distances explorer
Guerre de Cent Ans.

GUERRE DE CENT ANS. 116 années de guerres entre Anglais et Français.

Cette guerre, ou plutôt cette succession de guerres, à duré 116 ans, de 1337 à 1454. Le terme a en fait été inventé bien après, au 18e siècle. Ces guerres opposaient les rois Plantagenets (les Anglais) aux rois Valois (les Français). Chacune de ces deux lignées royales souhaitait contrôler le royaume de France après la mort, sans descendance, de Philippe IV le Bel, le dernier roi de France issu de la lignée des Capétiens.
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
OÙ VOIR LA GUERRE DE CENT ANS?
6 etoileCOMPIÈGNE. Cité de Napoléon III et de Jeanne d'Arc. [Compiègne] Compiègne est une ville de 40.000 habitants, riche de son passé historique. Elle est située en bord de l'Oise et à l'orée d'une grande forêt (la forêt de Compiègne). Ce fut la cité des rois, qui venaient y chasser, et de l'Empereur Napoléon III qui y donnait de grandes fêtes. Compiègne est aussi la cité de Jeanne d'Arc qui, elle aussi, venait "chasser" à Compiègne. Elle vint pour chasser les Anglais, mais malheureusement c'est elle qui fut faite prisonnière...
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©All Free Photos
itinéraire itinéraire
4 etoileGISORS. Et sa frontière normande. [Gisors] Au carrefour de trois régions, la Normandie, l'Île de France et les Hauts de France, cette ravissante ville de 11.000 habitants vous invite pour un voyage au Moyen-Âge. C'est d'ailleurs de cette époque que date son impressionnant château, un peu français, un peu anglais, mais surtout très normand! On raconte que dans ce château, les Templiers auraient caché un trésor... jamais retrouvé! À défaut de trouver le trésor, venez chiner et dénicher de bonnes affaires en juin et septembre lors des brocantes et vide-greniers. Toute l'année, les lundis et vendredis, Gisors fourmille au rythme de ses beaux marchés, aux étales riches et variés, une tradition qui remonte au 12e siècle. Blottie entre une rivière emblématique et deux forêts, Gisors est la ville idéale pour celui qui aime aussi la nature, la randonnée et la pêche. Ou tout simplement le repos et la flânerie. Pas étonnant donc que Picasso ait choisi de passer six années de sa vie à deux pas de Gisors.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
6 etoileHONFLEUR. La pittoresque cité des peintres. [Honfleur] Cette petite ville de 8.000 habitants a été totalement préservée des épreuves du temps, par exemple des bombardements. Elle offre une vision exceptionnelle de ce qu'était autrefois la splendeur des villes de Normandie: ruelles pavées et maisons étroites à pans de bois ou couvertes d'ardoise. De tout temps, et notamment pendant la Guerre de Cent Ans, Honfleur avait une position stratégique car elle fermait l'estuaire de la Seine, fleuve important pour le commerce car débouchant sur la Manche. Au 19e siècle, ce petit port a attiré de nombreux peintres, et aujourd'hui encore de nombreuses galeries attestent de leur présence.
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
PALMA SPEAK. Apprenez l'anglais dix fois plus vite. Pour apprendre l'anglais, la bonne méthode, c'est celle qui fait parler. Grâce à notre méthode, en cours individuel ou en groupe de trois, vous progressez jusqu'à dix fois plus vite qu'avec les autres méthodes.
Photo: ©Seevisit Palma Speak
AUTRES SUJETS:
JEANNE D'ARC. La pucelle, mère de la nation française. [Jeanne d'Arc] Jeanne d'Arc (1412-1431) était une jeune femme d'origine paysanne qui dès l'âge de 17 ans réussit à convaincre le roi Charles VII de conduire une armée pour repousser les Anglais qui occupaient le nord du Royaume de France pendant la Guerre de Cent ans. Par ses victoires, elle parvint à inverser le rapport de force, afin que les Français gagnent cette guerre. Cependant, à Compiègne, elle fut faite prisonnière par les Bourguignons (qui à l'époque n'était pas pas Français). Ils la vendirent aux Anglais qui la condamnèrent pour hérésie, car elle entendait des voix. Elle fut brûlée vive à l'âge de 19 ans. Aujourd'hui, elle est le symbole d'une France fière et victorieuse.
