BARI. La cité de Saint-Nicolas.
6

BARI. La cité de Saint-Nicolas.

Cette ville de 700.000 habitants (agglomération) est le deuxième pôle économique du sud de l'Italie après Naples. Bari est la neuvième ville d'Italie en termes de population. Ville millénaire, elle doit son développement au commerce, notamment avec le Moyen-Orient mais également au reliques de Saint-Nicolas, attirant les pèlerins catholiques et orthodoxes du monde entier. La ville est constituée de deux parties, la vieille ville (Bari Vecchia) et la ville plus moderne (quartier Murat). La ville moderne est très agréable à visiter et, outre sa grande rue piétonne, comporte beaucoup de jolis monuments et édifices. La vie à Bari est agréable, car la ville jouit d'un climat doux toute l'année, avec peu de pluie, même en hiver!

Ordre des sites:

Les sites sont triés selon le nombre d’étoiles.
BASILIQUE SAINT-NICOLAS. (6)
4

BASILIQUE SAINT-NICOLAS. (6)

(Basilica San-Nicola). La Basilique Saint-Nicolas est le lieu emblématique de Bari. La basilique fut construite entre le 11e et le 12e siècle pour accueillir les reliques miraculeuses de Saint-Nicolas (voir paragraphe ci-après "Saint-Nicolas"). La cathédrale est de style roman et fut construite sur les ruines d'un ancien palais byzantin. Depuis le 11e siècle, c'est un important lieu de pèlerinage, pour l'Italie du Sud et pour toute l’Europe, autant pour les Catholiques que pour les Orthodoxes. Sa façade sobre (style roman) est bordée de deux larges tours. L’intérieur de la basilique possède un beau plafond de style baroque et quelques œuvres d'art. Mais l'intérêt de l'édifice est surtout lié à son "hôte", Saint-Nicolas.
0 km de Bari, Saint-Nicolas
CENTRE VILLE. (9)
4

CENTRE VILLE. (9)

Bari possède un beau centre-ville dynamique qui s'articule autour de deux grands axes: Une jolie promenade sur le corso Vittorio Emanuele II, avec une jolie perspective sur le théâtre Margherita. La via Soparano da Bari, très belle rue commerçante: l'endroit parfait si vous préférez le shopping aux monuments et aux musées.
QUARTIER BARI VECCHIA. (5)
4

QUARTIER BARI VECCHIA. (5)

(Vieux Bari). La vieille ville de Bari est située entre les deux ports, l'ancien port au sud-est, et le nouveau port au sud-ouest. Ce quartier médiéval est l'un des quartiers le plus apprécié des touristes. D'une part parce qu’il concentre une bonne partie des monuments de Bari. D'autre part, pour son atmosphère si particulière. Outre la très jolie strada del Carmine, les ruelles et les cours du Vieux Bari grouillent de vie authentique; c'est la vie quotidienne que déborde sur l'extérieur: Les cours des immeubles n'ont pas de porte, les maisons sont grand ouvertes, les enfants jouent dehors, les familles sont attablées dans la rue, le linge sèche entre les immeubles... Après avoir fait le circuit Seevisit, amusez-vous à vous perdre dans ce labyrinthe de ruelles et de courettes, entrez dans une cour et voyez si c'est un cul de sac où si cela mène quelque part. Très amusant, surtout si vous avez des enfants!
0.2 km au sud de Bari, Saint-Nicolas
ÉGLISES. Chacune son style! (photos de gauche à droite, de bas en haut).
• Le byzantin (du 6e au 15e siècle) est le prolongement du style romain dans l'Empire Romain d'Orient. Les édifices ont un plan en croix grecque et souvent un dôme.
• Le roman (du 10e au 12e siècle) se reconnait à sa simplicité et ses murs épais.
• Le gothique (du 12e au 17e siècle) correspond à une architecture élancée et légère, sauf si une gargouille vous tombe sur la tête!
• Le renaissance (16e siècle) se caractérise d'une part par ses pilastres, piliers carrés à moitié encastrés dans le mur. Et d'autre part par son décor, riche et varié, représentant des scènes d'époque ou de la mythologie.
• Le baroque (16e siècle) est un style italien qui exagère!
• Le néo-classique (18e siècle) imite le style gréco-romain (colonne, fronton...).
• L'éclectisme (19e siècle) mélange différents styles.
• Le contemporain (20e siècle) utilise majoritairement le béton, permettant toutes sortes de formes surprenantes.
Et vous, quel est votre style?
CATHÉDRALE SAN SABINO. Là où Guillaume le Mauvais a fait place nette. (4)
3

