distances explorer
Grandes périodes de l'histoire.

GRANDES PÉRIODES DE L'HISTOIRE.

• La Préhistoire: avant l'Antiquité.
• L'Antiquité: de -3.000 avant JC jusqu'au 4e siècle (chute de l'Empire romain).
• Le Moyen-Âge: du 5e au 14e siècle.
• La Renaissance: 15e (découverte de l'Amérique) et 16e siècle. Photo: la Joconde de Léonard de Vinci.
• Le Grand Siècle: 17e siècle.
• Les Lumières: 18e siècle.
• Premier et Second Empire: 19e siècle.
Texte: ©Seevisit Sandra Châtelain. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
OÙ VOIR LES GRANDES PÉRIODES DE L'HISTOIRE?
6 etoileSAINT-MALO. Cité des corsaires. [Saint-Malo] Saint-Malo est une ravissante ville de Bretagne comptant environ 45.000 habitants. Mais zéro corsaires, car ils ont disparu aujourd'hui. La ville existe depuis l'époque gauloise, mais c'est grâce aux corsaires, notamment Surcouf, que Saint-Malo se développa énormément du 15e au 18e siècle. La vieille ville intra-muros (à l'intérieur des murs) a conservé ses remparts. En revanche, pour la plupart, les maisons ont été détruites lors des bombardements alliés de 1944, mais ont été reconstruites, soit à l'identique, soit dans un style historisant.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
5 etoileTROUVILLE. Jumelle de Deauville. [Trouville] Trouville est une ravissante station balnéaire de 5.000 habitants située en Normandie. Dès le Moyen-Âge, Trouville était un petit village de pêcheurs. Mais la ville se développa surtout au 19e siècle, avec la mode des bains de mer et des stations balnéaires, sans oublier les casinos et les courses hippiques.
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
itinéraire itinéraire
VOTRE MOBILE HOME AU CŒUR DES CHÂTEAUX DE LA LOIRE. À partir de 200 euros la semaine. Situé à Onzain, entre Blois et Amboise, sur le Domaine de Dugny (4 étoiles). Voir le domaine en cliquant sur le photo. Prix direct propriétaire plus avantageux: à partir de 200 euros la semaine en saison basse, et de 550 euros en saison haute. Domaine avec bar, restaurant, jeux, piscine couverte, piscine découverte avec toboggans. Possibilité de louer plusieurs mobile homes. Location directe propriétaire par téléphone.
Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
AUTRES SUJETS:
JEANNE D'ARC. La pucelle, mère de la nation française. [Jeanne d'Arc] Jeanne d'Arc (1412-1431) était une jeune femme d'origine paysanne qui dès l'âge de 17 ans réussit à convaincre le roi Charles VII de conduire une armée pour repousser les Anglais qui occupaient le nord du Royaume de France pendant la Guerre de Cent ans. Par ses victoires, elle parvint à inverser le rapport de force, afin que les Français gagnent cette guerre. Cependant, à Compiègne, elle fut faite prisonnière par les Bourguignons (qui à l'époque n'était pas pas Français). Ils la vendirent aux Anglais qui la condamnèrent pour hérésie, car elle entendait des voix. Elle fut brûlée vive à l'âge de 19 ans. Aujourd'hui, elle est le symbole d'une France fière et victorieuse.
Texte: ©Seevisit Sandra Chatelain. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
LIGNÉES DES ROIS DE FRANCE. • Les Mérovingiens, du 5e au 8e siècle, avec Clovis comme premier roi de France. Les Mérovingiens sont en fait des envahisseurs Francs venu envahir la Gaule romaine.
• Les Carolingiens, du 8e au 10e siècle.
• Les Capétiens, du 10e au 14e siècle. Hugues Capet est le premier des Capétiens, et Philippe IV, le dernier. Sa mort sans descendance causera la Guerre de Cent Ans pour le contrôle du Royaume de France.