Texte: ©Seevisit Sandra Chatelain. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
NORMANDIE. Anglaise pendant deux siècles. Avant 1066, le Duché de Normandie faisait allégeance au royaume de France. Mais en 1066, lors de la bataille de Hastings (image), Guillaume le conquérant, Duc de Normandie, devint également roi d'Angleterre, et tint tête au Roi de France, contre qui, il mena bataille. Pour deux siècles, la Normandie devint anglaise, tandis que le Royaume de France tentait de la récupérer. La Normandie ne redevint française qu'en 1259 (traité de Paris).
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
LES VIKINGS. Nos ancêtres normands. Au 9e siècle, les Vikings, venus du nord sur leurs puissants drakkars, prennent l'habitude de venir chaque année piller les villes situées sur l'embouchure de la Seine, par exemple Rouen. Mais progressivement, ils ont pris goût au "shopping" et ont décidé de ne plus rentrer au pays pendant l'hiver, mais de rester et de piller sans relâche. Un peu comme si les soldes duraient toute l'année! Incapable de stopper ces envahisseurs, le roi de France, Charles le Simple, a signé un traité (traité de Saint-Clair-sur-Epte) avec Rollon, le chef des Vikings. Le roi a cédé aux Vikings le comté de Rouen pour qu'ils ne poursuivent pas leurs invasions. Voici comment les hommes du nord ("nord man") ont donné leur nom à la "Normandie". Rollon est devenu le premier Duc de Normandie. Mais il a dû faire allégeance au Roi de France. Pour ce faire, il devait s'agenouiller pour baiser le pied du roi. La légende raconte qu'il refusa et confia la besogne à l'un de ses compagnons d'armes. Mais son compagnon a soulevé le pied du roi si haut qu'il en serait tombé du trône... Les Normands ne se soumettent pas facilement! On le verra bien plus tard avec Guillaume le Conquérant, arrière-petit-fils de Rollon. À suivre...
Texte: ©Seevisit Sandra Chatelain. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
VERCINGÉTORIX. Premier roi de France? Vercingétorix est un personnage important de l'histoire de France, souvent considéré comme le premier chef de la nation française! Vercingétorix était roi! Non pas roi de France, mais roi des Arvernes (en Auvergne), l'un des trente peuples gaulois qui constituaient la Gaule (France et Belgique actuelles). En 52 avant JC, certains peuples de Gaule étaient déjà sous domination romaine (au sud-est). Mais Vercingétorix, jeune homme de trente ans, fort et intelligent, parvint à convaincre les chefs de différents peuples gaulois: Ils s'unirent et menèrent bataille ensemble contre César. L'ultime bataille de cette longue guerre eut lieu à Alésia. Elle fut gagnée par César, qui put compter sur l'armée forte et organisée de l'Empire Romain, tandis que les peuples de Gaule étaient affamés et divisés, au gré des alliances et des trahisons... Vercingétorix fut emprisonné et probablement tué 7 ans plus tard lors de l'ascension de César comme Empereur. On connait peu de choses de Vercingétorix, car son existence et la bataille d'Alésia ne sont relatées que dans les écrits de Jules César lui-même, qui a pu déformer la réalité à son avantage. Au 19e siècle, lors de la Guerre franco-prussienne, Napoléon III fit effectuer des fouilles archéologiques pour attester de la réalité de cette bataille et faire revivre ce personnage emblématique dans l'histoire de France, au même titre que Jeanne d'Arc et Napoléon...! Une statue de Vercingétorix fut érigée à Alésia (aujourd'hui Alise-Sainte-Reine, en Bourgogne) pour lui donner un visage dans la mémoire collective. (cliquez sur la photo pour voir la bande-annonce du film "Alésia, le rêve d'un roi nu").