CATHÉDRALE SAN SABINO. Là où Guillaume le Mauvais a fait place nette. (4)

Cette cathédrale fut construite entre le 12e et le 13e siècle, sur les vestiges d'une ancienne église byzantine, car il ne faut pas l'oublier, avant de passer sous domination normande, Bari était sous domination arabe. L'église fut détruite en 1156 par Guillaume le Mauvais, second roi normand de Sicile (voir paragraphe "Royaume normand de Sicile"). Cette cathédrale est un bel exemple de style roman dans les Pouilles. Si vous vous embrouillez dans les styles des églises, lisez le paragraphe suivant "Styles des églises". A l'extérieur de l'église, n'oubliez pas d'admirer sa façade en pierres blanches ornée d'une très grande rosace et autour de laquelle se trouve des petits êtres fantastiques. A l'intérieur, vous trouverez les reliques de Saint-Sabin de Canosa, un évêque du 6e siècle.
0.2 km au sud-ouest de Bari, Saint-Nicolas
CHÂTEAU SOUABE. Le château des envahisseurs. (1)
3

CHÂTEAU SOUABE. Le château des envahisseurs. (1)

Sa construction date du 12e siècle, elle fut commanditée par le roi normand Roger II de Sicile, d'où son surnom de château normand (Castello Sveno en italien). Voir ci-après "Royame normand de Sicile". Comme la plupart des châteaux, il fut en partie détruit mais reconstruit, tout cela au 12e siècle. C'est cependant au 16e siècle, sous l'impulsion d'Isabelle d'Aragon, qu'il prend sa forme actuelle: large fossé, tours carrées, escalier à double ailes dans le style Renaissance. C'est l'un des châteaux fortifiés le mieux conservé de la région (les Pouilles). Il abrite des reproductions en plâtre des sites principaux de cette région. Parfois il abrite également des expositions temporaires.
0.4 km au sud-ouest de Bari, Saint-Nicolas
LE ROYAUME NORMAND DE SICILE. Royaume des ducs mercenaires. Les Vikings, appelés également Normands (signifiant hommes du nord), ont commencé à piller, puis envahir, puis diriger plusieurs régions d'Europe à partir du 9e siècle, en commençant par la Normandie, en France. À partir du 11e siècle, des petits ducs normands, aventuriers et mercenaires, comme Rainulf Dringuot, Guillaume Bras-de-Fer (photo)..., commencent à mener et gagner bataille dans le sud de l'Italie et à s'autoproclamer ducs. C'est le début de la domination normande sur la Sicile, les Pouilles, la Calabre et une partie de l'Afrique... Ces ducs normands sont malins car ils font allégeance au Pape pour mieux s'emparer du pouvoir. Le premier normand de Normandie (Rollon) avait fait le même coup au roi de France! À la fin du 11e siècle, ces ducs s'unissent et créent le Royaume Normand de Sicile, qui correspond au tiers sud de l'Italie actuelle. Au fil des siècles, le Royaume de Sicie sera ensuite dominé par d'autres familles. En 1861, le Royaume de Sicile et de Naples est rattaché au tout jeune Royaume d'Italie.
3

LUNGOMARE. Une promenade qui suit les anciens remparts. (12)

Le Lungomare est l'équivalent de la Promenade des Anglais à Nice. Il s'étend sur 4 km de long environ. C'est le lieu à la mode pour se promener et admirer tout à la fois, la mer, les façades, les autres promeneurs... La nuit, la balade reste intéressante car vous pouvez voir la ville illuminée. Si vous aimez les vues panoramiques, montez dans la tour panoramique (voir plan) inaugurée en 2018 et qui vous permet de monter à 75 mètres de haut (payant). Le Lungomare suit le tracé de l'ancienne enceinte fortifiée de Bari, et d'ailleurs au niveau du Vieux Bari, vous avez pu constater que l'enceinte n'a pas été détruite.
1.2 km à l'ouest de Bari, Saint-Nicolas
THÉÂTRE PETRUZZELLI. L'un des plus grands d'Europe.  (11)
3

