo de droite) date du 6e siècle avant JC. Ses chapiteaux comportent une décoration végétale.
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
STYLES DES ÉGLISES. Apprenez à les reconnaître. (Photos de gauche à droite, de haut en bas).
• Le byzantin (du 6e au 15e siècle) est le prolongement du style romain dans l'Empire Romain d'Orient. Les édifices ont un plan en croix grecque et souvent un dôme.
• Le roman (du 10e au 12e siècle) se reconnait à sa simplicité et ses murs épais.
• Le gothique (du 12e au 17e siècle) correspond à une architecture élancée et légère. Légère, sauf si une gargouille vous tombe sur la tête! ?
• Le renaissance (16e siècle) se caractérise, d'une part par ses pilastres (?piliers carrés à moitié encastrés dans le mur), et d'autre part par son décor, riche et varié, représentant des scènes d'époque ou de la mythologie.
• Le baroque (16e siècle) est un style italien qui exagère!
• Le néoclassique (18e siècle) imite le style gréco-romain (colonne, fronton...).
• L'éclectisme (19e siècle) mélange différents styles.
• Le contemporain (20e siècle) utilise majoritairement le béton, permettant toutes sortes de formes surprenantes.
Et vous, quel est votre style? ?
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
CONDITIONS GÉNÉRALES. • L'utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d'un éventuel préjudice en cas d'information erronée. • Seevisit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d'aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos sur Seevisit s'engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils donnent à Seevisit le droit d'utilisation gratuite sans limite de temps. • Seevisit ne collecte et n'utilise aucune information personnelle sur ses utilisateurs, hormis leurs e-mails en cas d'envoi d'un texte ou d'une photo.
AUTEURS. Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap. Les auteurs des textes et des photos sont indiqués à la fin de chaque section.
Présentation de la page. Pré impressionniste, pré-impressionnisme, Barbizon, Honfleur.
PDF

1765 visites sur cette page. 392.268 visites sur les pages seevisit