• Les Valois, du 14e au 16e siècle, opposés aux Plantagenêts (les Anglais) pendant la Guerre de Cent Ans, qui souhaitent contrôler le Royaume de France.
• Les Bourbons, à partir de Henri IV et jusqu'à Louis XVI. (Louis XIV, le plus célèbre, sur la photo).
• Les Orléans. Louis Philippe Ier est le seul représentant qui a pu régner.
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
LA BANDE NOIRE. Des destructeurs de châteaux et d'abbayes. [La Bande noire] À partir de la Révolution Française (1789), les biens de l'église (abbayes) et des nobles (châteaux) sont confisqués par l'État qui les revend. Certains investisseurs pourris, notamment de l'Assemblée Nationale, s'entendent pour les racheter à bas prix et les occuper. Mais comme les temps changent (retour à la monarchie), ils s'empressent de découper les domaines pour les vendre en parcelles à bâtir. Ou bien, ils détruisent tout simplement les édifices pour revendre les matériaux! Cette pratique dure près de quarante ans et fait disparaître tout ou partie de nombreux châteaux et édifices religieux. Par exemple l'abbaye de Royaumont (aujourd'hui en ruine), le château de Chantilly et le château de Sceaux (détruits, et reconstruits par la suite). Même Notre Dame de Paris a failli être détruite! Certaines grandes fortunes actuelles de France sont le résultat direct de cette spoliation...
Texte: ©Seevisit David Mani. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
VERCINGÉTORIX. Premier roi de France? Vercingétorix est un personnage important de l'histoire de France, souvent considéré comme le premier chef de la nation française! Vercingétorix était roi! Non pas roi de France, mais roi des Arvernes (en Auvergne), l'un des trente peuples gaulois qui constituaient la Gaule (France et Belgique actuelles). En 52 avant JC, certains peuples de Gaule étaient déjà sous domination romaine (au sud-est). Mais Vercingétorix, jeune homme de trente ans, fort et intelligent, parvint à convaincre les chefs de différents peuples gaulois: Ils s'unirent et menèrent bataille ensemble contre César. L'ultime bataille de cette longue guerre eut lieu à Alésia. Elle fut gagnée par César, qui put compter sur l'armée forte et organisée de l'Empire Romain, tandis que les peuples de Gaule étaient affamés et divisés, au gré des alliances et des trahisons... Vercingétorix fut emprisonné et probablement tué 7 ans plus tard lors de l'ascension de César comme Empereur. On connait peu de choses de Vercingétorix, car son existence et la bataille d'Alésia ne sont relatées que dans les écrits de Jules César lui-même, qui a pu déformer la réalité à son avantage. Au 19e siècle, lors de la Guerre franco-prussienne, Napoléon III fit effectuer des fouilles archéologiques pour attester de la réalité de cette bataille et faire revivre ce personnage emblématique dans l'histoire de France, au même titre que Jeanne d'Arc et Napoléon...! Une statue de Vercingétorix fut érigée à Alésia (aujourd'hui Alise-Sainte-Reine, en Bourgogne) pour lui donner un visage dans la mémoire collective. (cliquez sur la photo pour voir la bande-annonce du film "Alésia, le rêve d'un roi nu").
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
HISTOIRE DE LA BELGIQUE. Tout comprendre en une minute. • Au 15e siècle, les ducs de Bourgogne organisèrent la région en "17 provinces des Pays-Bas" unies et indivisibles. Ces provinces couvriraient aujourd'hui les Pays-Bas, la Belgique et le nord de la France.
• Au 16e siècle, les 17 provinces étaient contrôlées par l'Espagne catholique, qui combatait violemment le développement du protestantisme. À l'issue de la Guerre de Quatre-Vingts Ans, en 1648, les 17 provinces furent réparties entre les provinces indépendantes du nord (les actuels Pays-Bas) et les provinces du sud qui restèrent sous domination espagnole.
• Au 17e siècle, après l'annexion de quelques provinces du sud au Royaume de France par Louis XIV, les contours de l'actuelle Belgique se dessinent.