THÉÂTRE PETRUZZELLI. L'un des plus grands d'Europe. (11)

(Teatro Petruzzelli). Situé sur le Corso Cavour, c’est l'un des plus grand théâtre privé d’Europe de part ses dimensions. Il peut accueillir environ 1500 spectateurs. Sa construction date de 1903 et coûta énormément d'argent à son propriétaire, la famille Messeni Nemagna. Il faut dire qu'il était très moderne pour l'époque avec par exemple l'électricité et le chauffage. Remarque: le climat a dû bien changer depuis 1903, car le climat est très doux à Bari! Les plus grands artistes s'y sont produits, comme par exemple Pavarotti et Sinatra. Il a été entièrement détruit par un incendie en 1991, mais a été reconstruit et réouvert en 2009. Si vous aimez le théâtre et que vous restez à Bari quelques jours, les places peuvent s'acheter à partir de 10 euros, moins cher qu'une séance de ciné!
0.8 km au sud de Bari, Saint-Nicolas
DEUX PLACES: PIAZZA MERCANTILE ET PIAZZA FERRARESE. (8)
2

DEUX PLACES: PIAZZA MERCANTILE ET PIAZZA FERRARESE. (8)

Les habitants de Bari adorent vivre dans la rue. Lors des fêtes et des rassemblements, c'est entre autre sur ces deux places, qui communiquent par un petit bout de rue, que les habitants de Bari se réunissent pour manger, boire et faire la fête, jusqu'à tard dans la nuit. Lors de la fête à Saint-Nicolas, les places sont somptueusement décorées, un vrai régal. Au sud-est des deux places se trouve le marché couvert au poisson. Sur la place Ferrarese, ne ratez pas le petit tronçon de la via Traiana, construite par les Romains au début du 2e siècle. La via Traiana est une route qui suivait le bord de mer à l'est de la botte italienne, tandis que la via Appia, plus connue, passait d'avantage au centre de la botte.
MUSÉE DIOCÉSAIN. Situé dans l'ancien palais de l'archevèque. (3)
2

MUSÉE DIOCÉSAIN. Situé dans l'ancien palais de l'archevèque. (3)

(Museo Diocesano). Ce musée, adjacent à la cathédrale de San Sabino, est situé dans l'ancien palais de l’archevêque (Palazzo Arcivescovile). Immeuble en fer à cheval, dont les côtés sont tournés vers la Cathédrale Saint-Sabin. Le musée est de taille modeste mais c'est l'un des plus beaux de la ville. Il comporte 5 salles. Vous pourrez découvrir l'histoire de la Cathédrale, ou bien admirer des parchemins enluminés datant du 11e siècle, qui étaient utilisés lors des messes par les prêtres. Si vous entrez dans le musée, vous pourrez accéder à la cour et admirer sa superbe façade monumentale baroque.
0.3 km au sud-ouest de Bari, Saint-Nicolas
2

PINACOTECA PROVINCIALE CORRADO GIAQUINTO. (13)

(Pinacothèque de la Province). Depuis 1936, ce musée occupe le 4e étage du Palais de la Province, d'où son nom de "provinciale". Si vous l'ignoriez, une pinacothèque est un musée qui expose uniquement des peintures. Pourtant, la pinacothèque de Bari, principal musée de Bari, n'expose pas que des peintures mais également des sculptures, allez comprendre! Vous y trouverez des œuvres allant du Moyen-Age au 20e siècle, d'artistes des Pouilles mais de toute l'Italie également: Le Tintoret, Vivarini, Giordano...
1.4 km au sud-est de Bari, Saint-Nicolas
REMPARTS. (7)
2

REMPARTS. (7)

Depuis les remparts, vous avez une ravissante vue sur la mer à babord, tandis qu'à tribord vous avez une jolie vue sur les ruelles du vieux Bari. Les Remparts sont intégrés au Lungomar, promenade longeant la mer (voir paragraphe ci-après "Lungomare".)
VIEUX PORT. (10)
2

