CARTE EXPLORER
Ancien prieuré
 

ANCIEN PRIEURÉ
(5) Ce sont les moines du prieuré qui défrichèrent la forêt de Breuillet.

1 etoile(s) Vaut de parcourir 1 km
Lieu: Breuillet (en Saintonge) et environs

[Ancien prieuré] Bien que connu comme étant le "prieuré", ce ravissant bâtiment du 18e siècle qui jouxte l'église est en fait un ancien presbytère, c'est-à-dire, l'ancienne maison du curé. Le style de la bâtisse est typique du style du 18e siècle des maisons de maître en Saintonge. Aujourd'hui, c'est une propriété privée. Un prieuré (≡petit monastère) Saint-Vivien de Breuillet a pourtant bel et bien existé à Breuillet. Les bâtiments et les terres du prieuré occupaient alors toute la zone du bourg actuel. Le prieuré fut détruit et démantelé à la fin du 16e siècle, probablement à cause des Guerres de religion qui opposaient Catholiques et Protestants. Le prieuré avait été fondé au 12e siècle par des moines "défricheurs". Pour les besoins de leurs cultures, ce sont ces moines qui défrichèrent une grande partie de la forêt qui occupait Breuillet et qui valut son nom à la commune. Car Breuillet signifie "petite forêt". Une légende (ou un fait) est associée au prieuré. Derrière le pigeonnier se trouvait autrefois l'entrée d'un tunnel qui menait jusqu'à Mornac-Sur-Seudre, village situé à 3 km au nord-est. Il est toutefois avéré que la région possédait plusieurs souterrains-refuges. Ces souterrains permettaient à la population de se cacher et de se protéger lors des attaques, par exemple pendant les Guerres de religion. Pendant la Seconde Guerre mondiale, certains résistants utilisèrent ces souterrains pour se cacher.
Adresse: ~route de l'Église, Breuillet-en-Saintonge
Distance: 0,0 km à l'est de: Église Saint-Vivien (Breuillet)
Texte: ©Seevisit Patrick Palmas
Photo: ©Seevisit François Lamarre
VOIR PAGE COMPLÈTE
COMMENTAIRES.

À partir de trois commentaires, les étoiles d’un point d’intérêt sont calculées pour moitié avec les étoiles de la Rédaction et pour moitié avec les étoiles des lecteurs.

1 etoile(s)      Étoile attribuée par la Rédaction
LAISSEZ UN COMMENTAIRE.