• Au 18e siècle, lorsque le pouvoir passa de l'Espagne à l'Autriche, l'Autriche tenta de réunir les Pays-Bas et la Belgique, mais ce fut sans compter sur l'annexion napoléonienne de la Belgique à la France. La Belgique fut francisée de force...
• À cause de la chute de l'Empire français en 1830, seulement une partie de la Belgique put être francisée. Dès lors, la Belgique devint indépendante. Le pays hérita donc d'un roi et d'une double culture: flamande, lorsque elle faisait partie des 17 provinces des Pays-Bas, et wallonne, lorsqu'elle était française. Affaire à suivre!
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Wikipedia
GUERRES DE RELIGION. Le roi de France ne sera pas Protestant! • Dès 1517, le Protestant Luther protesta contre les dérives de l'église catholique, par exemple contre le paiement d'indulgences pour racheter ses péchés. Le nombre de Protestants allait croissant et des heurts, puis des guerres, éclatèrent en France. • À la mort d'Henri II, ses enfants étaient trop jeunes pour régner et la reine Catherine de Médicis avait grand peine à diriger le pays. • Lorsque Henri III devint enfin roi de France en 1574, son autorité n'était que partiellement reconnue. La guerre civile faisait rage entre les protestants dirigés par Henri de Bourbon, cousin du roi et prétendant au trône, et les catholiques (la Ligue) dirigés par le duc Henri de Guise, qui souhaitait lui aussi devenir roi. On compta des milliers de morts. L'Espagne et l'Angleterre s'allièrent à la Ligue pour faire tomber l'héritier légitime. Le puissant Henri de Guise força le roi Henri III à combattre les Protestants, donc son propre héritier, Henri de Bourbon! Mais, lorsque Henri III perdit (probablement exprès) des batailles contre les Protestants, il fut chassé de Paris par les Catholiques et il se réfugia à Blois. Il fit assassiner Henri de Guise, avant d'être assassiné lui-même par un moine fanatique, en 1589. • Henri de Bourbon se convertit au catholicisme et put dès lors devenir roi de France en tant qu'Henri IV. Mais il dut reconquérir un royaume qui se refusait à lui...
Texte: ©Seevisit Amélie De Grasse. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
GEORGES CLEMENCEAU. Père la Victoire. Surnommé le Tigre, c'était un homme dur mais apprécié du peuple, de la police et des armées. Il fut notamment Président du Conseil (l'équivalent de l'actuel président de la République française) de 1917 à 1920. Il joua un rôle important à la fin de la Première Guerre mondiale. Il s'opposa farouchement aux grévistes, aux déserteurs et aux pacifistes de tous genres. Plutôt qu'une paix sans faste, il prôna et obtint une victoire française franche et totale sur l'Allemagne. Surnommé "Père la Victoire", il fit signer à l'Allemagne le traité de Versailles qui organisait l'armistice et ses conditions. Avec ce traité, considéré comme dur et intransigeant, Clemenceau obtint la revanche de la France sur la victoire allemande de 1870. Mais considéré comme un "diktat" en Allemagne, ce traité portait en lui les germes de la revanche allemande de la Seconde Guerre mondiale...
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas. Photo: ©Seevisit Patrick Palmas
CONDITIONS GÉNÉRALES. • L'utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d'un éventuel préjudice en cas d'information erronée. • Seevisit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d'aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos sur Seevisit s'engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils donnent à Seevisit le droit d'utilisation gratuite sans limite de temps. • Seevisit ne collecte et n'utilise aucune information personnelle sur ses utilisateurs, hormis leurs e-mails en cas d'envoi d'un texte ou d'une photo.
AUTEURS. Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap. Les auteurs des textes et des photos sont indiqués à la fin de chaque section.
Présentation de la page. Grandes périodes de l'histoire.
PDF

553 visites sur cette page. 392.264 visites sur les pages seevisit