VIEUX PORT. (10)

Le port de Bari est l'un des port les plus actif de l'Adriatique, porte de l’Europe vers les Balkans et le Moyen-Orient. Mais ce port moderne est au nord de la ville. Ici, vous voyez l'ancien port. Le vieux port comporte deux longs quais pouvant accueillir des bateaux de pêche de moins de neuf mètres. D'ailleurs le port se trouve au centre des deux marchés au poisson et fruits de mer, l'un à l'ouest près du théâtre Margherita, et l'autre directement sur les quais.
ARCO BASO. Et ses pâtes. (2)
1

ARCO BASO. Et ses pâtes. (2)

Dans cette modeste rue, Via Arco Basso, vous pourrez observer les femmes en plein travail de fabrication d'orecchiette. Ces pâtes sont l'une des spécialités des Pouilles. Elles sont en forme de petites oreilles, "orecchio" signifiant oreille en italien. Souvent les femmes travaillent directement dans la rue, et bien entendu, vous pouvez acheter leurs pâtes, fabrication artisanale garantie.
PALAIS SIMI.
1 PALAIS SIMI. (Palazzo Simi). Le Palais Simi est situé juste derrière la cathédrale de Saint-Sabin. Il doit son nom à la famille noble qui l’habitait au 16e siècle. Il abite le siège du Centre Opérationnel pour l’Archéologie mais également un petit musée qui présente l'histoire de Bari. Vous pourrez descendre à près de 3 mètres sous terre et voir les vestiges des fondations d'un premier palais datant de l'Empire Romain, ainsi que ceux d'un palais byzantin.
0.3 km au sud de Bari, Saint-Nicolas
SAINT-NICOLAS. Le Christ et Santa Claus. Avant que la religion chrétienne n'existe, heureux que les jours commencent à rallonger, les païens fêtent le solstice d'hiver le 21 ou le 22 décembre. La religion chrétienne y voit un intérêt et fixe la naissance du Christ au 25 décembre. Peu à peu on commence donc à fêter Noël le 25 décembre. Malins ces Chrétiens! Mais quel rapport avec Saint-Nicolas? Saint-Nicolas est un ancien évêque à Myre (Grèce). Il naît en 270 et meurt en 345. Il fait des miracles: Il sauve des enfants (écoutez la chanson), des matelots, des femmes, des officiers... A sa mort, il est canonisé. Ses reliques sont placées dans l'église Saint-Nicolas de Myre. Une huile miraculeuse suinte de son corps. Mais lorsque Myre se trouve sous domination arabe, en 1087, des marins de Bari y font expédition et récupèrent le corps pour le placer à Bari, dans la basilique Saint-Nicolas. Saint-Nicolas est bientôt fêté partout en Europe, le 6 décembre, jour où l'on remet des cadeaux aux enfants. Les Néerlandais l'appellent "Sinterclaes" (Saint-Nicolas) et, en émigrant, apportent cette tradition aux Etats-Unis. Dans les années 1950, par un miracle marketing, Saint-Nicolas devient Santa-Claus (Père Noël), fêté le 25 décembre
Apprenez l'anglais dix fois plus vite. Pour apprendre l'anglais, la bonne méthode, c'est celle qui fait parler. Grâce à notre méthode, en cours individuel ou en groupe de trois, vous progressez jusqu'à dix fois plus vite qu'avec les autres méthodes.
Ajoutez un point d'intérêt sur cette page:
ITALIE. La dolce vita. [Pays] (Italia) L’Italie compte 60 millions d'habitants. C'est le 5e pays le plus visité au monde, après la France, l'Espagne, les États-Unis et la Chine. Quand on pense à un petit voyage en amoureux, c'est à l'Italie, Rome Venise ou Vérone que l'on pense immédiatement. Car Italie rime avec romantisme et dolce vita. Pourtant les Italiens sont des "gentlemen barbares": Ils ont conquis et dominé l'Europe pendant cinq siècles, et nous ont imposé civilisation et modernité! Sans parler de leur latin, langue qui a infusé partout, et qui nous permet de comprendre un peu les autres langues, mais pas trop! Vous l'aurez compris, visiter l'Italie c'est remonter deux millénaires dans notre histoire, car tout vient de Rome: les routes, la ville moderne, le droit, le commerce, les langues latines... Pourtant, l’Italie est un pays tout neuf. Contrairement à d'autres grandes nations, comme la France ou le Royaume-Uni, l'unification de l'Italie (Risorgimento) ne date que de 1861.