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
GEORGES CLEMENCEAU. Père la Victoire. Surnommé le Tigre, c'était un homme dur mais apprécié du peuple, de la police et des armées. Il fut notamment Président du Conseil (l'équivalent de l'actuel président de la République française) de 1917 à 1920. Il joua un rôle important à la fin de la Première Guerre mondiale. Il s'opposa farouchement aux grévistes, aux déserteurs et aux pacifistes de tous genres. Plutôt qu'une paix sans faste, il prôna et obtint une victoire française franche et totale sur l'Allemagne. Surnommé "Père la Victoire", il fit signer à l'Allemagne le traité de Versailles qui organisait l'armistice et ses conditions. Avec ce traité, considéré comme dur et intransigeant, Clemenceau obtint la revanche de la France sur la victoire allemande de 1870. Mais considéré comme un "diktat" en Allemagne, ce traité portait en lui les germes de la revanche allemande de la Seconde Guerre mondiale...
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
MUR DE L'ATLANTIQUE. 13.000 blockhaus. En 1941, l'Allemagne décida de créer une ligne défensive le long de l'Atlantique car elle craignait une invasion du continent par les Alliés depuis l'Angleterre. Au départ, cette ligne défensive se trouvait particulièrement dans les ports, car les Allemands pensaient qu'un débarquement ne pourrait avoir lieu que dans un port. Mais ensuite, les Allemands pensèrent qu'il fallait tout protéger, y compris les plages. Commença alors la construction d'environ 13.000 blockhaus, par les soldats allemands, les prisonniers, et même les entreprises françaises! En moyenne, le mur de l'Atlantique comportait un blockhaus tous les 300 mètres. On sait maintenant, que cela n'a pas suffit!
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
GUERRES DE RELIGION. Le roi de France ne sera pas Protestant! • Dès 1517, le Protestant Luther protesta contre les dérives de l'église catholique, par exemple contre le paiement d'indulgences pour racheter ses péchés. Le nombre de Protestants allait croissant et des heurts, puis des guerres, éclatèrent en France. • À la mort d'Henri II, ses enfants étaient trop jeunes pour régner et la reine Catherine de Médicis avait grand peine à diriger le pays. • Lorsque Henri III devint enfin roi de France en 1574, son autorité n'était que partiellement reconnue. La guerre civile faisait rage entre les protestants dirigés par Henri de Bourbon, cousin du roi et prétendant au trône, et les catholiques (la Ligue) dirigés par le duc Henri de Guise, qui souhaitait lui aussi devenir roi. On compta des milliers de morts. L'Espagne et l'Angleterre s'allièrent à la Ligue pour faire tomber l'héritier légitime. Le puissant Henri de Guise força le roi Henri III à combattre les Protestants, donc son propre héritier, Henri de Bourbon! Mais, lorsque Henri III perdit (probablement exprès) des batailles contre les Protestants, il fut chassé de Paris par les Catholiques et il se réfugia à Blois. Il fit assassiner Henri de Guise, avant d'être assassiné lui-même par un moine fanatique, en 1589. • Henri de Bourbon se convertit au catholicisme et put dès lors devenir roi de France en tant qu'Henri IV. Mais il dut reconquérir un royaume qui se refusait à lui...
Texte: ©Seevisit Amélie De Grasse. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
LES CROISADES. La reconquête des terres saintes. Du 11e au 13e siècle, les Papes lancèrent neuf croisades au Proche-Orient, financées et organisées par la noblesse. Ces expéditions militaires visaient à libérer les territoires saints occupés par les Turcs, comme par exemple Jérusalem où se trouve la tombe de Jésus. En échange, les croisés obtinrent des indulgences et les terres reconquises... Même si au fil du temps ces terres furent de nouveau perdues.
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
CONDITIONS GÉNÉRALES. • L'utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d'un éventuel préjudice en cas d'information erronée. • Seevisit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d'aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos sur Seevisit s'engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils donnent à Seevisit le droit d'utilisation gratuite sans limite de temps. • Seevisit ne collecte et n'utilise aucune information personnelle sur ses utilisateurs, hormis leurs e-mails en cas d'envoi d'un texte ou d'une photo.
AUTEURS. Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap. Les auteurs des textes et des photos sont indiqués à la fin de chaque section.
Présentation de la page. Guerre de Cent ans.
PDF

387 visites sur cette page. 443.635 visites sur les pages seevisit