375 km à l'ouest de Bari, Saint-Nicolas
PORT DE CROISIÈRE.
PORT DE CROISIÈRE. Le terminal de croisière est situé au nord du centre de Bari. Nul besoin de prendre de bus ou de taxi pour vous rendre au centre. Lorsque vous sortez de la zone portuaire, au moment où vous passez les grilles noires, prenez à droite et rendez-vous au château, situé près de la mer, à environ 300 mètres. La visite peut commencer. Si vous souhaitez prendre un taxi, en moyenne le coût est de 1,50 euros le kilomètre. Attention tenez compte du fait que nos distances sont données à vol d'oiseau.
0.7 km au nord de Bari, Saint-Nicolas
CROISIÈRES EN EUROPE. Quoi de plus grisant qu'une croisière? La nuit, vous voyagez tranquillement de port en port. La journée, vous visitez et découvrez les merveilles d'une nouvelle cité. Le soir, vous profitez des loisirs de votre bateau: bars, restaurants, piscine, spectacles, cinéma, casino, soirées dansantes... Visiter une ville librement en une journée demande un peu d'organisation. Facile avec Seevisit!
Rédacteur. Patrick Palmas.
Autres sujets qui pourraient vous plaire: Classés selon la distance.
5 CASTELLANA GROTTE. Des châteaux et des grottes. Le centre de cette délicieuse petite ville de 20.000 habitants regorge d'églises et de palais. Mais Castellana Grotte, comme son nom l'indique, est surtout connue pour ses grottes naturelles. En effet, les sols calcaires de Castellana abritent un ensemble de grottes parmi les plus remarquables d'Europe.
37 km au sud-est de Bari, Saint-Nicolas
3 CASTEL DEL MONTE. Le château mystérieux. Ce château, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, date du 13e siècle. Le château se dresse sur une colline qui domine la chaîne de montagnes des Murges. Il fut construit par Frédéric II, souverain du Royaume de Sicile (voir paragraphe "Royaume Normand de Sicile"). Et le moins que l'on puisse dire est que son château est tout aussi mystérieux et "érudit" que son hôte Frédéric II, surnommé "Stupor Mundi" (stupeur du monde) pour sa culture et ses connaissances. On pourrait penser que le château n'a jamais eu de rôle véritablement défensif, car il n'y a pas de pont-levis et de douves... Le style du château est surprenant pour son époque. Il mêle d'ailleurs différents styles: militaire, gothique, arabe et romantique. Il semble avoir été dessiné pour jouer avec la lumière du soleil, notamment lors des solstices (quand les jours rallongent ou raccourcissent) et des équinoxes (début du printemps ou de l'automne).
51 km à l'ouest de Bari, Saint-Nicolas
7 DUBROVNIK. La perle de l'Adriatique. Située sur la route de la soie, cette éblouissante cité s'appelait autrefois Raguse, jusqu'à la chute de l'Empire Austro-Hongrois en 1918. Dubrovnik compte 30.000 habitants. Elle se trouve nichée entre la mer Adriatique au sud, et d'imposantes falaises calcaires au nord. Entourée de solides remparts, Dubrovnik s'enorgueillit de ne jamais avoir été prise, si ce n'est par le feu. Car en 1667 la ville est totalement détruite par un gigantesque incendie. Lors de la guerre de 1990 (voir ci-après), la ville sera de nouveau détruite, à 60%. Mais grâce à des fonds étrangers, elle a heureusement été reconstruite, pour le plus grand plaisir des Croates et des touristes.
197 km au nord-est de Bari, Saint-Nicolas
4 SARANDE. Station balnéaire albanaise. (Sarandë) Cette petite ville de 20.000 habitants située au sud de l'Albanie est plus de deux fois millénaire. Connue dans l'Antiquité comme Onhezmi, elle prend ensuite le nom de Sarande, qui signifie quarante saints, en rapport avec une abbaye du même nom. Aujourd'hui, c'est l'une des principales stations balnéaires du pays. Elle est située au pied de la montagne Sarande, ce qui lui procure un élégant écrin naturel. Son front de mer, de près de 6 km de long, est à la fois calme et ravissant. Tout est ici fait pour le plaisir des touristes. Jolie promenade, vendeurs de rue, bars, restaurants, hôtels, marina, plages...
300 km au sud-est de Bari, Saint-Nicolas
4 BUTRINT. La cité abandonnée. Butrint fut habitée depuis la préhistoire (50.000 ans avant J.C.), puis fut habitée par des Grecs, des Romains, des Vénitiens... La ville se développe considérablement grâce au commerce, car elle se trouve alors sur une route marchande. Cependant, à partir de la fin du Moyen-Âge (15e siècle), à cause des marais environnants, la ville perd de plus en plus d'habitants et finit par être totalement abandonnée. Aujourd'hui, le site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Un musée présente les différentes périodes de développement de la ville. Parmi les monuments encore "debout", on trouve un théâtre romain, des bains romains, une chapelle (5e siècle), la Porte du Lion (l'une des entrées dans la forteresse médiévale)... Le site archéologique (40 km2) fait aujourd'hui partie du Parc Naturel de Butrint (86 km2), incluant entre autre un petit lac de 16 hectares. Rappel: 100 hectares = 1 km2.
308 km au sud-est de Bari, Saint-Nicolas
9 ROME. Capitale de l'Empire. (Roma) L’agglomération de Rome compte un peu plus de 4 millions d'habitants. C'est la ville la plus peuplée d'Italie. C'est la seule ville au monde comportant un État (Le Vatican) sur son territoire; Rome est donc la capitale de deux États! Ce n'est pas si surprenant quand l'on sait que Rome a été la "capitale du monde" pendant la domination romaine, avant que Londres, puis New-York ne lui volent la vedette! Dès cette époque, tous les chemins mènent à Rome... et aujourd’hui encore, des millions de touristes se rendent à Rome chaque année pour découvrir son incroyable patrimoine architectural, comptant près de 900 églises. Si vous n'aimez pas les églises, allez plutôt au Colisée et revivez (dans votre tête) les exécutions des condamnés à mort; ce n'est pas "chrétien", mais tellement divertissant! Si vous aimez marcher, Rome est un enchantement car c'est un musée à ciel ouvert. En revanche, si vous aimez le métro, vous serez déçus, car il n'y a que deux lignes. En effet, Rome est un site archéologique géant, alors ce n'est pas facile de créer de nouvelles lignes en creusant au pinceau!
375 km à l'ouest de Bari, Saint-Nicolas
6 RAVENNE. Capitale mondiale de la céramique byzantine. (Ravenna) Même si elle n'est pas située tout à fait au bord de la mer Adriatique mais à 8 km, cette ville de 230.000 habitants (agglomération) a su tirer parti de sa position maritime. C'est parce qu'elle se trouve entre occident et orient qu'au 5e siècle Ravenne fut préférée à Rome et à Milan pour devenir capitale de l'Empire Romain d'Occident. Mais à la chute de l'Empire romain, c'est pourtant grâce aux Goths qu'elle acquiert toute sa splendeur. De cette période, synonyme de montée en puissance du christianisme, elle a conservé un grand nombre d’églises et de monuments d'architecture byzantine. Certes, Ravenne ne compte pas parmi les villes les plus connues d'Italie, mais le charme bucolique de ses vieilles rues et de ses éblouissantes basiliques pourraient malgré tout vous convertir... au christianisme!
529 km au nord-ouest de Bari, Saint-Nicolas
2 KATAKOLON. Port d'Olympie. (Katakolo) Ce petit village grec de la mer ionienne compte seulement 600 habitants. Niché entre son port et sa colline, il s'est fortement développé ces dernières années avec le succès grandissant des croisières. Katakolon est donc devenu le port d'Olympie, situé à 28 km à vol d'oiseau. Le village se trouve dans la région semi-montagneuse de Pyrgos. Katakolon ressemble plus à une mini station balnéaire pour croisiéristes qu'à un authentique village grec, mais l'avantage est qu'ici, tout est prévu pour le confort des touristes. Super!
544 km au sud-est de Bari, Saint-Nicolas
9 VENISE. La cité des eaux. (Venezia) Comme Rome et Paris, Venise fait partie du top trois des villes qu'il faut avoir vu avant de mourir... Espérons qu'il vous reste un peu de temps! L'agglomération de Venise compte un million d'habitants et regroupe environ 120 îles, dont l'incontournable île de Venise sur laquelle vivent 60.000 chanceux habitants, et autant de chanceux touristes. Après votre seevisite, s'il vous reste un peu d'énergie, quittez la foule de touristes et découvrez Venise une seconde fois. Perdez-vous dans ses ruelles et le long de ses canaux. Venise est un enchantement à chaque coin de rue.
603 km au nord-ouest de Bari, Saint-Nicolas
5 SAVONE. Entre industrie et loisirs. (Savona) Savone est une ville de Ligurie de 60.000 habitants. Elle est nichée entre la mer de Ligurie (la partie de la Méditerranée qui baigne la Ligurie) et le Piémont (les Préalpes italiennes). Savone remonte à l'époque romaine, mais après la chute de l'empire Romain, Savone fut détruite (au 7e siècle). Ensuite elle dut lutter pour garder son indépendance contre la République de Gênes, à laquelle elle finit finalement par être rattachée (au 18e siècle) avant l'unification italienne (au 19e siècle). Pendant la Seconde Guerre mondiale, Savone a été intensément bombardée, non pas par les Allemands (car l'Italie était alliée de l'Allemagne), mais par les Anglais. Après la reconstruction, elle devint à la fois un centre industriel important et une station touristique de la Riviera italienne.
771 km au nord-ouest de Bari, Saint-Nicolas
Devenir rédacteur et évaluateur. Rédigez un nouveau point d'intérêt et figurez parmi nos auteurs. Cliquez sur "Rédiger" ou écrivez-nous à redaction@seevisit.com. Vous pourrez également faire partie de notre groupe d'évaluation si vous le souhaitez.
Faire paraître votre activité commerciale. Pour rédiger un point d'intérêt lié à un événement (fête, brocante...) ou à une activité commerciale (restaurant, bar, boutique, parc d'attractions, musée...), cliquez sur "Rédiger". C'est gratuit.
Conditions générales. Seevisit ne collecte pas d'information personnelle sur ses utilisateurs, hormis leur position si ceux-ci l'acceptent. • L’utilisation de Seevisit ne confère aux utilisateurs aucun droit de propriété intellectuelle sur ses contenus. • Les informations disponibles sur Seevisit sont gratuites et peuvent comporter des erreurs. Un utilisateur ne pourra tenir Seevisit responsable d’un éventuel préjudice en cas d’information erronée. • Seesivit crée des liens hypertextes vers des sites ne lui appartenant pas et sur lesquels il ne dispose d’aucun contrôle. • Les utilisateurs qui chargent des textes ou des photos sur Seevisit s'engagent à en être les auteurs ou à en disposer des droits. Ils donnent à Seevisit le droit d'utilisation gratuite sans limite de temps.
Auteurs. Les cartes Seevisit sont éditées grâce aux fonds de carte Umap (lien ci-dessous). Les auteurs des photos sont indiqués sur les noms des photos.
www.umap.openstreetmap.fr/fr/
Présentation de la page. Faire du tourisme à Bari, dans les Pouilles, en Italie et visiter la ville de Bari en 1 jour, en 2 jours ou 3 jours ? Seevisit.fr vous propose un plan de Bari et son circuit touristique gratuit avec le top 10 des choses à faire et à voir à Bari et autour de Bari. Cette visite guidée gratuite de Bari vous présente les dix meilleures choses à visiter et à faire, soit en faisant une visite rapide (les attractions essentielles) ou en faisant le circuit complet de Bari (voir la carte de Bari). See Visit vous propose également les points d’intérêts près de Bari.


701 visites sur cette page. 131.603 visites sur les pages seevisit